Irritation des aisselles : 6 causes possibles

La fragilité de la peau de l'aisselle expose cette dernière à une inflammation, qui peut due à une mauvaise utilisation de produits cosmétiques, à une hygiène inadéquate et à encore bien d'autres raisons.
Irritation des aisselles : 6 causes possibles

Dernière mise à jour : 16 avril, 2022

Les aisselles sont des cavités dans lesquelles se trouvent un grand nombre de ganglions lymphatiques, de glandes sudoripares et de follicules pileux. L’irritation des aisselles est l’un des problèmes dermatologiques les plus courants.

La sensibilité de cette zone augmente les chances de souffrir d’inflammations, soit dues à des agressions comme les frottements, soit à l’utilisation de produits d’hygiène puissants. Les démangeaisons et un aspect disgracieux sont les principales conséquences de ce problème dermatologique.

Les démangeaisons au niveau des aisselles peuvent également être causées par un toilettage inapproprié, une épilation à la cire et une transpiration excessive.

Les plis des aisselles étant fins, ces dernières ont tendance à accumuler de l’humidité. L’exposition à la chaleur et une évaporation insuffisante de la sueur entraînent une éruption cutanée. Lorsque deux surfaces cutanées se frottent l’une contre l’autre, des infections fongiques et bactériennes apparaissent au niveau des aisselles.

Irritation des aisselles : 6 causes possibles

La desquamation et les rougeurs sont des signes d’irritation des aisselles. Nous énumérons ci-dessous les principales causes de cette irritation.

1. L’épilation

L’épilation est l’une des principales causes de l’irritation aux aisselles. En effet, certaines techniques d’épilation rend les aisselles vulnérables aux agressions extérieures.

L’utilisation continue du rasoir peut endommager la peau et entraîner l’apparition de bosses rouges dans les follicules pileux. Le risque est moindre si vous vous rasez sous la douche.

La cire à épiler est la technique d’épilation la plus recommandée. Mais si vous n’hydratez pas la peau, il y a aussi un risque d’irritation.

Épilation des aisselles.
Selon la technique d’épilation utilisée, le risque d’irritation aux aisselles est plus ou moins important.

2. Une mauvaise hygiène

Le nettoyage des aisselles doit être une habitude quotidienne. Faire omission de ce soin favorise la prolifération des micro-organismes et provoque l’apparition de mauvaises odeurs.

De plus, la perméabilité de cette zone et le manque d’ensoleillement entraînent parfois des démangeaisons. Utilisez un savon et un déodorant testés dermatologiquement.



3. Les frottements

Faire du sport ou porter des vêtements serrés peut provoquer une friction constante. Cette friction peut blesser les aisselles. Préférez des vêtements amples ou des tissus respirants.

4. Certains cosmétiques

Les formules chimiques de certains produits ne conviennent pas à tous les dermes. La composition des déodorants, des savons et des parfums altère parfois l’équilibre de la peau.

5. La chaleur

La transpiration est influencée par des températures élevées. Les éruptions cutanées sont courantes dans les climats chauds et humides. Les pores se bouchent et la sueur est alors emprisonnée. Le port de vêtements amples prévient les irritations des aisselles.

6. La non exfoliation

Pour que vos aisselles respirent bien, exfoliez-les. L’exfoliation permet d’éliminer les peaux mortes et les résidus cosmétiques. De préférence, faites cela la nuit, avant de vous coucher.



Irritation des aisselles : les maladies responsables

Certaines complications dermatologiques affectent les aisselles au point de les irriter. Le traitement dépendra du niveau d’intensité de l’irritation. Dans les cas bénins, en dehors de l’hygiène, des antimicrobiens topiques sont généralement prescrits.

S’il s’agit de lésions débutantes, des corticoïdes intralésionnels sont prescrits. Et pour les infections aiguës, des antibiotiques oraux sont nécessaires. Les incisions chirurgicales ont lieu lorsque des abcès fluctuants se forment.

Les maladies qui affectent le plus les aisselles sont les suivantes :

  • Dermatite de contact irritante : Elle est due à une toxine ou à une substance irritante. Elle se manifeste par une éruption squameuse, rouge et rugueuse. Elle génère généralement des cloques.
  • Dermatite allergique : Elle est due à un allergène. Elle se manifeste tardivement, une fois que le système immunitaire détecte la substance étrangère. Elle génère des croûtes et des cloques.
  • Tinea corporis : Cette infection se développe en cercle et est parfois squameuse.
  • Folliculite : Les follicules pileux s’enflamment suite à l’épilation ou au contact avec de l’eau mal chlorée. Elle se manifeste par des douleurs, des démangeaisons et la formation de pustules à bordure érythémateuse.
  • Hyperhidrose : ce cas de transpiration excessive est causé par une hyperactivité des nerfs des glandes sudoripares. L’abondance d’humidité favorise l’irritation des aisselles.
Hyperhidrose axillaire.
L’hyperhidrose est une maladie gênante, qui affecte la vie sociale.

Comment soigner une irritation des aisselles ?

Pour préserver la santé des aisselles, il est essentiel de maintenir une routine d’hygiène saine. Optez pour des produits qui minimisent le risque d’irritabilité, de préférence des antisudorifiques. Préférez également des vêtements confortables qui préviennent les frottements et rafraîchissent la peau.

Par ailleurs, l’hydratation après l’épilation est fondamentale. Si possible, achetez des crèmes à base de glycérol et sans parfum. Évitez de vous gratter et consultez un dermatologue si les lésions ne disparaissent pas.

This might interest you...
Aisselles irritées : les 7 meilleurs remèdes maison
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Aisselles irritées : les 7 meilleurs remèdes maison

L'irritation des aisselles est inconfortable et peut entraîner une infection. Découvrez ici 7 remèdes maison pour soulager les aisselles irritées.