Qu'est-ce que la physiothérapie pédiatrique ?

La physiothérapie pédiatrique est une discipline peu connue au sein de la population générale. Il s'agit d'une profession qui est apparue il y a quelques années et qui est très importante. Nous allons ici vous en dire plus sur cette spécialité.
Qu'est-ce que la physiothérapie pédiatrique ?

Dernière mise à jour : 30 décembre, 2020

La physiothérapie pédiatrique se définit comme une branche de la santé, et plus spécifiquement de la kinésiologie et de la physiothérapie, qui s’occupe des enfants. Elle consiste à conseiller, traiter et prendre soin des patients pédiatriques qui présentent des retards de développement ou des troubles du mouvement.

La définition peut être plus large, comme nous le verrons un peu plus loin, car d’autres maladies liées au travail kinésiologique peuvent être traitées grâce à la physiothérapie pédiatrique. Le domaine de la stimulation précoce en tire aussi des bénéfices. 

Différents synonymes existent pour la nommer, ce qui génère une certaine confusion. On peut néanmoins parler de « kinésiologie pour enfants » ou de « thérapie physique pour enfants ». En définitive, nous faisons référence aux mêmes professionnels et au même domaine de santé.

Dès son apparition, qui est assez récente, son attention s’est dirigée vers les enfants ayant des problèmes de développement moteur dérivant de pathologies neurologiques. Nous pouvons par exemple citer la paralysie cérébrale ou les torticolis congénitaux.

Nous retrouvons ensuite, à une seconde place en termes d’importance et de nombre de patients, les pathologies traumatiques, comme la scoliose et les déformations du pied. Les maladies respiratoires comme l’asthme et la fibrose kystique ne sont pas loin derrière.

Une définition plus large du domaine d’action de la physiothérapie pédiatrique énonce que n’importe quelle maladie limitant la relation entre l’environnement et l’enfant est traitable. Ceci ouvre tout un éventail d’opportunités pour la discipline car elle sort ainsi des limites classiques du champ pathologique pour inclure d’autres aspects de l’existence.

Pour chaque domaine d’action, la physiothérapie pédiatrique propose différentes approches :

  • Stimulation neuromotrice.
  • Physiothérapie respiratoire.
  • Psychomotricité.
  • Traitement postural.
  • Bandage fonctionnel.

Bénéficiaires de la physiothérapie pédiatrique

En tant que discipline pédiatrique de la santé, cette physiothérapie s’adresse aux enfants. Nous pouvons ainsi regrouper les récepteurs en trois groupes bien différenciés :

  • Enfants et adolescents avec diverses pathologies débouchant sur des conséquences motrices et de développement, avec différentes origines :
    1. Neurologique : spina bifida, paralysie cérébrale.
    2. Respiratoire : asthme, fibrose kystique, bronchiolite.
    3. Musculo-squelettique : luxation congénitale des hanches, plagiocéphalie, achondroplasie.
    4. Génétique : syndrome de Down, syndrome de Wolf.
    5. Neuromusculaire : dystrophie de Duchenne, atrophie musculaire spinale.
  • Enfants qui ont besoin d’être suivis parce qu’ils risquent de souffrir de problèmes de développement. La physiothérapie a alors une fonction d’accompagnement de la croissance, pour éviter de plus grandes complications dans le futur.
  • Enfants qui n’ont pas de pathologie concrète et pour lesquels on envisage des interventions éducatives, surtout à titre préventif.
La physiothérapie pour enfants.

La physiothérapie pédiatrique est utile pour diverses pathologies pédiatriques.

Découvrez aussi : La paralysie cérébrale : de quoi s’agit-il ?

Fonctions du physiothérapeute pédiatrique

On doit bien comprendre que la physiothérapie pédiatrique n’est pas l’application de la kinésiologie traditionnelle de l’adulte sur un plus petit corps. Le physiothérapeute pour enfants doit en effet être spécialisé dans cet âge pour pouvoir les soigner correctement.

Le professionnel procédera généralement à une évaluation initiale de l’enfant ou de l’adolescent. Il établira alors les capacités motrices, cognitives, sensorielles et environnementales du patient pour connaître la réalité de la personne dans le contexte dans lequel elle vit et se développe.

Une fois l’évaluation effectuée, le professionnel tracera les objectifs d’un possible traitement. Les objectifs s’établissent généralement entre le physiothérapeute et la famille, en plus du médecin traitant qui a recommandé cette approche.

Un plan de travail s’établira selon les objectifs. La formation du professionnel lui permettra alors de choisir les techniques les plus adéquates pour chaque patient en incluant toujours un aspect ludique, qui est un pilier fondamental de la physiothérapie pédiatrique.

Une fois le traitement mis en place et étalé sur plusieurs séances, la coordination entre la famille et le professionnel devient vitale. On parle ainsi d’interventions directes quand elles sont réalisées par le physiothérapeute, et d’interventions indirectes quand c’est la famille qui les exécute.

Une physiothérapeute avec un enfant.

Il existe différentes techniques de physiothérapie pour enfants, que le professionnel sélectionnera en fonction de chaque cas.

Ceci peut vous intéresser : Enfants autistes : 4 exercices importants

Le rôle de la famille

La famille de l’enfant, dans le traitement établi par la physiothérapie pédiatrique, constitue un composant supplémentaire de l’approche. Cette discipline n’est pas possible sans la participation active des adultes qui passent la majeure partie de leur temps avec le patient.

Il faut bien comprendre que le professionnel ne se trouve avec l’enfant ou l’adolescent que lors de leurs séances : l’enfant passe le reste de son temps avec les adultes qui constituent sa famille. Une partie de la réussite des traitements dépend donc de la persistance et de l’implication des parents.

Après les interventions directes du physiothérapeute sur le patient, on continue avec les interventions indirectes, qui sont celles que réalisent les proches à la maison. Ceux-ci, conseillés par le professionnel, continuent avec le plan de travail établi.

La famille doit jouer un rôle dans cette discipline. Ce rôle est encore plus important lors des premières années de vie, où la stimulation précoce sèmera les graines du futur développement, jusqu’à l’âge adulte.

Il est donc indispensable que la communication et la compréhension entre le physiothérapeute et les parents soient fluides. Tous doivent être d’accord et se sentir à l’aise car, en définitive, le but n’est autre que le bien-être de l’enfant qui doit être traité.

Cela pourrait vous intéresser ...
La scoliose chez les enfants : causes et traitement
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
La scoliose chez les enfants : causes et traitement

La scoliose chez les enfants touche environ 4 jeunes sur 10. Est-elle douloureuse ? Comment l'identifer ? Quelles sont les causes ?



  • Tecklin, Jan Stephen. Fisioterapia pediátrica. Artmed, 2002.
  • Pountnet, Teresa. Fisioterapia pediátrica. Elsevier Brasil, 2008.
  • Sebastián, MP Yagüe, and MM Yagüe Sebastián. “Estimulación multisensorial en el trabajo del fisioterapeuta pediátrico.” Fisioterapia 27.4 (2005): 228-238.