Que puis-je faire si je ne ressens pas d'attachement pour mon bébé nouveau-né ?

L'attachement pour votre bébé nouveau-né est un lien que vous construisez au fur et à mesure que vous interagissez et vous reconnaissez. Si vous ne le ressentez pas encore, ne vous alarmez pas et découvrez ici quelques conseils pour l'améliorer.
Que puis-je faire si je ne ressens pas d'attachement pour mon bébé nouveau-né ?

Dernière mise à jour : 12 juillet, 2021

Quand on parle d’attachement entre une mère et son enfant, on fait référence au lien affectif intense qui se développera entre les deux. Ce sentiment ne naît pas forcément de façon précoce et automatique après l’accouchement. Il est donc normal que vous vous posiez la question suivante : que puis-je faire si je ne ressens pas d’attachement pour mon bébé nouveau-né ?

Vous n’avez pas à vous sentir coupable, surtout si vous êtes maman pour la première fois ou si les conditions de grossesse n’ont pas été idéales. Après l’accouchement, il est très probable que vous soyez fatiguée, comme si vous veniez de faire du sport pendant des heures. En plus des changements hormonaux importants qui se sont produits, le corps est épuisé par l’effort physique et l’esprit se retrouve dans des conditions semblables à cause du stress.

En même temps, vous êtes envahie par toute l’incertitude qu’implique l’accouchement et la confusion face à tous les changements que la maternité représente. Par conséquent, ne désespérez pas et ne vous sentez pas comme une mauvaise mère si l’instinct maternel n’a pas encore fait acte de présence comme vous l’aviez imaginé.

Soyez patiente et ayez confiance : il arrivera. En attendant que cela arrive, poursuivez votre lecture car nous allons vous offrir quelques conseils pour renforcer ce lien.

Attentes avant l’accouchement

Au cours de la grossesse, et au fur et à mesure que le dernier trimestre se rapproche, beaucoup d’idées sur la façon dont sera l’accouchement ont tendance à surgir. Lors des consultations de contrôle, l’obstétricien vous aura sûrement parlé des scénarios possibles ; lors des dernières semaines, vous pourrez même savoir si vous pourrez essayer d’accoucher de façon naturelle ou si une césarienne sera nécessaire.

Tout ce panorama qui commence à se dessiner devant vous crée de grandes attentes. Il est probable que vous imaginiez qu’après la naissance, vous vivrez la scène romantique de la mère complètement amoureuse de son bébé, qui s’est répandue dans la culture à travers les différents écrans. Et pas celle de la mère exténuée et pleine de doutes.

Ces attentes s’accompagnent de tous les commentaires et conseils que vous recevrez fréquemment, que vous le souhaitiez ou non, d’amis et de membres de votre famille. Ce genre de situation peut accabler certaines femmes. On peut rajouter à cela le fait que tous les enfants ne naissent pas forcément dans des conditions optimales. Par conséquent, si vous vous dites « je ne ressens pas d’attachement pour mon bébé », il n’y a rien d’insensé.

Ceci peut vous intéresser : Post-partum en été, comment le gérer ?

Comment le lien d’attachement mère-enfant se construit-il ?

Certains affirment que le lien entre une mère et son bébé commence dès qu’on a conscience qu’un être se forme dans notre corps. Malgré tout, vous devez savoir que, comme dans toute relation humaine, ce lien se construira petit à petit.

Il n’y a pas de recette ou de notice qui nous explique comment être mère ou comment ce lien mère-enfant surgit. Tout indique qu’il s’agit d’un sentiment qui naîtra chez chaque maman de façon authentique et unique, de différentes façons et à des moments distincts.

Chez certaines mères, il commence à se manifester dès qu’elles apprennent qu’elles sont enceintes ; chez d’autres, à partir de l’accouchement. Il y a aussi celles qui parviennent à ressentir cet attachement après les très difficiles et épuisantes premières semaines ou qui ont besoin de plus de temps. Quoi qu’il en soit, ce sera bien et adapté à votre rythme avec le bébé.

Attachement mère-enfant.

Le lien mère-enfant et l’attachement ne sont pas les mêmes dans toutes les relations car chaque personne est unique et évolue différemment. La croissance aidera à le compléter.

Conseils pour améliorer l’attachement et vos sentiments vis-à-vis de votre bébé

Comme nous vous le disions, il n’existe pas de guide pour que la mère et l’enfant connectent leurs affects dès l’instant où ils entrent en contact. Néanmoins, vous pouvez avoir recours à certaines astuces en attendant que ce lien se développe naturellement.

1. Recherchez le contact physique

Gardez le bébé sur votre poitrine, et même en dessous de vos vêtements pour faire un contact peau contre peau. Cette méthode porte le nom de méthode kangourou.

Cela fonctionne particulièrement avec les prématurés parce que cela permet de réguler leur température. Avoir le bébé si proche de nous, sentir sa respiration et son odeur sont des sensations qui procurent du plaisir et contribuent à stimuler l’attachement.

2. Regardez-le dans les yeux

Profitez du moment de l’allaitement pour le regarder droit dans les yeux. Au début, il ne vous fixera pas mais vous, si, et vous commencerez à lui chercher des ressemblances.

Ce contact visuel sera un complément affectif pendant que vous le nourrirez et l’accompagnerez. Plus tard, vous pourrez lui chanter une chanson spécifique pour qu’il l’associe à ce moment.

3. Pratiquez le cododo pour un meilleur attachement

Pratiquez le cododo quand vous allez nourrir le bébé génère un climat d’intimité qui est bénéfique aux deux, pour la connexion que vous recherchez. Vous pouvez aussi l’emmener dormir dans la même chambre si vous pensez que cela vous tranquillise.

Vous pouvez en profiter pour le câliner et lui faire de petits massages. Il a été prouvé que cela sert de stimulus pour son développement et resserre le lien entre vous.

4. Reposez-vous

L’arrivée à la maison d’un bébé nouveau-né implique un énorme niveau d’attentions, de jour comme de nuit. N’essayez pas de vous occuper de tous les soins du bébé toute seule car vous pourrez finir par être très fatiguée.

Si un proche vous offre son aide, par exemple, ne la rejetez pas. Le repos vous permettra ensuite de partager plus sereinement avec le bébé et vous serez plus ouverte aux caresses et aux câlins.

5. Parlez de vos émotions

Si le « je ne ressens pas d’attachement pour mon bébé » vous perturbe et occupe une bonne partie de vos pensées, il faut peut-être que vous cherchiez une personne pour en parler. Quelqu’un avec qui vous vous sentez en confiance pour lui raconter ce qu’il vous arrive sans être jugée.

En parlant avec une amie, vous serez peut-être surprise de voir qu’elle a vécu la même chose ; l’important, dans ce cas, est que vous vous débarrassiez de ce que vous ressentez et que vous ne le gardiez pas comme un reproche qui pourra déboucher sur une situation de tristesse ou d’anxiété plus prolongée.

6. Découvrez votre maternité

Il est possible que vous tombiez dans la tentation de vous poser mille questions si, une fois que vous avez pris votre bébé dans vos bras et l’avez ramené chez vous, vous n’avez pas ressenti cet attachement dont tout le monde vous avait parlé. Cette idée de maternité parfaite et harmonieuse dès le premier regard avec le nouveau-né répond à une construction sociale sur l’attachement précoce qui ne se produit pas toujours.

Il est important de le savoir, n’est-ce pas ? Vous n’êtes pas seule, et vous n’êtes pas la seule à avoir traversé cette expérience maternellePar conséquent, ne culpabilisez pas et préparez-vous pour vous découvrir maman, avec toutes les imperfections et les réalités que la société a tendance à cacher. La philosophe Simone de Beauvoir disait déjà en 1949 que « la maternité est naturelle parce que la culture patriarcale l’a naturalisée ».

Une mère dépassée par la maternité.

Les idées sur la maternité qui sont culturelles ne doivent pas avoir d’influence sur vous pour ne pas générer de stress. Ce sont des constructions sociales et non des normes de vie.

7. Donnez-vous du temps

La maternité est une condition mais chaque femme entreprend son propre voyage. Soyez attentive à celui que vous allez vivre, ne vous comparez à personne et soyez patiente si les choses ne sont pas idéales.

Le moment viendra où vous vous sentirez bien avec vous-même et avec votre bébé. Le lien n’a pas à apparaître immédiatement et cela ne fait pas de vous une bonne ou une mauvaise mère. Vivez au jour le jour, soyez autonome. Personne, à part vous deux, ne sera témoin de ce voyage.

Si je ne ressens pas d’attachement pour mon bébé, je peux consulter

Si, au fil des semaines, et après avoir essayé, vous vous demandez encore ce que vous pouvez faire si vous ne ressentez pas d’attachement pour votre bébé, nous vous conseillons de chercher une aide professionnelle. Surtout si cet état émotionnel vous perturbe et vous fait culpabiliser.

Cette situation se produit plus souvent que vous ne pourriez le croire. Certaines études l’ont relié à la dépression post-partum : il est donc recommandé de faire attention à cette situation. En attendant que cette étape arrive, vous pouvez essayer un exercice d’introspection pour voir, dans votre mémoire, s’il a pu y avoir un élément déclencheur.

Cela pourrait vous intéresser ...
Recommandations pour recevoir et jouer avec un nouveau-né
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Recommandations pour recevoir et jouer avec un nouveau-né

Jouer avec un nouveau-né est extrêmement important pour permettre un développement psychologique et moteur efficace. Découvrez-en plus !