Que se passe-t-il quand on a un taux de fer bas ?

Avoir un taux de fer bas peut nous conduire à une anémie ferriprive. Les principaux symptômes, dans ce cas, sont la fatigue et la faiblesse. Dans certains cas, cette carence cache un problème plus important, et c'est pour cela qu'on doit la détecter à temps.
Que se passe-t-il quand on a un taux de fer bas ?

Dernière mise à jour : 09 avril, 2021

Le fer est un composant basique dans notre organisme. Il fait partie de l’hémoglobine, qui est la molécule permettant à nos globules rouges de capter l’oxygène et de le répartir dans toutes les cellules de l’organisme. Cet oxygène est indispensable pour les fonctions corporelles.

Avoir un taux de fer bas se confond souvent avec le fait d’avoir de l’anémie. Or, il existe de nombreux types d’anémies causées par d’autres motifs. Néanmoins, il est vrai qu’avoir un taux de fer bas s’associe à une anémie ferriprive.

La carence en fer est l’une des carences nutritionnelles les plus répandues dans le monde. Cette déficience et l’anémie ferriprive peuvent avoir de graves conséquences pour la santé. Nous allons donc vous expliquer, dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur ce problème.

Que se passe-t-il si j’ai un taux de fer bas ?

Pour savoir ce qu’il se passe quand les niveaux de fer sont bas, nous devons d’abord savoir quels sont les niveaux adéquats. Le fer qui circule de manière normale dans le sang se situe entre 50 et 150 mg/dl.

Cependant, il existe certaines formes de stockage de fer dans notre corps. La ferritine est une protéine qui se charge de le stocker et il faut aussi prendre en compte ses valeurs au moment d’évaluer le fer total.

La carence peut être due à de nombreuses raisons. La majorité des cas apparaissent chez les femmes, à cause des règlesEn effet, avec la perte de sang, on se retrouve face à une baisse des niveaux de fer.

Il faut aussi prendre en compte que nous obtenons ce produit à travers l’alimentation. Nous le retrouvons majoritairement dans la viande. Ainsi, certaines habitudes alimentaires, comme être végétarien, peuvent provoquer une carence.

La même chose se produit quand nous souffrons d’un problème digestif qui nous empêche d’absorber le fer. Par exemple, le fait que le taux de fer soit bas est généralement l’un des premiers symptômes de la maladie cœliaque ou d’autres maladies digestives chroniques, comme la maladie de Crohn.

Analyse d'une anémie.

Quels sont les symptômes d’une carence en fer ?

Il est vrai qu’au début, quand la carence n’est pas trop importante, il n’y a généralement pas de symptômes. Néanmoins, au fur et à mesure que l’anémie progresse, différents signes commencent à apparaître. Dans un premier temps, la personne a tendance à être plus fatiguée et à se sentir faible. Mais ce n’est pas tout. On voit aussi apparaître :

  • Une chute des cheveux.
  • Des ongles qui se cassent.
  • La peau est froide et pâle.
  • Des céphalées ou maux de tête.
  • Moins d’appétit, surtout chez les enfants.

Que faire pour diagnostiquer et traiter un taux de fer bas ?

Une carence en fer.

Les niveaux bas de fer dans le sang entraînent une fatigue démesurée.

Le plus important est de consulter fréquemment son médecin et surtout si vous remarquez l’un ou plusieurs des symptômes que nous avons mentionnés. Avec une simple analyse de sang, il pourra vérifier comment sont vos niveaux de fer et s’il y a ou non une anémie.

Pour pouvoir solutionner ce problème, il est essentiel d’avoir une alimentation adéquate. Il est recommandé de consommer des légumineuses, de la viande, du poisson et des oeufs. En effet, si l’alimentation est équilibrée et saine, l’apparition de ce trouble est beaucoup moins commune.

Dans de nombreux cas, certains examens sont nécessaires pour trouver la cause de cette carence. Par exemple, l’endoscopie digestive peut servir à vérifier s’il y a un ulcère ou un problème gastrique qui aurait une influence.

Par ailleurs, la coloscopie sert à écarter des hémorragies dans la partie finale de l’appareil digestif. Cette situation se produit fréquemment en cas de cancer du côlon ; l’anémie chez un patient est indicative et suggère une néoplasie.

Les médecins prescrivent parfois des suppléments en fer pour pouvoir résoudre cette carence. Néanmoins, il est important de les prendre sous ordonnance car ces suppléments présentent aussi des effets secondaires et doivent être consommés avec modération.

Pour conclure

Avoir un taux de fer bas n’est pas rare. Les femmes sont, en grande majorité, celles qui souffrent d’anémie à cause des pertes de sang engendrées par les règles. L’autre extrême est celui des hommes de plus de 50 ans avec une carence en fer, chez qui on peut soupçonner un cancer du côlon.

Il est fondamental de réaliser les contrôles recommandés tous les ans pour détecter un problème avec le fer. Vous devez consulter régulièrement votre médecin pour qu’il sollicite les examens complémentaires correspondant à votre âge et votre situation clinique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels aliments devons-nous inclure dans notre régime alimentaire pour lutter contre l’anémie ferriprive ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quels aliments devons-nous inclure dans notre régime alimentaire pour lutter contre l’anémie ferriprive ?

L'anémie ferriprive se caractérise par une diminution des dépôts de fer organiques, ce qui provoque une réduction de la quantité de globules rouges...