Quelles sont les hormones qui influent sur le cycle menstruel ?

Plusieurs hormones influent sur le cycle menstruel. Leur principale fonction est de rendre possibles la fécondation et la grossesse, et c'est pour cela qu'elles provoquent de grands changements dans le corps de la femme.
Quelles sont les hormones qui influent sur le cycle menstruel ?

Dernière mise à jour : 04 juin, 2021

Plusieurs hormones influent sur le cycle menstruel et exécutent des fonctions décisives pour que celui-ci se déroule normalement. Ces hormones ne font pas que réguler les processus reproductifs : elles ont aussi une incidence sur l’humeur, l’apparence de la peau et beaucoup d’autres aspects.

Les hormones qui influent sur le cycle menstruel garantissent tout simplement que l’ovule réalise les processus qui lui sont propres. Il s’agit de créer toutes les conditions nécessaires pour qu’il soit fécondé ; et, si ce n’est pas le cas, pour qu’il soit libéré du corps.

Ces processus sont complexes et ne deviennent possibles qu’à travers l’action des hormones qui influent sur le cycle menstruel. Ces dernières sont :

  • FSH ou folliculostimulante.
  • LH ou hormone lutéinisante.
  • Œstrogènes.
  • Progestérone.

Le cycle menstruel

Le cycle menstruel comprend six cycles internes et, lors de chacun d’eux, un important travail des hormones a lieu. Il s’agit des cycles suivants :

  • Cycle ovarien : il comprend les processus qui ont lieu dans les ovaires et inclut deux phases : la maturation folliculaire et la phase luthéenne. Au cours de la première, l’ovule mûrit et l’ovulation se fait ; lors de la seconde, les conditions organiques pour la fécondation sont créées.
  • Cycle endométrial : un cycle d’élargissement et de vascularisation a lieu dans l’endomètre au cours de la première phase du cycle ovarien. Ensuite, si l’ovule n’est pas fécondé, il se détache et est expulsé à travers les règles.
  • Cycle endocervical : il implique une augmentation de la sécrétion de mucus jusqu’à l’ovulation pour favoriser l’ascension des spermatozoïdes vers l’utérus. Ensuite, il perd ses propriétés lors de la phase finale du cycle.
  • Cycle myométrial : le myomètre est la paroi musculeuse de l’utérus. Lors de l’ovulation, il présente des contractions qui favorisent l’ascension du sperme. Ensuite, il se relâche.
  • Cycle vaginal : comme cela se produit dans l’endomètre, il y a un élargissement jusqu’à l’ovulation et, s’il n’y a pas de fécondation, il se desquame.
  • Cycle mammaire : on note une hausse de volume et de tension au niveau des seins peu de temps avant la menstruation. Ce cycle est inconstant et présente des particularités chez presque toutes les femmes.
La menstruation chez la femme.

L’hypothalamus et les hormones qui influent sur le cycle menstruel

Les hormones qui influent sur le cycle menstruel entament leur processus dans l’hypothalamus. C’est là que sont sécrétées les gonadotrophines (GnRH). Leur principale fonction est de stimuler la production d’autres hormones qui sont nécessaires pour que la cavité utérine et l’endomètre soient aptes pour la conception.

Des hormones se produisent aussi dans l’hypophyse ou glande pituitaire. Cette glande est contrôlée par l’hypothalamus et est responsable de la sécrétion des hormones FSH et LH :

  • Hormone FSH ou folliculostimulante : elle se sécrète lors de la première partie du cycle menstruel et contribue à ce que l’ovule se forme et gagne en maturité. Elle stimule aussi la production d’œstrogènes dans le corps de la femme.
  • Hormone LH ou lutéinisante : elle contribue au processus d’ovulation, facilite la sécrétion de progestérone et, s’il y a fécondation, protège la grossesse lors des premières semaines.

Ainsi, l’hormone FSH facilite la formation de l’ovule qui peut finir par être fécondé. La LH, elle, se produit de façon abrupte. Entre 9 et 12 heures après sa production, l’ovule mature se libère (ovulation).

L ovulation sur le calendrier.

Pour que l’ovulation ait lieu, de multiples hormones doivent se combiner, ainsi que leurs actions.

Découvrez aussi : 6 hormones impliquées dans le cycle de l’ovulation

Les ovaires et les hormones

Les ovaires sécrètent aussi quelques-unes de ces hormones au cours du cycle menstruel, surtout les œstrogènes et la progestérone. Les œstrogènes sont des hormones sexuelles féminines qui agissent sur tout l’appareil génital de la femme. Parmi leurs nombreuses fonctions, nous retrouvons celle qui consiste à bloquer une autre hormone, la prolactine, qui se charge de produire le lait après l’accouchement.

Il y a plusieurs types d’œstrogènes mais le plus important, du point de vue du cycle menstruel, est l’œstradiol. Cette hormone stimule l’élargissement de l’endomètre ainsi que sa vascularisation, en créant les conditions pour la conception.

Nous avons aussi la progestérone, qui joue un rôle important lors du cycle menstruel. C’est celle qui a une incidence sur la maturation de l’endomètre et génère des modifications dans tout l’appareil reproducteur. Ses principaux effets sont :

  • Adapter les seins pour l’allaitement.
  • Réduire l’activité des muscles de l’endomètre pour qu’il n’y ait pas de contractions utérines qui empêchent la grossesse.
  • Élever la température corporelle pour faciliter la fécondation.
  • Réduire la quantité de mucus cervical pour empêcher l’ascension d’autres spermatozoïdes quand l’ovule a été fécondé.
Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les fonctions des hormones sexuelles ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quelles sont les fonctions des hormones sexuelles ?

Au-delà du contrôle du développement des caractères secondaires, les fonctions des hormones sexuelles sont multiples. Découvrez-en plus dans cet article !



  • Otero Dadín, C., Rodríguez Salgado, D., & Andrade Fernández, E. (2009). Ciclos naturales de las hormonas sexuales y diferencias entre sexos en memoria. Actas Españolas de Psiquiatría, 37(2).