Quelles sont les phases du sommeil ?

3 février 2021
Aussi étrange que cela puisse paraître, la science se pose encore beaucoup de questions sur la véritable nature et fonction du sommeil. Nous savons cependant que, lorsque nous dormons, une série de changements se produisent et donnent lieu à différentes phases du sommeil.

Les phases du sommeil sont des moments au cours desquels des changements se produisent alors que nous sommes endormis. Beaucoup de personnes pensent que, lorsque nous dormons, nous sommes plongés dans une inactivité ressemblant à une léthargie. Or, ce n’est pas le cas. Au cours du sommeil, différents processus ont lieu et configurent chacune de ses étapes.

La présence des différentes phases du sommeil peut être mise en évidence à travers des tests médicaux comme l’électro-encéphalogramme, l’électromyogramme et l’électro-oculogramme. À travers ces derniers, nous pouvons observer les changements dans la conductivité électrique de la peau, le rythme respiratoire et la fréquence cardiaque, à chaque phase.

Certaines personnes, lorsqu’elles dorment, ne traversent pas toutes les étapes du sommeil et se réveillent donc en se sentant fatiguées et somnolentes au cours de la journée. Cela donne lieu à différents problèmes. Compléter les cycles du sommeil est fondamental pour maintenir l’équilibre psychique et physique des personnes.

Aspects généraux sur les phases du sommeil

Les cycles du sommeil en schéma.

Le sommeil est un processus qui ne se développe pas de façon linéaire mais cycliqueEn d’autres termes, plusieurs phases du sommeil se succèdent de manière séquentielle. Ce dernier commence par un état presque d’endormissement, jusqu’à atteindre le sommeil le plus profond. Il revient ensuite au point initial et le cycle se répète.

Chaque cycle complet du sommeil a une durée comprise entre 90 et 100 minutes chez la majorité des personnes. En général, nous avons entre quatre et six cycles au cours d’une période de repos normale dans une nuit. L’ordre dans lequel se présentent ces différentes phases du sommeil est toujours le même.

En principe, le sommeil se divise en deux grandes étapes. La première s’appelle la phase du sommeil lent, ou phase non REM ; la seconde est la phase de sommeil rapide, ou phase REM. Le sigle REM renvoie à Rapid Eye Movements ou mouvements oculaires rapides.

Les phases du sommeil lent

On donne le nom de sommeil lent à la phase non REM car elle correspond à l’étape où le cerveau présente des ondes lentes. Elle représente l’étape de transition entre l’état de veille et celui du sommeil. On voit ici dominer un état de sommeil léger, avec une respiration atténuée.

Au cours de cette étape, nous ne sommes pas véritablement endormis mais plutôt plongés dans un état de songe. Nous entendons encore les sons de l’environnement qui nous entoure et ne sommes que partiellement déconnectés de ce qui se produit autour de nous.

Cette phase dure, au total, environ 15 minutes, à partir du moment où nous fermons les yeux. Néanmoins, nous n’avons qu’environ cinq minutes de sommeil réel.

Le sommeil lent, ou phase non REM, se divise en quatre phases du sommeil, chacune ayant ses propres caractéristiques. Ces phases sont :

  • Phase I ou endormissement. Elle dure environ 10 minutes. Le tonus musculaire diminue et les mouvements oculaires deviennent lents. Dans certains cas, au début et à la fin de cette phase, on peut avoir des hallucinations. Elle correspond à 5 % du total du sommeil.
  • Phase II ou sommeil léger. Les mécanismes pour empêcher le réveil s’activent. Le rythme cardiaque et respiratoire diminue. Les mouvements oculaires disparaissent et le sommeil commence à être réparateur, même s’il ne l’est pas encore totalement. Cette étape correspond à environ 50 % du sommeil.
  • Phase III ou transition vers le sommeil profond. C’est la plus courte de toutes les phases du sommeil car elle dure entre deux et trois minutes. Le blocage sensoriel se renforce et le sommeil devient plus profond. Si nous nous réveillons, nous ressentons une grande confusion. Lors de cette étape, il n’y a pas de rêves.
  • Phase IV ou sommeil delta. C’est une étape qui dure environ 20 minutes et il est rare qu’une personne se réveille à ce moment-là. Il n’y a pas de rêves mais un repos réparateur, qui est fondamental pour le corps et l’esprit.

La phase REM

Un rêve en image.

La seconde des deux grandes phases du sommeil est celle que l’on appelle la phase REM, ou à mouvements oculaires rapides. Lors de cette étape, le cerveau est assez actif mais, en même temps, tous les neurones moteurs se bloquent et nous ne pouvons donc plus bouger.

On connaît aussi cette phase sous le nom de « sommeil paradoxal », précisément parce qu’elle présente ce contraste entre une relaxation totale des muscles, typique du repos, et une activation importante du cerveau, qui est typique de l’état de veille.

C’est aussi l’étape au cours de laquelle nous rêvons et où les images oniriques sont perçues comme réelles. Si quelqu’un se réveille au cours de cette phase, il se souviendra clairement de ce dont il était en train de rêver ; c’est du moins ce qui se produit chez 80 % des personnes. Si une personne pouvait bouger lors de cette étape, elle matérialiserait peut-être son rêve par des actes.

La phase REM se présente plusieurs fois au cours du sommeil et a une durée variable. La première fois qu’elle se présente, elle dure environ 10 minutes et, la dernière fois, entre 30 et 40 minutes (pour un sommeil de huit heures). Elle commence par une respiration rapide et irrégulière pour ensuite passer à un état de sommeil profond.

 

  • Fernández-Mas, R., Valdés, A., Martínez, A., Magdaleno, V., Almazán, S., Martínez, D., & Fernández-Guardiola, A. (2013). Visualización gráfica de las transiciones de las fases del sueño en el hombre: métodos de representación tridimensional.