Quels aliments devons-nous inclure dans notre régime alimentaire pour lutter contre l’anémie ferriprive ?

25 avril 2020
Qu'est-ce que l'anémie ferriprive et que manger pour la combattre ?

Le manque de fer peut affecter de multiples organes du corps et est généralement la conséquence d’un régime alimentaire déséquilibré dans lequel le fer manque considérablement. Savez-vous quels sont les aliments à privilégier dans son régime alimentaire pour traiter l’anémie ferriprive ?

Selon la Société espagnole de cardiologie, la principale solution pour résoudre ce problème repose sur la consommation orale de compléments alimentaires en fer, mais aussi sur la mise en place de certains changements au niveau du régime alimentaire.

Il existe de nombreux types d’anémie. L’anémie ferriprive est la forme la plus commune d’anémie. On parle d’anémie ferriprive lorsque le corps ne dispose pas d’une quantité suffisante de fer. Et le fer permet de produire des globules rouges.

Le corps des gens qui souffrent d’anémie ne contient pas suffisamment de globules rouges sains. Les globules rouges apportent de l’oxygène aux tissus corporels, mais ils ont besoin du fer pour capter l’oxygène des poumons et le transporter vers d’autres parties du corps.

L’anémie ferriprive, qu’est-ce que c’est ?

L’anémie est une maladie du sang qui se caractérise par la diminution de la concentration d’hémoglobine dans l’organisme, la valeur normale étant située au-dessus de 12 grammes par décilitre chez la femme et 13,5 chez l’homme.

Lorsque le taux d’hémoglobine dans le sang baisse, les symptômes suivants apparaissent : fatigue, pâleur, irritabilité, une plus faible tolérance à l’exercice physique et accélération du rythme cardiaque.

Cet article peut également vous intéresser : 7 astuces pour combattre l’anémie ferriprive sans consommer de fer

Quelles sont les causes à l’origine de cette affection ?

L'anémie ferriprive et les globules rouges

Les globules rouges sains sont produits dans la moelle osseuse. Ils transportent l’oxygène vers les tissus du corps en circulant dans le corps pendant 120 jours. Le fer est une partie importante des globules rouges. Sans fer, le sang ne peut pas transporter l’oxygène de manière efficace. Le corps absorbe du fer via l’alimentation.

L’anémie liée à une carence en fer se manifeste lorsque les réserves du corps en fer baissent. Les raisons possibles à l’origine de cette carence sont les suivantes :

  • Le corps perd plus de globules rouges qu’il n’en crée (à cause d’un saignement, par exemple)
  • Le corps n’absorbe pas correctement le fer
  • Une consommation insuffisante d’aliments contenant du fer
  • Le corps a besoin plus de fer qu’en temps normal (c’est le cas pendant la grossesse ou l’allaitement, par exemple)
  • Il est possible que le corps n’absorbe pas suffisamment de fer issu de l’alimentation à cause d’une maladie telle que la maladie cœliaque ou la maladie de Crohn, par exemple
  • Une alimentation végétarienne stricte

Régime alimentaire et anémie ferriprive

En principe, si notre régime est équilibré, il n’y pas de raison de souffrir d’anémie ferriprive, à moins qu’on fasse face à de grandes pertes de sang pour une raison que l’on ignore. Les besoins en fer dépendent du sexe et de l’âge.

Âge Femmes (mg/jour) Hommes
(mg/jour)
1-9 10 10
10-19 15 12
20-49 15 10
>50 10 10

Pendant la deuxième moitié de la grossesse, les besoins nutritionnels en fer augmentent jusqu’à 25 mg/jour. Pendant l’allaitement, la quantité diminue et passe à 15 mg/jour.

Quels aliments faut-il inclure dans un régime alimentaire qui a pour but de traiter l’anémie ferriprive ?

Tout d’abord, vous devez savoir quelle est la cause à l’origine de votre anémie ferriprive pour pouvoir mieux traiter cette affection. Par la suite, prenez des compléments alimentaires en fer afin de résoudre le problème. Enfin, assurez-vous d’adopter un régime alimentaire riche en fer.

Découvrez ci-dessous les aliments à inclure dans un régime pour traiter l’anémie ferriprive.

Entrées

La consommation de brocolis est très bonne pour lutter contre l'anémie ferriprive

Combinez des légumes riches en fer et en vitamine C tels que les brocolis, les poivrons, les épinards, les blettes ou encore les tomates. Vous pouvez ajouter du riz, des pâtes ou des légumineuses et ainsi préparer une poêlée ou une salade.

Cet article peut également vous intéresser : 5 délicieuses recettes à base de brocolis

Plats

La viande rouge sera votre grande alliée, mais il est essentiel de choisir des viandes maigres afin de diminuer l’apport en graisses saturées et en cholestérol. L’idéal serait d’en consommer trois ou quatre fois par semaine en cas d’anémie. Chez les personnes en bonne santé, consommer de la viande une fois par semaine suffit.

En ce qui concerne les fruits de mer (palourdes, moules et coques), vous pouvez combiner les fruits de mer frais et en conserve et préparez de délicieuses salades à base de salade verte, de riz ou de pâtes. Gardez à l’esprit qu’une conserve de coques de 80 g contient près de 13 mg de fer (une femme saine en âge de procréer a besoin de 18 mg de fer par jour).

Les légumineuses représentent l’une des plus grandes sources naturelles de fer, raison pour laquelle ces aliments doivent être des aliments phares de l’alimentation. Les lentilles, notamment, sont très riches en fer. Elles sont, qui plus est, riches en protéines et pauvres en graisses.

Desserts

Nous vous recommandons d’inclure dans vos desserts les fruits suivants : orange, mandarine, pamplemousse, melon, fraises, kiwi ou ananas dont la vitamine et l’acide citrique amélioreront l’absorption du fer non issu des aliments d’origine végétale.

Nous espérons que ces conseils vous aideront à améliorer votre état. Gardez à l’esprit qu’un diététicien-nutritionniste est la personne indiquée pour vous guider dans vos choix alimentaires et vous indiquer la marche à suivre.

 

  • Deficiencia de hierro y anemia ferropénica: Guía para su prevención, diagnóstico y tratamiento. Resumen ejecutivo. Arch. argent. pediatr.  [Internet]. 2017  Agosto;  115( 4 ): 406-408. Disponible en: http://www.scielo.org.ar/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0325-00752017000400032&lng=es.
  • Bastos Oreiro, M.. (2009). Anemia ferropénica: Tratamiento. Revista Española de Enfermedades Digestivas101(1), 70.
  • Medline Plus. Anemia Ferroénica. Enero de 2018.  https://medlineplus.gov/spanish/ency/article/000584.htm
  • US Department of Health and Human Services; National Heart, Lung, and Blood Institute website. Iron-deficiency anemia. www.nhlbi.nih.gov/health-topics/iron-deficiency-anemia.
  • Hallberg L, Brune M, Rossander L. The role of vitamin C in iron absorption. Int J Vitam Nutr Res Suppl. 1989;30:103-8. PubMed PMID: 2507689.