7 astuces pour combattre l’anémie ferriprive sans consommer de fer

Prendre le soleil quotidiennement aide l’organisme à absorber de la vitamine D, vitamine fondamentale pour favoriser l'assimilation du fer et combattre l'anémie ferriprive. 

L’anémie ferriprive correspond à une carence en fer. Les causes à l’origine de cette carence peuvent être les suivantes : des menstruations abondantes chez les jeunes femmes, une hémorragie, une alimentation peu équilibrée, ou encore une mauvaise absorption intestinale. L’anémie ferriprive est un trouble fréquent, plus fréquent qu’il n’y paraît, notamment chez les jeunes.

Ce trouble peut aussi être la conséquence d’un simple déséquilibre temporaire, auquel il est possible de remédier avec une consommation de fer plus importante, tel que c’est le cas pendant l’adolescence, la grossesse ou encore l’allaitement.

Le traitement généralement prescrit est un traitement à base de compléments alimentaires riches en fer, lesquels peuvent entraîner des effets secondaires tels que la gastrite, des maux de ventre ou encore des problèmes de constipation, en plus de provoquer des réactions d’oxydation dans l’organisme. Par ailleurs, si la carence en fer est liée à une mauvaise absorption, la consommation de compléments alimentaires ne résoudra pas le problème.

Les symptômes les plus fréquents de l’anémie ferriprive sont les suivants :

  • la fatigue
  • des cheveux et des ongles fragiles
  • une peau pâle
  • dans certains cas, le découragement

Voyons ensemble dans cet article les différentes manières de prévenir et de combattre naturellement l’anémie ferriprive, c’est à dire sans avoir recours à des compléments alimentaires.

1. Une thérapie à l’eau

hydrothérapie

L’hydrothérapie ou cure thermale est une thérapie curative par l’usage de l’eau à différentes températures. Cette thérapie est efficace pour traiter de nombreuses maladies, telle que l’anémie ferriprive.

En cas d’anémie, l’eau stimule la circulation, ce qui favorise la fabrication de globules rouges. Il est important de préciser que les personnes qui souffrent d’anémie ont généralement des difficultés à tolérer l’eau froide.

Il est préférable d’utiliser :

  • de l’eau tiède au niveau des pieds et des bras
  • de l’eau froide au niveau de la poitrine et du dos

2. Les sels de Schüssler en cas de mauvaise absorption

Les personnes qui souffrent d’anémie ferriprive en raison d’une mauvaise absorption intestinale ne résoudront pas le problème en consommant plus de fer.

La solution est la suivante : il faut consommer un complément naturel qui améliore l’assimilation du fer dans l’intestin. Il existe un remède homéopathique : le Ferrum phosphoricum ou phosphate de fer D6 (sels de Schüssler).

Ce médicament naturel n’est pas un complément riche en fer. De plus, il ne fait pas l’objet de contre-indications et n’a pas d’effets secondaires. Il faut consommer ce remède pendant au moins un mois.

3. Une salade par jour

salade

Nombreuses sont les personnes qui pensent que pour augmenter la consommation de fer il faut augmenter la consommation de viande rouge. Or, un excès de protéines animales peut affecter le foie et les reins de manière négative.

La meilleure chose à faire est de combattre l’anémie ferriprive de manière saine en incluant une salade à chaque repas.

La salade doit être très variée, et contenir les ingrédients suivants :

  • de la laitue et différents types de feuilles vertes (la roquette, le cresson, etc)
  • de la betterave
  • des carottes
  • des poivrons
  • du chou
  • des tomates
  • du concombre
  • des graines germées
  • des fruits secs et des graines

4. Une pointe de citron

Le fer s’absorbe mieux lorsqu’il est consommé avec de la vitamine C ou acide ascorbique.

Vous pouvez prendre un complément alimentaire riche en vitamine C de façon quotidienne, ou bien vous habituer à rajouter une pointe de jus de citron frais dans vos plats.

Voici d’autres aliments riches en vitamine C :

  • les agrumes
  • les fruits rouges
  • l’acérola
  • le poivron
  • la papaye
  • le kiwi
  • la goyave
  • le cynorrhodon
  • le persil

5. Attention aux produits laitiers 

Produits laitiers

Alors que la vitamine C améliore l’assimilation du fer, le lait et ses produits dérivés produisent l’effet inverse : les produits laitiers sont des aliments alcalins qui neutralisent les acides gastriques, ce qui inhibe l’absorption du fer. Pour cette raison, si vous souffrez d’anémie ferriprive, vous devez réduire votre consommation de produits laitiers, ou du moins les consommer à part.

Lisez aussi : 5 boissons saines pour traiter l’anémie

6. Régulez le cycle menstruel 

Si la carence en fer est liée à des menstruations trop abondantes, en plus de suivre les conseils précédents, vous pouvez prendre un remède naturel qui aide à réguler le cycle menstruel.

Certaines plantes médicinales aident à réduire le saignement menstruel lorsqu’il est excessif :

  • l’ortie
  • la gentiane
  • le gattilier
  • la prêle des champs

7. Prenez le soleil

L’un des remèdes les plus simples, les plus économiques et les plus agréables pour prévenir et traiter l’anémie ferriprive consiste à prendre le soleil tous les jours sans crème solaire pendant une dizaine de minutes.

Il est important d’adopter cette habitude autant que possible, car le manque de vitamine D favorise ce type d’anémie.

 

A découvrir aussi