Quels sont les bienfaits reconnus du sureau ?

7 août 2020
Le sureau est connu pour ses capacités à renforcer le système immunitaire et faciliter le soulagement de la toux, la grippe et du rhume. Que disent les preuves à son sujet ?

Les bienfaits du sureau (Sambucus) sont bien documentés dans les manuels de médecine naturelle. En effet, ils ont fait l’objet de diverses recherches scientifiques qui ont étayé certains de ses usages dans le domaine de la santé. Que disent donc les preuves ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe environ 30 types d’arbres et de plantes de sureau dans le monde. Toutefois, la version européenne (Sambucus nigra) est la plus populaire en termes d’applications médicinales. Les fleurs, les baies et l’écorce de la plante sont toutes utilisées.

Composants bénéfiques du sureau

En ce qui concerne la santé, la partie du sureau la plus utilisée sont ses baies noires. Elles sont réputées pour leur teneur en pigments organiques, en tanins, en caroténoïdes, en acides aminés, en vitamine C et autres nutriments dont l’assimilation contribue à prévenir les maladies.

Plus concrètement, comme le souligne une étude publiée dans Journal of Functional Foods, 100 grammes de baies de sureau contiennent :

  • Entre 6 à 35 mg de vitamine C, ou jusqu’à 60% de la consommation journalière recommandée
  • 7 grammes de fibres diététiques
  • Acides phénoliques
  • Quercétine, kaempférol et isorhamnétine
  • Anthocyanes

Bienfaits prouvés par la science

Aujourd’hui, bon nombre des bienfaits du sureau sont utilisés dans la préparation de compléments et de produits naturels. En effet, il s’agit de la forme de consommation la plus recommandée. Car les baies crues, l’écorce et les feuilles contiennent des composants toxiques qui peuvent provoquer des troubles gastriques si elles ne sont pas utilisées correctement.

Cependant, il est important de préciser que, si le sureau a des effets positifs sur la santé, il ne constitue pas un traitement de premier choix contre les maladies. Il ne remplace pas non plus les conseils médicaux. Par conséquent, il est fondamental de consulter premièrement un médecin face au moindre symptôme.

Le sureau contre le rhume et la grippe.

Le sureau pour la grippe et le rhume

Les remèdes à base de sureau s’utilisent depuis l’Antiquité comme adjuvant contre les symptômes de la grippe et du rhume. L’infusion des fleurs ou l’extrait des baies semblent tous les deux réduire la gravité et la durée de l’infection lorsqu’ils sont consommés dès les premiers symptômes.

Une étude publiée en 2019 dans Complementary Therapies in Medicine souligne que les baies, grâce à leurs composants antioxydants, ont des effets positifs contre les symptômes des voies respiratoires supérieures.

Par ailleurs, en 2012, une autre recherche publiée dans Journal Bioscience, Biotechnology and Biochemistry, démontre que ce fruit aide à stimuler la réponse immunitaire. Ce qui diminue le risque des infections telles que la grippe.

Lisez également : Comment soulager la grippe avec du sureau ?

Les bienfaits du sureau pour la santé cardiaque

L’un des bienfaits les plus remarquables du sureau est en lien avec la santé cardiaque. Plus concrètement, ses baies ont démontré des effets positifs sur la santé du coeur et des vaisseaux sanguins. Une étude publiée dans Phytotherapy Research suggère que le fruit de la plante aide à réduire le risque de maladies cardiaques grâce à son contenu en anthocyanines.

Ces substances, qui agissent comme antioxydants, semblent diminuer l’accumulation de cholestérol dans les artères. En outre, elles auraient aussi un effet positif sur la pression artérielle élevée. Bien que d’autres études soient nécessaires, les résultats soutiennent leur usage pour prendre soin du coeur.

Contre la constipation

Une publication sur le site internet de l’Ecole de Médecine et du Centre Médical Académique du Penn State indique que le sureau possède un léger effet laxatif. Par conséquent, il ne doit pas être ingéré simultanément avec d’autres laxatifs. Cette propriété est attribuée à une substance appelée anthraquinone qui est également présente dans la rhubarbe et le séné.

Cela s’explique aussi par son apport significatif en fibres qui contribuent à un fonctionnement intestinal optimal. En général, le thé de sureau séché aide à stimuler le péristaltisme intestinal et favorise l’élimination des déchets. Davantage de preuves sont nécessaires, mais on considère que sa consommation est sûre jusqu’à 5 jours.

Autres bienfaits possibles du sureau

Pour l’instant, les preuves sont insuffisantes pour affirmer que le sureau joue un rôle exceptionnel dans la prévention de maladies. Cependant, grâce à sa teneur en antioxydants, d’autres effets positifs sur la santé lui sont attribués. Toutefois, sa consommation doit s’accompagner d’un mode de vie sain.

  • Les anthocyanines contenues dans le sureau lui confèrent un effet anti-inflammatoire qui peut contribuer à soulager les douleurs physiques
  • Une étude publiée dans Phytotherapy Research souligne que le sureau noir a des propriétés antivirales et anti-microbiennes très utiles face aux agents pathogènes à l’origine de la sinusite, des bronchites et des infections intestinales
  • Lors de recherches réalisées sur des animaux, le sureau a révélé un effet diurétique, capable de stimuler la fréquence des mictions
  • Ses antioxydants et nutriments agissent également de façon positive sur l’humeur. Ils améliorent particulièrement les performances mentales et réduisent le risque de dépression
Les bienfaits du sureau contre la constipation.

Découvrez davantage : Douleur physique et anxiété : quelle est la relation ?

Effets secondaires

Chez la plupart des adultes en bonne santé, la consommation modérée de sureau n’est pas un problème. Néanmoins, sa consommation excessive est à éviter car il peut être irritant pour l’estomac en raison de son contenu en lectines.

D’autre part, la plante du sureau contient quelques substances appelées glucosides cyanogènes qui peuvent libérer de petites doses de cyanure. Cependant, la quantité de cyanure pour 100 grammes ne représente que 3% de la dose létale estimée pour une personne.

Par ailleurs, les compléments et les baies cuites de sureau ne présentent pas de cyanure et sont donc considérés comme sûrs. Ingérer une partie de la plante crue, que ce soit les baies, les feuilles ou l’écorce, peut occasionner des nausées, des vomissements et des diarrhées.

Enfin, les produits à base de sureau, ainsi que les préparations avec la plante ou les baies, sont contre-indiqués pour les moins de 18 ans et pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Les personnes atteintes d’une maladie particulière devraient également consulter le médecin avant de prendre ce type de remède.

 

  • Sidor, A., & Gramza-Michałowska, A. (2015, October 1). Advanced research on the antioxidant and health benefit of elderberry (Sambucus nigra) in food – a review. Journal of Functional Foods. Elsevier Ltd. https://doi.org/10.1016/j.jff.2014.07.012
  • Hawkins, J., Baker, C., Cherry, L., & Dunne, E. (2019). Black elderberry (Sambucus nigra) supplementation effectively treats upper respiratory symptoms: A meta-analysis of randomized, controlled clinical trials. Complementary Therapies in Medicine42, 361–365. https://doi.org/10.1016/j.ctim.2018.12.004
  • Kinoshita, E., Hayashi, K., Katayama, H., Hayashi, T., & Obata, A. (2012). Anti-influenza virus effects of elderberry juice and its fractions. Bioscience, Biotechnology and Biochemistry, 76(9), 1633–1638. https://doi.org/10.1271/bbb.120112
  • Vlachojannis, J. E., Cameron, M., & Chrubasik, S. (2010, January). A systematic review on the Sambuci fructus effect and efficacy profiles. Phytotherapy Research. https://doi.org/10.1002/ptr.2729
  • Beaux, D & Fleurentin, J & Mortier, F. (1999). Effect of extracts of Orthosiphon stamineus Benth, Hieracium pilosella L., Sambucus nigra L. and Arctostaphylos uva-ursi (L.) Spreng. in rats. Phytotherapy research : PTR. 13. 222-5. 10.1002/(SICI)1099-1573(199905)13:3<222::AID-PTR447>3.0.CO;2-P.
  • Porter, R. S., & Bode, R. F. (2017, April 1). A Review of the Antiviral Properties of Black Elder (Sambucus nigra L.) Products. Phytotherapy Research. John Wiley and Sons Ltd. https://doi.org/10.1002/ptr.5782