Quels sont les conséquences d’un excès de cortisol ?

4 septembre 2020
Le cortisol est une hormone importante dans notre organisme dans les situations de stress. Elle nous fournit l'énergie nécessaire pour pouvoir les affronter. Cependant, l'excès de cortisol peut également nuire à l'organisme.

Savez-vous à quoi correspond un excès de cortisol ? Nos ancêtres humains utilisaient cette augmentation de l’hormone pour échapper au danger de la nature, mais aujourd’hui, les fonctions et le rôle du stress ont changé.

Le cortisol est une hormone produite et sécrétée par quelques glandes situées au dessus de chaque rein, appelées glandes surrénales. Lorsque le corps a besoin davantage d’énergie pour réaliser certaines tâches dans des situations de stress, le cerveau envoie un signal à ces glandes, entraînant alors la libération de cortisol.

Nous possédons tous un certain niveau de cortisol dans le sang, qui dépend des situations auxquelles nous faisons face. Toutefois, l’excès de cortisol peut créer des complications nocives pour la santé.

Quelles sont les causes de l’augmentation du cortisol dans le sang ?

Le cortisol est l’hormone du stress. Lorsque nous vivons une situation stressante, comme par exemple un jeûne prolongé ou la fuite d’un danger, cette hormone se libère.

D’autre part, le cortisol est une hormone hyperglycémiante. Autrement dit, il ordonne à l’organisme la production et la libération de glucose. Une fois dans le sang, le sucre peut être utilisé par les tissus pour la production d’énergie nécessaire dans la situation de stress.

L’objectif ultime du cortisol est d’apporter plus d’énergie au corps. En outre, il joue un rôle dans l’équilibre des sels et de l’eau dans l’organisme, ainsi que dans le contrôle de la pression sanguine.

Au niveau cérébral, le cortisol régule le cycle veille-sommeil. En effet, dans une situation de stress, nous devons rester vigilant pour agir rapidement. Par ailleurs, il contribue aux processus de mémoire et de concentration.

Une personne ayant un excès de cortisol dans le sang à cause du stress.

Découvrez également : Le stress quotidien peut provoquer une dépression

Quelles sont les conséquences d’un excès de cortisol ?

Le jeûne prolongé ou la fuite d’un animal qui peut nous blesser ne sont plus actuellement des sources réelles de stress. Néanmoins, de nouvelles formes de stress sont apparues. Elles sont davantage psychologiques, comme le stress subi au travail ou lors des études.

Le cerveau ne fait pas la différence entre ces types de stress et agit de la même manière pour tous, en activant le cortisol. Toutefois, les actions qu’opérait auparavant le cortisol pour nous permettre d’obtenir de l’énergie ne sont plus aussi nécessaires dans le cas d’un stress psychologique.

En effet, le cortisol remplit notre sang de glucose et mobilise les graisses et les protéines de manière excessive. De plus, il inhibe la production d’insuline, hormone responsable de l’entrée du glucose dans les cellules.

Une glycémie élevée du glucose dans le sang ainsi que la résistance à l’insuline peuvent produire un diabète et des maladies cardiovasculairesD’autre part, les graisses se déposent dans l’abdomen, favorisant alors l’obésité.

Les causes d’un excès de cortisol, en plus du stress

Le stress n’est pas le seul à produire un excès de cortisol. Il existe également des maladies qui stimulent les glandes surrénales pour qu’elles libèrent du cortisol en grandes quantités. Comme, par exemple :

  • Maladie de Cushing : le cerveau ordonne aux glandes surrénales de libérer du cortisol, parfois à cause d’une tumeur cérébrale
  • Hyperfonction des glandes surrénales : les glandes fonctionnent plus qu’elles ne le devraient. Soit par stimulation externe, soit par ses propres mécanismes cellulaires internes
  • Synthèses ectopique d’ACTH : l’ACTH est le signal que notre cerveau utilise pour activer la production et la libération du cortisol dans les glandes surrénales. Certaines tumeurs de même que certains cancers des poumons, peuvent synthétiser et sécréter la substance
  • Cushing iatrogènel’augmentation de cortisol peut être due à la prise chronique de médicaments corticoïdes
L'anatomie des reins et des glandes surrénales.

Lisez davantage : ACTH : comment fonctionne-t-elle?

Que faire en cas d’excès de cortisol ?

Le stress de la vie quotidienne élève les niveaux de cortisol au-delà de la normale. Cependant, s’ils n’atteignent pas un niveau pathologique, il n’y a pas besoin de traitement. Dans ce genre de situations, il est plus important de réduire le stress à travers des exercices de relaxation ou la pratique d’un sport afin de dépenser l’énergie que le cortisol nous fournit.

En revanche, si vous prenez des corticoïdes de façon chronique, si vous avez reçu le diagnostic du diabète, que vous souffrez d’ostéoporose ou d’obésité sans aucune explication, il se peut que ce soit l’excès de cortisol qui entraîne toutes ces maladies.

Il est donc primordial de consulter un médecin dans ces situations, car parfois, l’excès de cortisol peut se corriger facilement. Le professionnel sera également attentif à dépister différentes sources de cette substance dans des tumeurs ou des organes qui ne fonctionnent pas comme ils le devraient. Il sollicitera donc des examens complémentaires.

 

  • Definición de cortisol – Diccionario de cáncer – National Cancer Institute. (n.d.). Retrieved May 17, 2020, from https://www.cancer.gov/espanol/publicaciones/diccionario/def/cortisol
  • Síndrome de Cushing – Trastornos hormonales y metabólicos – Manual MSD versión para público general. (n.d.). Retrieved May 17, 2020, from https://www.msdmanuals.com/es-es/hogar/trastornos-hormonales-y-metabólicos/trastornos-de-las-glándulas-suprarrenales/síndrome-de-cushing
  • Díaz Gutiérrez, Susana Patricia, et al. “Asociación entre el nivel de cortisol sérico y la mortalidad en pacientes postquirúrgicos con choque hipovolémico hemorrágico.” Medicina Crítica 32.1 (2018): 7-12.
  • Cortés Romero, Celso Enrique, et al. “Stress and cortisol: implications on food intake.” Revista Cubana de Investigaciones Biomédicas 37.3 (2018): 1-15.
  • Martínez, Julio Conchado, et al. “Estrés académico y valores de cortisol en estudiantes de medicina.” Revista Científica y Tecnológica UPSE 5.1 (2018): 77-82.