Quels sont les principaux symptômes de la grossesse ?

7 avril 2021
Les principaux symptômes de la grossesse sont surtout dus aux changements hormonaux et organiques qui se produisent pour la rendre possible. Découvrez-les dans cet article.

Les principaux symptômes de la grossesse se manifestent tout au long du premier trimestre mais l’organisme de la mère commence à ressentir des changements dès le moment de la fécondation. Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de règles fixes pour cela car chaque femme est différente.

En général, au début, tout passe inaperçu. Néanmoins, certaines femmes sont tellement en syntonie avec leur corps qu’elles commencent à détecter des changements dès les premiers jours de grossesse. Approfondissons ce sujet.

La gonadotrophine et les symptômes de la grossesse

Les symptômes de la grossesse.

La gonadotrophine, ou hCG, est l’hormone responsable des premiers symptômes de la grossesse. Les niveaux de cette hormone augmentent de manière soutenue jusqu’à la semaine 10 ou 12. Après ce laps de temps, elle a tendance à se stabiliser, voire à décroître.

La gonadotrophine se produit dans le placenta au cours de la grossesse. D’ailleurs, les tests de grossesse cherchent parfois à détecter sa présence ou, dans d’autres cas, recherchent son niveau exact.

L’augmentation de la gonadotrophine débouche généralement sur des effets légers, au début. Il est commun qu’elle génère des maux de tête, des troubles gastro-intestinaux, de l’acné ou des changements au niveau de la peau. Elle n’est souvent détectable que 10 jours après la fécondation.

Ceci peut vous intéresser : Les changements cutanés pendant la grossesse

Principaux symptômes physiques de la grossesse

Le plus habituel est qu’au cours des quatre premières semaines, les principaux symptômes de la grossesse apparaissent :

  • Absence de règles ou aménorrhéeC’est l’un des symptômes les plus révélateurs, surtout si la femme a des cycles menstruels réguliers.
  • Sensibilité au niveau des seins. C’est l’un des premiers symptômes qui apparaît. Les seins grossissent et deviennent plus sensibles au toucher. Cela est dû aux changements hormonaux et à l’accumulation de graisse.
  • Nausées et vomissements. Beaucoup de femmes en font l’expérience dès les premiers jours de la grossesse. Ils ont presque toujours lieu le matin, même s’ils peuvent se présenter à d’autres moments de la journée.
  • Fatigue. Une femme enceinte se sent plus fatiguée que d’habitude. Ce changement apparaît subitement et obéit à la grande quantité de processus qui ont lieu dans l’organisme à cause de la grossesse.
  • Modifications dans l’odorat. L’odorat devient très sensible et cela provoque le rejet de certains arômes.
  • Problèmes d’estomac. La croissance progressive de l’utérus fait que certaines femmes ont l’impression d’avoir l’estomac retourné ou très lourd. D’autres présentent des brûlures d’estomac soudaines.
  • Changements au niveau de l’appétit. Parfois, on a extrêmement faim et d’autres, on n’a pas faim du tout. On peut même ressentir une aversion pour certains aliments que l’on apprécie d’ordinaire.
  • Besoin d’uriner fréquemment.
  • Certaines douleurs. Parfois dans le dos et d’autres fois dans le bas de l’abdomen.
  • Goût étrange dans la bouche, de type métallique, de façon constante.
  • Légère perte de sang vaginal. Il s’agit d’un saignement faible, plus foncé, qui correspond au saignement d’implantation.

Découvrez aussi : Qu’est-ce que le saignement d’implantation ?

Les symptômes psychologiques

La grossesse en images.

Certaines femmes commencent à se sentir bizarres ou différentes. Elles ont la sensation que quelque chose a changé en elles et cela peut déclencher une certaine inquiétude. Il est habituel qu’il y ait des changements d’humeur, où l’on voit prédominer les épisodes de tristesse et d’irritabilité. Les explosions émotionnelles ne sont pas rares.

Toutes les sensations, dans leur ensemble, pourraient générer un état de confusion. Il y a des changements perceptibles et imperceptibles qui finissent par donner la sensation d’être troublée, sans savoir exactement pourquoi. Ceci est plus intense chez les femmes qui ne souhaitaient pas tomber enceintes ou qui n’ont pas beaucoup d’informations à ce sujet.

Dans les cas les plus extrêmes, on voit se déclencher une condition connue sous le nom de trouble de négation de la grossesse. On l’appelle aussi le « déni de grossesse ». La femme, de manière inconsciente, décide d’ignorer les changements qui se produisent dans son corps, selon cette étude réalisée par une équipe de l’hôpital Royal Alexandra de Paisley (Royaume-Uni).

Le cas opposé peut également avoir lieu : une femme peut être persuadée d’être enceinte sans l’être et présenter tous les symptômes typiques. Ce trouble s’appelle la grossesse psychologique.

Consultez votre médecin

Il y a des symptômes qui sont classiques d’un début de grossesse. Vous ne devez pas vous inquiéter mais contrôler leur apparition et les relier à la date de vos dernières règles et de vos jours d’ovulation, selon la période.

Pour certains de ces symptômes, s’ils sont intenses, on peut utiliser des traitements spécifiques et sûrs qui n’affectent pas le bébé. Vous devriez consulter votre médecin si vous pensez être enceinte ou si vous le savez déjà et si les signes du premier trimestre vous assaillent.

  • Purizaca, M. (2010). Modificaciones fisiológicas en el embarazo. Revista peruana de Ginecología y Obstetricia, 56(1), 57-69.
  • VV.AA. (2011).Denial of pregnancy – a literature review and discussion of ethical and legal issues. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3128877/