Quels sont les symptômes de la régurgitation du nourrisson ?

Chez le nourrisson, la régurgitation peut s'accompagner de certains symptômes qui peuvent indiquer une pathologie plus grave. Nous vous expliquons tout dans cet article.
Quels sont les symptômes de la régurgitation du nourrisson ?

Dernière mise à jour : 31 mai, 2021

La régurgitation du nourrisson est un phénomène courant chez les bébés de moins d’un an. La régurgitation est le passage du contenu de l’estomac dans le pharynx ou la bouche. Contrairement aux vomissements, la régurgitation se fait sans effort ni nausée.

Elle est présente chez plus de 50 % des bébés. Parfois, cependant, la régurgitation du nourrisson peut être un signe de reflux gastro-œsophagien. Dans cet article, nous vous expliquons les causes et les symptômes du RGO.

Quelles sont les raisons de la régurgitation du nourrisson ?

La régurgitation du nourrisson se produit parce que leur système digestif n’est pas encore complètement développé. L’œsophage possède une valve qui régule le passage des aliments dans l’estomac. Il s’agit du sphincter oesophagien inférieur.

Chez les nouveau-nés, il est encore immature, de sorte que le contenu de l’estomac a tendance à remonter dans l’œsophage. Au fur et à mesure que le bébé grandit, cette valve se développe et la régurgitation disparaît naturellement.

En outre, la posture du bébé est un autre facteur de la régurgitation. Les enfants, avant l’âge de 8 mois, passent la majeure partie de leur journée allongés. Cela favorise également le mouvement des aliments dans la bouche.

Le fait que le régime alimentaire soit presque entièrement basé sur le lait est également un facteur important. Lorsque le bébé commence à manger des aliments solides, les régurgitations diminuent. Il en va de même pour la quantité de nourriture qu’ils consomment. Plus le bébé est “plein”, plus ce phénomène se produit facilement.

Vous pourriez être intéressé(e) : Mon bébé pleure après l’allaitement, que faire ?

Quand s’inquiéter de la régurgitation du nourrisson ?

Un bébé qui mange.

« En général, la régurgitation est un phénomène normal dans les premiers stades de la vie d’un bébé, en raison de son manque de maturation. »

Comme expliqué précédemment, la régurgitation est un phénomène physiologique chez la plupart des bébés. Toutefois, il est conseillé de consulter le pédiatre si le bébé présente les symptômes suivants :

  • ne prend pas de poids ;
  • régurgite de manière très abondante ;
  • montre des signes de fatigue, inactivité ou somnolence ;
  • régurgite en se forçant ou régurgite du sang ;
  • présente des signes de déshydratation (couches mouillées, yeux enfoncés, muqueuses sèches, etc.) ;
  • crache un liquide vert ou brun.

Lorsque cela se produit, le bébé peut avoir un reflux gastro-œsophagien. Autrement dit, si la régurgitation persiste dans le temps ou présente ces symptômes, il peut s’agir de quelque chose de plus grave.

Un reflux continu peut entraîner une altération de la muqueuse œsophagienne, car le contenu de l’estomac a un pH acide. En fait, elle peut entraîner une anémie ou des complications liées à l’air. Le nourrisson peut souffrir d’épisodes d’apnée, de toux persistante ou de bronchite récurrente.

Pour diagnostiquer le reflux, des tests complémentaires tels que l’endoscopie, la pHmétrie oesophagienne et des tests radiologiques sont utilisés.

Vous pouvez être intéressé par : 6 positions d’allaitement

Que faire en cas de régurgitation ?

Aliments à donner à un bébé.

La position et la routine au moment de l’alimentation du nourrisson jouent un rôle dans l’apparition des régurgitations.

Bien que cela soit presque toujours normal, cela peut aussi être inconfortable pour l’enfant et les parents. Certaines mesures peuvent contribuer à réduire les crachats chez les enfants. Tout d’abord, il est conseillé de maintenir le bébé en position verticale, et non pas complètement couchée.

En particulier après chaque repas, et ce, pendant une demi-heure, placez des oreillers ou des couches sous le matelas pour que votre bébé soit incliné. Évitez également les jeux très actifs après l’alimentation.

Ensuite, il est important de nourrir votre bébé calmement et d’éviter de trop manger. Faites faire un rot à votre bébé. Les rots empêchent l’air de s’accumuler dans l’estomac et favorisent la digestion.

Si vous nourrissez votre bébé avec du lait maternisé, il est encore plus important de ne pas en donner trop. La formule est plus difficile à absorber.

Si rien de tout cela n’aide ou si votre bébé présente des symptômes sévères, votre médecin peut vous recommander un médicament. Ils agissent en réduisant la quantité d’acide dans l’estomac. Toutefois, ne donnez pas de médicaments à votre bébé, sauf sur indication contraire de votre médecin. Les médicaments les plus couramment utilisés pour le RGO sont :

  • Les bloqueurs H2, qui diminuent la production d’acide.
  • Les inhibiteurs de la pompe à protons, qui réduisent la quantité d’acide produite par l’estomac.

Dans certains cas, les médicaments n’aident pas. Une procédure chirurgicale sera donc nécessaire. La chirurgie n’est pratiquée que lorsque le nourrisson présente de graves problèmes respiratoires ou une cause anatomique sous-jacente.

En conclusion, la régurgitation du nourrisson est un processus normal. Prêtez toutefois une attention particulière aux signes d’alerte mentionnés ci-dessus et consultez votre médecin si vous avez quelconque doute.

Cela pourrait vous intéresser ...
Naissance d’un bébé lotus : détails, risques possibles et avantages
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Naissance d’un bébé lotus : détails, risques possibles et avantages

Certaines familles estiment que donner naissance à un bébé lotus respecte le caractère sacré de l'accouchement. On en parle dans cet article.