Qu'est-ce qu'un faible nombre de neutrophiles indique ?

Un faible nombre de neutrophiles peut augmenter le risque d'infections bactériennes et fongiques. Découvrez quelles sont les causes et quel est le traitement à suivre.
Qu'est-ce qu'un faible nombre de neutrophiles indique ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Un faible nombre de neutrophiles indique le développement d’une neutropénie, une forme de leucopénie qui réduit la capacité du corps à combattre les infections bactériennes et fongiques. Les neutrophiles sont le type de globules blancs le plus abondant dans le sang, représentant 70 % de tous les leucocytes.

Leur fonction principale est d’aider le système immunitaire à lutter contre les maladies infectieuses, en absorbant l’agent envahissant – en particulier les bactéries et les champignons -, puis en le dirigeant et en l’expulsant. Lorsqu’une neutropénie est présente, la réponse inflammatoire contre ces antigènes est inefficace et des complications graves peuvent survenir.

Les valeurs indiquant un faible taux de neutrophiles dans le sang

Lorsque le corps est attaqué par des champignons ou des bactéries, les neutrophiles sont les premières cellules immunitaires à détecter le point d’infection. En raison de leur consistance gélatineuse, ils ont la faculté de traverser les parois des vaisseaux sanguins pour migrer vers les tissus affectés et détruire les agents pathogènes.

Les niveaux normaux de neutrophiles chez un adulte en bonne santé vont de 2 000 à 7 500 par microlitre de sang. Les comptages inférieurs sont classés selon leur gravité :

  • Neutropénie légère : le nombre absolu de neutrophiles varie de 1 000 à 1 500/µl et le risque de maladie infectieuse est minime.
  • Modérée : le nombre de neutrophiles est compris entre 500 et 1000/µl et le risque d’infection est modéré.
  • Sévère : le nombre absolu de neutrophiles est inférieur à 500 µl et le risque d’infection est sérieux.
Valeurs indiquant un faible taux de neutrophiles dans le sang.
Un faible taux de neutrophiles indique une neutropénie. Elle peut être légère, modérée ou sévère.

À quoi est dû un faible nombre de neutrophiles ?

De nombreux facteurs sont associés à un faible nombre de neutrophiles. En particulier, il existe deux causes principales :

  • La diminution de la production de ces leucocytes ;
  • Les leucocytes sont détruits peu de temps après leur production.

Les deux cas sont liés à certaines conditions médicales et habitudes qui affectent la santé immunitaire. Parmi les principales, figurent les suivantes :

  • Infections virales, bactériennes ou parasitaires. Par exemple le SIDA, la tuberculose, le paludisme, le virus d’Epstein Barr (EBV).
  • Médicaments qui affectent la moelle osseuse et les neutrophiles. Les plus à risque sont les dipyrones, la ticlopidine, le dobésilate de calcium et les antithyroïdiens. Dans une moindre mesure, les antiépileptiques tels que la phénytoïne ou la carbamazépine.
  • Traitements oncologiques. À savoir la chimiothérapie, la radiothérapie et certains médicaments pour traiter le cancer. Ceux-ci, en général, endommagent les neutrophiles au cours du processus.
  • Carence en vitamine B12 ou folate. Cette carence est relative à l’anémie mégaloblastique.
  • Cancer ou autres maladies de la moelle osseuse. Par exemple, les leucémies, le syndrome myélodysplasique, l’anémie aplasique et la myélofibrose.
  • Troubles congénitaux de la fonction de la moelle osseuse. Par exemple, le syndrome de Kostmann.
  • Destruction auto-immune des neutrophiles (comme affection primaire ou liée au syndrome de Felty).
  • Hypersplénisme (destruction prématurée des cellules sanguines par la rate).

Lisez aussi : Comment augmenter les défenses de notre corps

Autres causes connexes

Il existe d’autres facteurs associés à un faible nombre de neutrophiles, qui peuvent être étroitement liés aux maladies mentionnées. Par exemple :

  • Hépatite A et B
  • Hyperthyroïdie
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Maladies congénitales
  • Processus infiltrants de la moelle osseuse
  • Consommation excessive de boissons alcoolisées
  • Utilisation prolongée de certains antibiotiques et diurétiques

Les symptômes d’un faible nombre de neutrophiles

Un faible nombre de neutrophiles est généralement diagnostiqué lorsque des infections graves ou une septicémie se développent. De nombreux cas bénins ne sont pas reconnus, car les symptômes ne sont pas entièrement évidents. Les manifestations peuvent varier en fonction de la gravité avec laquelle la neutropénie se produit.

De plus, les symptômes peuvent varier en fonction du type d’infection ou de la maladie sous-jacente. Les patients ressentent généralement les symptômes suivants :

  • Mal de gorge.
  • Diarrhée fréquente
  • Fièvre modérée et élevée
  • Maux de tête récurrents
  • Sensibilité aux infections
  • Lésions ou ulcères dans la bouche et la région anale
  • Gonflement des ganglions lymphatiques
  • Infections cutanées et plaies lentes à cicatriser
  • Sensation de brûlure en urinant et changements dans la miction.

Le diagnostic

Le diagnostic de neutropénie repose sur une numération des neutrophiles par une numération globulaire complète. Si les résultats sont incertains, le médecin peut suggérer un autre examen, tel qu’une biopsie.

Chez l’adulte, le diagnostic est positif lorsque le nombre absolu de neutrophiles est inférieur à 1 500 par microlitre de sang. Le nombre de cellules pour indiquer la neutropénie chez les enfants varie avec l’âge.

Hémophilie chez la femme : tout ce que vous devez savoir.
Une analyse sanguine complète permet de déterminer le taux de neutrophiles.

Le traitement

Le traitement d’un faible nombre de neutrophiles repose sur le contrôle de la cause sous-jacente et le suivi de l’état de santé général du patient. Bien entendu, l’administration varie dans chaque cas, en fonction de la gravité. Les traitements les plus courants sont les suivants :

  • Transfusions de granulocytes
  • Médicaments antibiotiques et antifongiques en cas d’infections
  • Thérapie avec des corticostéroïdes ou des immunoglobulines intraveineuses
  • Administration de facteurs de croissance des globules blancs, si la neutropénie est très sévère

Les patients dont le faible nombre de neutrophiles est causé par une infection peuvent également mettre en place certaines mesures préventives : le lavage constant des mains et le port de gants et de masques faciaux peuvent limiter le risque d’infections.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hypomagnésémie : faible taux de magnésium sanguin
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Hypomagnésémie : faible taux de magnésium sanguin

L'hypomagnésémie indique que le magnésium sanguin est inférieur à 1,7 mg/dL. Quelles sont les causes ? Comment la traiter ?



  • Justiz Vaillant AA, Zito PM. Neutropenia. [Updated 2020 Jun 26]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK507702/
  • Hsieh MM, Everhart JE, Byrd-Holt DD, Tisdale JF, Rodgers GP (Abril de 2007). “Prevalence of neutropenia in the U.S. population: age, sex, smoking status, and ethnic differences”.  Intern. Med.146 (7): 486–92. doi:10.7326/0003-4819-146-7 200704030-00004. ISSN 0003-4819. PMID 17404350.
  • Manterola, A.; P. Romero, E. Martínez, E. Villafranca, F. Arias, M.A. Domínguez, M. Martínez (2004). “Neutropenia y fiebre en el paciente con cáncer”. Anales del Sistema Sanitario de Navarra27 (3). doi:4321/S1137-66272004000600004.
  • Rosales C. Neutrophil: A Cell with Many Roles in Inflammation or Several Cell Types?. Front Physiol. 2018;9:113. Published 2018 Feb 20. doi:10.3389/fphys.2018.00113
  • Gea-Banacloche J. Granulocyte transfusions: A concise review for practitioners. Cytotherapy. 2017;19(11):1256-1269. doi:10.1016/j.jcyt.2017.08.012
  • Li Y, Yu Y, Chen S, Liao Y, Du J. Corticosteroids and Intravenous Immunoglobulin in Pediatric Myocarditis: A Meta-Analysis. Front Pediatr. 2019;7:342. Published 2019 Aug 16. doi:10.3389/fped.2019.00342

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.