Qu'est-ce qu'une rétroaction négative ?

Les processus de rétroaction sont des mécanismes de contrôle de systèmes. Le bon fonctionnement de l'organisme est régulé lorsqu'il est affecté par des stimuli externes.
Qu'est-ce qu'une rétroaction négative ?

Dernière mise à jour : 21 mai, 2022

La rétroaction négative est un mécanisme de contrôle du corps humain dont le but est d’équilibrer le système et, si nécessaire, de le rediriger, afin de réduire l’effet des actions qui ont provoqué les altérations et, par conséquent, de retrouver l’équilibre initial.

Pour avoir une idée plus simple de son fonctionnement, regardons l’exemple de rétroaction négative suivant :

  1. Lorsque la glycémie est très élevée, le pancréas sécrète de l’insuline.
  2. L’insuline facilite l’absorption du glucose par les cellules.
  3. La glycémie diminue ainsi et revient à la normale.

Qu’est-ce que l’homéostasie ?

Illustration balance sur un corps.

L’homéostasie est l’ensemble des processus physiologiques de type rétroaction qui participent à la grande majorité des mécanismes. On l’entend comme la capacité de tout organisme à maintenir son équilibre face aux changements.

Ces changements ou stimuli peuvent être reçus à la fois de l’environnement externe et de l’environnement interne, c’est pourquoi nous pouvons parler de ressentir de la douleur ou de grandir jusqu’à un certain âge.

  • Dans le système homéostatique, nous trouvons les récepteurs, ils reçoivent les stimuli et envoient les informations au système nerveux central (également appelé centre de contrôle).

Pourquoi centre de contrôle ?

On l’appelle ainsi parce qu’il reçoit et analyse les stimuli et choisit la réponse la plus appropriée pour eux. La réponse peut apparaître de deux manières :

  • Sous forme de mouvement
  • Par la sécrétion d’hormones
Hormones et rétroaction négative.

En bref, ces processus de rétroaction participent à certaines réactions chimiques, altérant et modifiant leurs résultats pour maintenir l’équilibre du système. Nous pouvons distinguer deux types :

  • Rétroaction positive
  • Rétroaction négative



La rétroaction positive

Rétroaction positive.

En cas de rétroaction positive, davantage de réactions chimiques sont déclenchées. Elles renforcent et améliorer le stimulus initial. On pourrait l’identifier aux “cercles vicieux”. Pour l’arrêter, l’action d’un agent externe intervenant directement dans le système est nécessaire.

Par exemple, on la retrouve dans les processus de coagulation du sang.

  1. Ceux-ci stimulent d’autres réactions.
  2. On obtient ainsi une surproduction de fibrine.
  3. La perte de sang est ainsi stoppée.

Nous pouvons dire qu’ils sont basés sur la production de quelque chose. La surproduction agit de manière à réguler le système.

La rétroaction négative

En revanche, les processus de rétroaction négative visent à contrecarrer ou neutraliser certaines réactions chimiques. Parfois, ils agissent en diminuant un facteur qui a augmenté ou diminué.

C’est un mécanisme très efficace. C’est pourquoi il apparaît beaucoup plus fréquemment lors des processus homéostatiques. Voyons quelques exemples ci-dessous.

La rétroaction négative maintient la température corporelle (thermorégulation)

Quand une température corporelle élevée est-elle considérée comme grave ?
  • Lorsque nous avons très chaud, notre température corporelle augmente et nous transpirons.
  • La sueur s’évapore et emporte avec elle l’excès de chaleur corporelle.
  • De cette façon, nous récupérons notre température normale et arrêtons ensuite de transpirer jusqu’à nouvel ordre.
Sensation de froid dans le corps.

L’inverse peut se produire :

  • Si nous sommes dans un environnement froid, nos muscles commencent à frissonner.
  • En contractant les muscles, nous libérons de l’énergie sous forme de chaleur.
  • De cette façon, nous parvenons à récupérer la température corporelle adéquate.

En conclusion, les réactions de rétroaction négative fonctionneraient comme un thermostat dans notre corps.

La digestion

  • Après avoir mangé et transformé tout ce que nous avons ingéré, le taux de glucose dans le sang augmente considérablement.
  • Pour abaisser ce niveau, le pancréas libère de l’insuline. Il s’agit d’une hormone qui aide à diminuer le taux de sucre dans le sang, remplissant ainsi son objectif.
  • Une fois que le niveau normal de sucre dans le sang est atteint, la libération d’insuline est jusqu’à ce qu’elle soit à nouveau nécessaire.



La rétroaction négative est liée à la régulation du métabolisme et de la croissance

Dans la zone centrale de notre cerveau, nous pouvons trouver l’hypothalamus. Dans cette partie, une hormone est produite qui active la production de thyroxine dans la thyroïde.

  • La fonction principale de la thyroxine est la régulation du métabolisme de notre corps, ainsi que la croissance.
  • Le métabolisme est essentiellement un ensemble de changements chimiques et biologiques qui se produisent dans nos cellules.

Comportement au niveau psychologique

On retrouve également ces mécanismes lorsqu’il s’agit de satisfaire nos besoins les plus élémentaires. Par exemple :

  • Lorsque notre niveau d’eau est inférieur au niveau recommandé, la déshydratation peut se produire.
  • Notre cerveau est responsable de la transmission de cette sensation aux centres nerveux.
  • Une fois que nous buvons de l’eau, cette sensation s’arrête et notre corps peut de nouveau fonctionner correctement.

En somme…

La rétroaction négative est responsable du maintien de l’équilibre du corps : elle réduit les effets des agressions extérieures.

En conclusion, il s’agit de mécanismes de défense qui alertent l’organisme qu’il y a un déséquilibre. Ceux-ci agissent en aidant le système à revenir à un fonctionnement normal.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est la fonction du système lymphatique dans l’organisme ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Quelle est la fonction du système lymphatique dans l’organisme ?

Si le système lymphatique n'existait pas, le système circulatoire ne pourrait pas fonctionner comme il le fait. Découvrez-en plus sur lui.