Qu'est-ce que la médecine de précision ?

La médecine de précision est considérée par beaucoup comme un nouveau paradigme médical, qui en est encore à ses débuts mais qui a déjà montré son énorme potentiel. Elle se base sur le profil génétique de chaque individu et permet de traiter et de prévenir les maladies de façon personnalisée.
Qu'est-ce que la médecine de précision ?

Dernière mise à jour : 08 juin, 2021

La médecine de précision constitue une approche médicale très moderne dont l’objectif est de proposer à chaque patient un traitement absolument personnalisé, basé sur la reconnaissance de sa génétique particulière. En bref, cette perspective remonte aux enseignements de Galien qui postulait qu’il ne fallait pas traiter les maladies, mais plutôt les malades.

La médecine de précision est également connue comme médecine personnaliséeElle identifie les caractéristiques spécifiques de chaque personne afin de formuler des diagnostics plus précis et mener des traitements plus efficaces. De plus, elle est utilisée pour prédire et prévenir de futurs problèmes de santé chez les patients.

En principe, la médecine de précision repose sur l’étude des gènes de chaque individu. Cependant, d’autres aspects, tels que le mode de vie et l’influence de l’environnement, sont de plus en plus pris en compte. Les Etats-Unis et la Chine investissent massivement dans ce domaine.

Qu’est-ce que la médecine de précision ?

La médecine de précision pourrait se définir comme un type d’approche médicale. Elle utilise l’information génétique, les protéines et autres caractéristiques spécifiques de la pathologie chez chaque personne, dans le but d’établir un diagnostic et de déterminer le traitement adéquat pour la maladie.

L’un des antécédents immédiats de ce type de médecine a sans doute été l’usage du traitement Herceptin depuis 1998. Il s’agissait d’un anticorps dont l’efficacité fut démontrée dans le traitement du cancer du sein. Cependant, il ne fonctionnait pleinement que chez les patients qui présentaient une mutation dans le gène HER2.

Il fallait donc étudier la génétique de chaque patient pour savoir si le Herceptin était utile ou non. Cela correspond au schéma fondamental du fonctionnement de la médecine de précision. Toutefois, elle ne se base pas uniquement sur un gène en particulier, mais plutôt sur toute la structure génétique de chaque individu. Actuellement, ce type de médecine est principalement utilisé pour le traitement du cancer.

Génétique humaine et ADN.

“La médecine de précision se base sur le diagnostic moléculaire à travers des données spécifiques.”

Lisez également : Etude génomique pan-cancer : détecter les tumeurs avant qu’elles apparaissent

Quel est son fonctionnement ?

Actuellement, la médecine traditionnelle diagnostique une maladie lorsqu’elle est déjà présente, sur la base d’examens cliniques, de tests et des antécédents du patient. Une fois le diagnostic posé, on met en place un traitement qui est similaire pour toutes les personnes qui souffrent de la même pathologie.

Néanmoins, ces traitements sont plus efficaces chez certains individus que chez d’autres. De même, certaines personnes présentent davantage d’effets secondaires des médicaments. La médecine de précision permet d’anticiper et d’éviter ce phénomène. Elle y parvient grâce à l’analyse de la génétique de chacun.

Par exemple, il existe certains troubles immunitaires, tels que la polyarthrite rhumatoïde, la leucémie et autres types de cancer, qui sont généralement traités avec des médicaments appelés thiopuriniques. Cependant, certaines personnes présentent une carence d’une substance appelée thiopurine méthyltransférase. Cela les empêche alors de décomposer puis d’éliminer rapidement ces médicaments.

Par conséquent, le niveau de médicaments reste trop élevé en elles et entraîne des effets secondaires indésirables. La médecine de précision permet alors d’identifier les individus atteints de cette déficience. Puis d’ajuster le traitement afin qu’il soit plus efficace et génère moins d’effets secondaires.

Mutation de l'ADN.

“L’usage de la génétique est l’un des piliers de la médecine de précision.”

Découvrez aussi : Progrès de la nanomédecine en sciences de la santé

Horizons et perspectives de la médecine de précision

La grande promesse de la médecine de précision est de pouvoir offrir le traitement correct et individualisé à la personne au moment opportun. Plus généralement, ce type de médecine travaille sur trois axes majeurs pour obtenir une meilleure efficacité dans les traitements. Ces axes sont :

  • Lecture de l’ADN : le profil génétique est une donnée fondamentale dans cette approche et constitue la base de l’intervention médicale. Il existe plusieurs moyens de lire l’ADN et l’objectif est de choisir, dans chaque cas, le plus cohérent.
  • Analyse de données : il s’agit de comparer les résultats du profil génétique d’une personne, avec les données disponibles. Autrement dit, avec les recherches et les expériences déjà réalisées. Cela permet l’interprétation des résultats individuels.
  • Traduction des résultats en pratiques cliniques : toutes les informations recueillies doivent être transposées en pratiques cliniques concrètes qui améliorent les probabilités de succès du traitement et l’amélioration conséquente chez un patient donné.

Enfin, il est possible qu’à moyen terme, la médecine de précision soit régulièrement appliquée dans le cas de maladies telles que le cancer ainsi que les troubles cardiovasculaires. Elle représente également un espoir pour ces personnes qui souffrent des 5000 maladies rares. Ce type de médecine n’en est qu’à ses débuts, mais ses perspectives sont très prometteuses.

Cela pourrait vous intéresser ...
Savez-vous quelles sont les bases génétiques du cancer ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Savez-vous quelles sont les bases génétiques du cancer ?

Il est intéressant de connaître les bases génétiques du cancer, même si cette maladie dépend de nombreux facteurs. Apprenez-en plus ici.



  • Gallo, A., & Jhony, A. (2018). Medicina de precisión: el futuro de la medicina. Revista de la Facultad de Medicina Humana, 18(2).