Qu'est-ce que la sophrologie et quelle est son efficacité ?

A travers différentes techniques de relaxation, la sophrologie cherche à connecter les personnes avec des états de conscience, de plénitude et de bien-être. Apprenez-en plus ci-dessous.
Qu'est-ce que la sophrologie et quelle est son efficacité ?

Dernière mise à jour : 28 août, 2022

Le stress se déplace plus ou moins silencieusement entre les personnes. Le quotidien, avec son rythme imparable, nous offre rarement une pause afin de réfléchir à ce que nous sommes et à ce que nous ressentons. C’est un des buts de la sophrologie.

Une préoccupation récurrente à propos du travail peut affecter le repos et le sommeil. Chez d’autres personnes, le stress se manifeste par des taches sur la peau.

La sophrologie consiste en un ensemble de techniques qui reposent sur la conscience, la relaxation et la respiration, comme un pont vers l’introspection. Voyons ce qui la différencie des autres alternatives contemporaines.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Il est pertinent d’analyser l’étymologie du terme sophrologie. Ce terme vient de la conjonction entre « sérénité » (sos), « esprit » (phren) et « raison » (logos). C’est donc l’étude de la conscience en équilibre.

Elle date de l’année 1960 et son créateur est Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre, qui a développé cette proposition en se basant sur son travail dans les institutions hospitalières. Elle est basée sur la phénoménologie, s’inspirant de la liberté, de l’engagement et de la responsabilité individuelle. Elle est également basée sur les contributions du yoga et du zen japonais.

La sophrologie distingue différents états de conscience, parmi lesquels figurent les suivants :

  • Malade : altération ou déformation.
  • Ordinaire : état naturel.
  • Sophronique : état maximum ou potentiel, dans lequel les gens se sentent à l’aise, en harmonie et en équilibre.

Ce dernier état est assez exceptionnel. Nous en faisons l’expérience à des occasions limitées.

L’objectif de la sophrologie est de pouvoir rendre ce dernier état de conscience plus fréquent et présent. Pour cela, le patient doit être proactif et engagé.

La sophrologie a recours à différentes techniques. Parmi les plus connues, figurent les exercices de relaxation, qui comprennent des exercices corporels et respiratoires.

Technique de respiration pour la sophrologie.
Le yoga, la philosophie zen et les techniques de respiration font partie de la sophrologie.

Les techniques de sophrologie

L’une des méthodes utilisées est la relaxation dynamique de Caycedo (RDC), qui combine des exercices physiques et mentaux pour conduire progressivement la personne vers l’introspection. Vous travaillez d’abord avec la conscience du corps, puis avec l’esprit et, enfin, avec les émotions.

Le RDC comprend 12 diplômes progressifs structurés de manière cohérente et organisée.

La méthode Caycedo utilise également des techniques phroniques, qui servent à travailler sur le passé, le présent et le futur à partir d’aspects positifs. Elles se caractérisent par leur courte durée, entre 10 et 15 minutes. Elles sont axées sur des objectifs spécifiques.



Les quatre clés

En résumé, on peut dire que la sophrologie se concentre sur les aspects suivants :

  1. Expérience positive : il s’agit de se rapporter au positif et à ses propres forces.
  2. Connaissance du schéma corporel : il est question de connaître son corps et découvrir comment il s’exprime avec soi et avec l’extérieur.
  3. Répétition : c’est être capable d’appliquer les techniques par soi-même.
  4. Adaptabilité : c’est être capable d’amener la sophrologie dans le domaine de la vie quotidienne. C’est l’étape de l’indépendance thérapeutique.



L’efficacité de la sophrologie

La sophrologie est utile pour apprendre à contrôler le stress et les pensées négatives et intrusives, par une plus grande prise de conscience de ce qui nous arrive. L’attitude face aux situations vécues est ainsi améliorée.

Une grande partie de la sophrologie est orientée vers une vision et une vie plus positives. Si les expériences traumatisantes sont capables de laisser une trace, les expériences positives peuvent également laisser une trace.

La répétition et la pratique des techniques, jusqu’à leur intériorisation permettraient de conquérir cet état de conscience, de plénitude et de bien-être.

Les différentes applications

La sophrologie a des applications dans différentes situations et domaines. L’un des plus fréquents est le sport de compétition, où les participants sont soumis à de fortes exigences, tant physiques que mentales.

Elle est aussi recommandée comme ressource pour faire face aux contractions et à l’accouchement. La sophrologie met l’acceent sur la connaissance de soi corporelle, les techniques de relaxation et de respiration, ainsi que l’évocation de situations de quiétude et de sérénité.

Puisqu’il est question de retrouver l’équilibre, elle est même appliquée en milieu scolaire. Elle accompagnerait les processus d’enseignement et d’apprentissage.

La sophrologie est considérée comme efficace pour traiter les troubles anxieux, les malaises psychosomatiques et les troubles de l’humeur. D’autres applications sont encore à l’étude.

Le stress chez un sportif qui utilise la sophrologie.
Le stress dans les sports d’élite est très marqué. Plusieurs sportifs utilisent la sophrologie pour faire face aux sollicitations.

Au-delà de la sophrologie…

Actuellement, nous assistons à de multiples propositions thérapeutiques qui invitent à la connaissance de soi pour obtenir des réponses fonctionnelles et adaptatives. Il existe des techniques qui proposent d’abandonner les états de passivité et de réactivité qui font de nous des victimes, pour obtenir des réponses proactives et plus personnelles.

Tout comme il est important de développer le lien avec soi-même pour éviter une influence excessive de l’extérieur, il est tout aussi nécessaire d’informer sur les techniques et l’approche thérapeutique existantes. Dans le cas de la sophrologie, elle a été appelée sophrologie caycédienne, car elle a trouvé de multiples imitations et répliques.

De nos jours, de nombreuses recettes proposent des solutions magiques à des problèmes concrets et réels. Il faut donc faire preuve de prudence. Certaines nuisent au droit à la santé et la confiance dans la thérapie.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 fausses croyances qui vous privent du bonheur
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
4 fausses croyances qui vous privent du bonheur

Nombreuses sont les croyances qui nous privent du bonheur. Ces croyances nous coupent les ailes. Nous énumérons ici quatre d'entre elles.



  • Caycedo A. Sofrología Médica. Barcelona: Ed. Aura, 1973
  • Moscoso, Manolete (2014). El estudio científico del estrés crónico en neurociencias y psicooncología. Persona, (17),53-70.[fecha de Consulta 15 de Agosto de 2022]. ISSN: 1560-6139. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=147137147003
  • Feliu, M. R. T. (2014). Los Trastornos de Ansiedad en el DSM-5. Cuadernos de medicina psicosomática y psiquiatria de enlace, (110), 62-69.