Qu'est-ce que la sténose diverticulaire du côlon, la maladie qui touche le Pape François ?

Nous nous penchons ici sur la complication de la sténose diverticulaire du côlon qui a conduit le Pape François à se faire opérer. Quels sont les facteurs qui ont pu intervenir dans ce cadre clinique ?
Qu'est-ce que la sténose diverticulaire du côlon, la maladie qui touche le Pape François ?

Dernière mise à jour : 21 septembre, 2021

La sténose diverticulaire du côlon qui affecte le Pape François a fait la une des journaux du monde entier puisqu’elle a nécessité une intervention chirurgicale programmée. Il ne s’agissait pas d’une urgence, mais la procédure était nécessaire pour améliorer la qualité de vie du pontife.

Cette affection du système digestif est fréquente chez les personnes d’un certain âge. Plus on vieillit et plus l’incidence est élevée. Même si la majorité des cas sont asymptomatiques, d’autres se manifestent avec des douleurs abdominales ou des changements dans les habitudes intestinales.

Chez le Pape François, la sténose diverticulaire a été le résultat d’une évolution un peu plus complexe que d’habitude. C’est pourquoi, il a dû être opéré. Toutefois, il ne s’agit pas d’une intervention majeure. Dans cet article, examinons de plus près la maladie.

Les diverticules du côlon et la diverticulose

Les diverticules du côlon sont de petites poches qui se forment dans la paroi de cet organe. Le côlon correspond au gros intestin, à savoir la partie finale du tube digestif qui est chargée de déshydrater le bol fécal pour former les selles qui seront ensuite expulsées.

Ces poches qui peuvent se former dans la paroi font saillie vers l’extérieur et créent un espace qui peut recevoir des substances, s’infecter, voire même se perforer. Bien que ces complications soient rares, certains facteurs de risque favorisent la problématique.

Lorsqu’une personne présente plusieurs diverticules, il s’agit d’une diverticulose. Chez les moins de 40 ans, elle est très peu probable. Cependant, son incidence augmente en vieillissant à tel point qu’elle est présente chez la moitié des êtres humains de plus de 60 ans.

Le mécanisme qui explique cette formation renvoie à la pression au sein du tube digestif. En cas d’augmentation de cette pression dans la lumière du côlon, la muqueuse et la sous-muqueuse de la paroi de cet organe génèrent un prolapsus vers l’extérieur. C’est ainsi que se forme la poche, généralement dans des zones dans lesquelles la structure anatomique est naturellement plus faible.

Le gros intestin.
Le côlon est la portion finale du tube digestif, avant le rectum, où les matières fécales durcissent pour être ensuite expulsées.

Les facteurs de risque de la diverticulose et de la sténose diverticulaire

Etant donné que l’âge est un facteur de risque pour la formation de diverticules dans le côlon, il est également logique de penser que certaines circonstances s’ajoutent au vieillissement. Il s’agit notamment de la diverticulose en tant que telle, asymptomatique, qui n’est pas forcément une sténose diverticulaire. C’est ce dont a souffert le Pape François.

Parmi les facteurs de risque, nous pouvons citer les suivants:

  • Faible consommation de fibres : les fibres alimentaires stimulent le péristaltisme, le mouvement des intestins. Un régime pauvre en composants végétaux favorisera la constipation, ce qui augmentera la pression sur le côlon. En général, les personnes qui suivent ce type de régime consomment davantage de produits d’origine animale avec des graisses, ce qui est également associé à une incidence plus élevée de constipation.
  • Sédentarisme : le manque d’activité physique réduit aussi le péristaltisme avec le même effet que le manque de fibres.
  • Obésité : le surpoids est associé à la diverticulose. Il est certainement en lien avec les deux habitudes mentionnées auparavant : une alimentation pauvre en végétaux et une faible activité physique.
  • Tabagisme : parmi les nombreux effets négatifs du tabagisme sur la santé, l’un d’eux est l’augmentation du risque de souffrir de diverticules qui s’infectent en une condition appelée diverticulite.

La sténose diverticulaire du côlon comme complication

Le Pape François a été opéré pour une sténose diverticulaire du côlon, en plus de sa diverticulose déjà installée. Ce dont il a souffert était une complication symptomatique. La plupart des patients ne présentent pas de signes des diverticules et beaucoup ne sont jamais conscients de leur état.

Lorsqu’une complication survient, le plus souvent c’est une diverticulite. Il s’agit d’une inflammation des poches existantes due à une irritation locale, un fécalome ou une infection. Environ un quart des patients atteints de diverticulite voient leur condition se compliquer avec l’un des processus suivants:

  • Abcès : si le diverticule s’infecte et se perfore, une partie du pus va entourer le côlon.
  • Fistule : une fistule est une communication entre deux organes creux ou entre une partie interne du corps et l’extérieur. Les diverticules qui s’infectent et se perforent peuvent créer un passage anormal qui relie le gros intestin à l’intestin grêle ou le côlon à la vessie.
  • Péritonite : l’inflammation du péritoine est une condition grave. En effet, le pus des diverticules infectés peut atteindre la cavité abdominale et générer un cadre clinique urgent.
  • Sténose du côlon : enfin, l’obstruction ou la sténose, comme celle qu’a connue le Pape François, correspond à la fermeture de la lumière du côlon due à une inflammation ou à des cicatrices sur la paroi de l’intestin. Elle s’accompagne de douleur, de changements dans le rythme des selles et peut même s’accompagner de fièvre si la complication a lieu en présence d’une infection active.
Une intervention chirurgicale.
Les procédures chirurgicales pour ces complications sont le plus souvent réalisées par laparoscopie. Cette approche réduit les risques.

Le traitement

Une fois que les médecins ont diagnostiqué une sténose diverticulaire du côlon chez le Pape François, ils ont décidé d’intervenir de façon programmée pour résoudre le problème. Cela est nécessaire lorsque les symptômes sont notoires et qu’une résolution spontanée de l’obstruction n’est pas envisageable.

Une approche thérapeutique avec des antibiotiques afin de traiter une infection en cours est fort probable. Ainsi, tous les fronts sont couverts et le patient retrouve un transit intestinal normal.

De nos jours, il s’agit de chirurgies laparoscopiques. Autrement dit, l’intervention est peu invasive et la récupération n’exige pas trop de temps. Bien évidemment, des mesures d’hygiène et d’alimentation sont nécessaires pour les jours qui suivent l’opération, ainsi que la mise en place de changements dans les habitudes de vie.

Enfin, le pronostic est bon lorsque le patient ne présente pas de comorbidités et que son système immunitaire fonctionne correctement. Bien que les récidives soient possibles, et que les diverticules restants soient toujours présents, seule une petite proportion des patients affectés subissent des épisodes répétés d’obstruction.

Cela pourrait vous intéresser ...
3 recettes détox pour purifier le côlon
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
3 recettes détox pour purifier le côlon

Mais parallèlement à cela, il est également important de maintenir une bonne hydratation. Sinon, le nettoyage du côlon ou du gros intestin



  • Bae HJ, Kim ST, Hong SG, Lee H, Choi HS, Cho YK, Kim TH, Chung SH. Risk Factors for Asymptomatic Colon Diverticulosis. Korean J Gastroenterol. 2019 Sep 25;74(3):142-148. doi: 10.4166/kjg.2019.74.3.142. PMID: 31554029.
  • Bakopoulos A, Tsilimigras DI, Syriga M, Koliakos N, Ntomi V, Moris D, Bistarakis D, Schizas D. Diverticulitis of the transverse colon manifesting as colocutaneous fistula. Ann R Coll Surg Engl. 2018 Aug 16;100(8):e1-e3. doi: 10.1308/rcsann.2018.0130. Epub ahead of print. PMID: 30112933; PMCID: PMC6204519.
  • Camilleri M, Sandler RS, Peery AF. Etiopathogenetic Mechanisms in Diverticular Disease of the Colon. Cell Mol Gastroenterol Hepatol. 2020;9(1):15-32. doi: 10.1016/j.jcmgh.2019.07.007. Epub 2019 Jul 25. PMID: 31351939; PMCID: PMC6881605.
  • Tănase I, Păun S, Stoica B, Negoi I, Gaspar B, Beuran M. Epidemiology of diverticular disease — systematic review of the literature. Chirurgia (Bucur). 2015 Jan-Feb;110(1):9-14. PMID: 25800310.
  • Tursi A, Scarpignato C, Strate LL, Lanas A, Kruis W, Lahat A, Danese S. Colonic diverticular disease. Nat Rev Dis Primers. 2020 Mar 26;6(1):20. doi: 10.1038/s41572-020-0153-5. Erratum in: Nat Rev Dis Primers. 2020 Apr 29;6(1):35. Erratum in: Nat Rev Dis Primers. 2020 Jun 17;6(1):50. PMID: 32218442; PMCID: PMC7486966.
  • Lanas A, Abad-Baroja D, Lanas-Gimeno A. Progress and challenges in the management of diverticular disease: which treatment? Therap Adv Gastroenterol. 2018 Jul 23;11:1756284818789055. doi: 10.1177/1756284818789055. PMID: 30046356; PMCID: PMC6056793.