Qu'est-ce que la tuberculose pulmonaire et quels sont ses symptômes ?

Aujourd'hui, des moyens existent pour soigner la tuberculose pulmonaire, pour autant qu'elle soit détectée et traitée à temps. Autrement, cette maladie peut entraîner de graves complications et même entraîner la mort.
Qu'est-ce que la tuberculose pulmonaire et quels sont ses symptômes ?

Dernière mise à jour : 28 novembre, 2020

La tuberculose pulmonaire était un problème de santé publique très grave au début du XXe siècle. De fait, on estime qu’une personne sur 7 mourait de cette cause. Grâce au développement de certains médicaments, la maladie a été contrôlée depuis les années 1940.

Cependant, des résurgences d’infection se produisent de temps à autre. La tuberculose pulmonaire continue de poser des problèmes, notamment en raison de l’apparition d’une variété que l’on a appelée multirésistante, difficile à traiter.

Qu’est-ce que la tuberculose pulmonaire ?

La tuberculose pulmonaire est une maladie causée par une bactérie appelée Mycobacterium tuberculosis. Généralement, ce micro-organisme s’installe dans les poumons, mais il peut également affecter d’autres organes tels que le cerveau et les reins, ainsi que les structures de la colonne vertébrale.

Un aspect important est que la tuberculose pulmonaire et l’infection latente sont différentes. Le premier est la pathologie conventionnelle. Le second est une condition dans laquelle les bactéries sont dans le corps, mais ne provoquent pas la pathologie en tant que telle. Ces dernières semblent être en sommeil.

La plupart des personnes qui inhalent la bactérie ont un système immunitaire capable de la combattre et, grâce à cela, l’empêchent de se multiplier. Cependant, l’organisme nocif est toujours présent, même s’il n’y a aucun signe.

Ces bactéries peuvent rester inactives pendant de nombreuses années ou toute une vie. Cependant, si le système immunitaire est affaibli, elles s’activent, se multiplient et provoquent une tuberculose pulmonaire, qui peut être mortelle.

La tuberculose pulmonaire est causée par une bactérie.
Les bactéries responsables de la tuberculose peuvent se loger dans les poumons de manière latente.

Causes de la tuberculose pulmonaire

La tuberculose pulmonaire, causée par des bactéries, est une maladie contagieuse. Cela signifie qu’une personne infectée peut la transmettre à une autre qui ne l’est pas. Si l’infection est latente, il n’y a pas de contagion.

La contagion se produit par les gouttelettes d’eau qui proviennent de la toux ou de l’éternuement d’une personne atteinte de la maladie. Beaucoup de personnes se rétablissent de la tuberculose pulmonaire sans manifestations graves. Cependant, dans certains cas, l’infection se réactive quelques semaines seulement après la première crise.

Facteurs de risque

Certaines personnes sont plus à risque de développer une tuberculose pulmonaire. Parmi eux se trouvent les groupes suivants :

  • Bébés : moins de 2 ans.
  • Les personnes âgées : quand elles ont plus de 60 ans.
  • Système immunitaire affaibli : soit en raison d’une maladie telle que le VIH et le diabète, soit en raison de l’ingestion de médicaments ou de l’application d’une chimiothérapie.

Le risque de souffrir de tuberculose pulmonaire augmente si une personne souffre de malnutrition, vit dans des conditions insalubres ou est en contact avec des personnes infectées. De même, les cas sont plus fréquents dans les communautés où il y a plus de patients séropositifs, de sans-abri ou de souches résistantes.

Facteurs qui ne génèrent pas de risque

Comme indiqué précédemment, une personne atteinte d’une infection latente ne transmet pas la maladie à d’autres. Elle n’est pas non plus transmise par des contacts tels que serrer la main de quelqu’un ou partager des objets personnels (brosse à dents, couverts).

Elle n’est pas non plus contagieuse si de la nourriture ou des boissons sont partagées, par des baisers, par l’utilisation des mêmes toilettes ou par la literie. Il n’est pas nécessaire de désinfecter les surfaces qui ont été touchées par une personne atteinte de tuberculose pulmonaire.

Cet article pourrait vous intéresser : Découvrez pourquoi le baiser est bon pour la santé

Symptômes de la tuberculose pulmonaire

Le symptôme le plus conventionnel de la tuberculose pulmonaire est une toux sévère qui peut durer trois semaines ou plus. Cette toux se trouve généralement accompagnée d’expectorations sanglantes. La personne affectée ressent un grand inconfort et présente les manifestations suivantes :

  • Douleur thoracique.
  • Faiblesse ou fatigue avec manque d’appétit, entraînant une perte de poids.
  • Fièvre et frissons avec sueurs nocturnes.
  • Respiration sifflante dans la poitrine et essoufflement.

Certaines personnes atteintes de tuberculose pulmonaire souffrent d’Hippocratisme digital aux stades avancés. Ce symptôme se manifeste par une déformation des doigts et des ongles qui se tordent et s’élargissent.

De même, il est courant d’avoir une sensibilité ou un gonflement des ganglions lymphatiques dans le cou et d’autres parties du corps. De la même manière, il peut y avoir un épanchement pleural, c’est-à-dire du liquide autour du poumon. Dans certains cas, des complications telles qu’une inflammation du foie, des larmes et des urines brunes ou oranges, une éruption cutanée et des changements de vision apparaissent.

La tuberculose pulmonaire.
La détection de la tuberculose latente se fait par un test demandé pour une autre pathologie.

La détection précoce améliore le pronostic

Les patients présentant une infection latente ne présentent aucun symptôme ni aucune gêne. Un test cutané ou un test sanguin pour une autre cause révèle parfois la présence d’une tuberculose latente. Bien qu’il n’y ait pas de manifestations, il reste indiqué que le malade commence un traitement pour empêcher la progression de la maladie.

Lorsque la tuberculose pulmonaire est détectée tôt et traitée rapidement, le pronostic est excellent. Habituellement, les symptômes disparaissent en seulement deux ou trois semaines. Si la maladie ne se trouve pas traitée correctement, elle peut être mortelle.

Cela pourrait vous intéresser ...
Tuberculose rénale : diagnostic et traitement
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Tuberculose rénale : diagnostic et traitement

Le diagnostic de la tuberculose rénale est microbiologique. Sachez-en plus ici sur le diagnostic de cette maladie ainsi que sur le traitement.



  • Izurieta, M. (2014). La nutrición y la tuberculosis en los usuarios que acuden al centro de salud del canton Chillanes, provincia Bolívar.
  • Grupo de Trabajo de Tuberculosis de la Sociedad Española de Infectología Pediátrica. (2006, January). Documento de consenso sobre el tratamiento de la exposición a tuberculosis y de la infección tuberculosa latente en niños. In Anales de Pediatría (Vol. 64, No. 1, pp. 59-65). Elsevier Doyma.
  • Alpi, S. V., Quiceno, J. M., Fernández, H., Pérez, B. E., Sánchez, M. O., & Londoño, A. (2007). Calidad de vida relacionada con la salud y apoyo social percibido en pacientes con diagnóstico de tuberculosis pulmonar. Anales de Psicología/Annals of Psychology, 23(2), 245-252.
  • Rincon Zuno, Joaquin. “Cual es la prueba de mayor utilidad diagnostica para tuberculosis en menores de dos años.” (2019).
  • Paneque Ramos, Ena, Liana Yanet Rojas Rodríguez, and Maritza Pérez Loyola. “La Tuberculosis a través de la Historia: un enemigo de la humanidad.” Revista Habanera de Ciencias Médicas 17.3 (2018): 353-363.
  • Barrios-Payán, Jorge A., et al. “Aspectos biológicos, clínicos y epidemiológicos de la tuberculosis latente.” salud pública de méxico 52.1 (2010): 70-78.
  • Herrera, Tania. “Grupos de riesgo para tuberculosis en Chile.” Revista chilena de infectología 32.1 (2015): 15-18.
  • Beijer, Ulla, Achim Wolf, and Seena Fazel. “Prevalence of tuberculosis, hepatitis C virus, and HIV in homeless people: a systematic review and meta-analysis.” The Lancet infectious diseases 12.11 (2012): 859-870.
  • Smud, Astrid. “Eficacia del tratamiento de la infección latente por tuberculosis.” Evidencia, actualizacion en la práctica ambulatoria 22.2 (2019): e001095-e001095.