Qu’est-ce que le granulome annulaire ?

27 mai 2020
Le granulome annulaire ne produit pas seulement des douleurs, mais aussi des démangeaisons et des gênes esthétiques. C'est une maladie rare de la peau dont ne connaît pas la cause spécifique.

Le granulome annulaire est une maladie inflammatoire qui apparaît sur la peau. Son nom est dû à sa caractérisation par des protubérances circulaires, en forme d’anneau. Ce sont des lésions bombées, de couleur rouge, qui en général disparaissent par elles-mêmes.

Il est vrai que le granulome annulaire est une maladie peu fréquente. Il peut affecter n’importe quelle personne, mais apparaît normalement chez les jeunes vers 10 ans. On ne connaît pas bien ses causes, mais selon les statistiques, cette maladie affecte plus les femmes que les hommes.

Cette pathologie ne produit pas de gênes, en général. Cependant, elle est assez visible, et s’avère souvent être un problème esthétique. De plus, certaines personnes expérimentent beaucoup de démangeaisons sur les protubérances.

On étudie encore nombre de ces aspects, mais il semblerait qu’elle puisse être liée à certaines infections, et même à des néoplasies. Dans cet article, nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir sur le granulome annulaire pour pouvoir le différencier.

En quoi consiste le granulome annulaire ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’une maladie inflammatoire et chronique de la peau. Elle consiste en la formation de lésions bombées rouges, en forme d’anneau. Généralement, elles apparaissent sur les mains et les pieds.

Il est vrai que même si l’on sait qu’elle affecte plus les femmes et les personnes jeunes, on ne connaît pas exactement ses causes. Ainsi, on a vu que plusieurs facteurs peuvent le déclencher. Par exemple, il peut être un effet secondaire de certains médicaments.

Une autre cause possible sont les piqûres de certains insectes, et même une réaction aux vaccins. On a aussi lié le granulome annulaire à certaines infections, comme l’hépatite, par exemple. Ainsi, il faut souligner qu’il ne s’agit pas d’une maladie contagieuse.

Même si normalement, le granulome annulaire disparaît après deux ans sans traitement, il est important de bien l’étudier. Les scientifiques essaient de démontrer leur association avec d’autres pathologies systémiques.

Il semblerait que le granulome annulaire peut être lié à certaines maladies de la glande thyroïde et au diabète. De même, certains processus cancérigènes pourraient le provoquer. Dans ces cas, il y a en général plus de lésions sur tout le corps qui ne répondent pas bien aux traitements.

Le granulome annulaire provoque des démangeaisons

Vous aimerez peut-être : 6 aliments anti-inflammatoires qu’il faut consommer 

Quels symptômes produit-il ?

Le granulome annulaire ne produit pas de symptômes en dehors des protubérances. Ces lésions peuvent être de différentes couleurs, de bleutées à une couleur viande tirant sur le rouge. Celles-ci sont en forme d’anneau qui s’étend vers le dehors, avec un centre légèrement creux.

Les lésions sont sensibles au toucher, mais ne causent pas de douleurs. Cependant, elles peuvent constituer un problème esthétique ou causer des piqûres. Surtout quand il y a beaucoup de protubérances disséminées sur le corps.

De plus, les experts classent le granulome annulaire en différentes catégories :

  • En premier lieu, on trouve le granulome annulaire localisé, qui est le type le plus fréquent. Il apparaît en général sur les mains et les pieds, et les lésions peuvent mesurer jusqu’à 5 centimètres
  • Il existe aussi le généralisé, qui est celui qui s’étend sur tout le corps
  • Enfin, on distingue le granulome sous-cutané. Dans ce cas, les protubérances sont petites et fermes, et ne sont généralement pas de couleur rouge
Il existe différents types de granulomes annulaires

 

Vous aimerez sûrement : Pourquoi se faire tatouer peut être dangereux ?

Comment soigne-t-on le granulome annulaire ?

Le granulome annulaire provoque des lésions très caractéristiques, c’est pour cela qu’il est facile à diagnostiquer. Ainsi, en cas de doutes, les dermatologues sollicitent parfois une biopsie de la peau pour le confirmer. Comme nous l’avons déjà indiqué, les protubérances ont tendance à disparaître d’elles-mêmes au bout d’un moment.

Ainsi, la maladie dure deux ans, au maximum. C’est pour cela qu’il n’est pas forcément nécessaire de la soigner. Cependant, il est vrai que le granulome annulaire peut être gênant au niveau de l’esthétique ou des démangeaisons.

C’est pour cela qu’il existe certaines options thérapeutiques. Dans certains cas, on peut utiliser des crèmes contenant des corticostéroïdes qui accélèrent la disparition des lésions. De même, on peut injecter ces médicaments quand la peau ne répond pas aux crèmes.

Dans certains cas, les médecins ont recours à des techniques de photothérapie pour soigner le granulome annulaire. Et, enfin, quand les lésions sont très étendues et généralisées, on prescrit des médicaments de forme orale. Cependant, le plus important est de faire appel à un médecin qui choisira le traitement le plus adéquat.

 

  • Granuloma anular – Trastornos de la piel – Manual MSD versión para público general. (n.d.). Retrieved February 13, 2020, from https://www.msdmanuals.com/es-es/hogar/trastornos-de-la-piel/hipersensibilidad-y-trastornos-cutáneos-inflamatorios/granuloma-anular
  • Fernandez-Anton-Martinez, M. D. C., Avilés Izquierdo, J. A., Baniandrés, O., & Suárez Fernández, R. (2012). Granuloma anular generalizado: Un reto terapéutico. Nuestra experiencia en 12 pacientes. Piel, 27(10), 543–548. https://doi.org/10.1016/j.piel.2012.07.016
  • Navarro-Hernández, Cipactli Ariel, et al. « Granuloma annulare: A dermatological challenge. » Dermatología Revista Mexicana 62.3 (2018): 221-232.