Qu'est-ce que le postmodernisme ? Idées et critiques de leurs penseurs

Le postmodernisme est né comme un dépassement des idées et des valeurs de la modernité. Voyons en quoi il consiste.
Qu'est-ce que le postmodernisme ? Idées et critiques de leurs penseurs

Dernière mise à jour : 11 août, 2022

Le postmodernisme est un mouvement philosophique, culturel et artistique qui a émergé dans la seconde moitié du XXe siècle, en réaction aux idées et aux valeurs de la modernité. En d’autres termes, c’est un courant qui cherche à dépasser ce dernier, établissant de nouvelles façons de comprendre l’être humain et le monde qui l’entoure.

Le postmodernisme critique souvent les croyances ancrées sur la réalité objective, les systèmes de valeurs, la nature humaine, le progrès social et l’innovation. Approfondissons.

La montée du postmodernisme

Le terme postmodernisme est apparu pour la première fois dans le domaine philosophique en 1979, avec la publication de La condition postmoderne de Jean-François Lyotard.

Dans cet ouvrage, l’auteur conçoit la culture postmoderne comme la fin des métarécits ou “grands récits” typiques de la modernité. Des exemples en sont le réductionnisme et les interprétations téléologiques du marxisme et des Lumières, entre autres.

Rappelons que la modernité renvoie aux processus sociaux et historiques originaires de l’Europe du XVe siècle et qui sont inexorablement liés aux Lumières, au libéralisme, au primat de la raison et de la connaissance scientifique, aux vérités universelles, au capitalisme industriel et au progrès social. Le postmodernisme est né d’un dépassement de ces idées et modes de vie.

Karl Marx.
Le postmodernisme remet en question toutes les grandes histoires, y compris celles de Karl Marx.



Les caractéristiques du postmodernisme

Pour mieux comprendre en quoi consiste la culture postmoderne, voici ses caractéristiques les plus déterminantes :

  • Contrairement à la modernité, la postmodernité est l’âge du désenchantement. Les utopies et l’idée de progrès dans son ensemble sont renoncées et il y a un plus grand engagement envers le progrès individuel.
  • Il y a une augmentation croissante du consumérisme. C’est-à-dire que l’économie de production est changée pour une économie de consommation.
  • La vérité n’est plus assumée comme quelque chose d’universel ou d’absolu, mais comme une question de perspective ou de contexte.
  • Les limites des sciences modernes en termes de génération de connaissances vraies, cumulatives et universellement valables sont mises en évidence. La foi dans la raison et la science est perdue, mais en retour, la technologie est vénérée.
  • Le langage commence à acquérir un rôle fondamental dans la construction et l’interprétation de la réalité. On affirme qu’elle façonne notre pensée et qu’il ne peut y avoir de pensée sans langage.
  • Les personnes accordent plus de poids au présent, de sorte que le passé et le futur sont considérés comme moins pertinents.
  • La pensée occidentale moderne a créé des dualismes pour interpréter la réalité (Est-Ouest, homme-femme, riche-pauvre). Le postmodernisme maintient une position hybride ou pluraliste par rapport à la réalité, puisqu’il suppose que la dualité dans la connaissance laisse de côté de nombreuses nuances et interprétations.
  • Les textes sont remis en cause. Les postmodernes affirment également que les textes n’ont aucune autorité ou objectivité inhérente pour révéler l’intention de l’auteur, et ils ne peuvent pas non plus nous dire “ce qui s’est réellement passé”. Au contraire, ces textes reflètent les préjugés et la culture particulière de l’écrivain.

Les idées et critiques de certains penseurs postmodernes

Il est pertinent de garder à l’esprit que le postmodernisme englobe une variété de courants artistiques, philosophiques et culturels, donc réunir tous les penseurs de cette petite section serait une tâche extrêmement vaste.

Cependant, nous vous présentons ci-dessous les idées de quelques auteurs postmodernes parmi les plus remarquables. Découvrez-les donc !

Jean François Lyotard

Cet auteur reproche à la société moderne le réalisme de l’argent, qui s’accommode de toutes les tendances et de tous les besoins, pourvu qu’ils aient un pouvoir d’achat. Il a également critiqué les méta-discours marxistes idéalistes, éclairés et libéraux (caractéristique de la modernité), affirmant qu’ils sont incapables de conduire à la libération.

Ainsi, la culture postmoderne se caractérise par l’incrédulité à l’égard de ces métarécits. Il ne s’agit pas de proposer un système alternatif à l’actuel, mais d’agir dans des espaces très divers pour produire des changements concrets.

Lyotard est le créateur du postmodernisme.
Lyotard peut être considéré comme le créateur du concept de postmodernisme, puisqu’il lui a donné un nom et une forme.

Gianni Vattimo

Pour Vattimo, la postmodernité est une sorte de « Babel informative », où la communication et les médias prennent un caractère central. En ce sens, la postmodernité représente le dépassement des conceptions univoques des modèles fermés, des grandes vérités et de l’histoire comme marque déterminante des événements.

Selon Vattimo, la postmodernité ouvre la voie à la tolérance et à la diversité, tout en laissant derrière elle la pensée forte, la métaphysique et les vraies croyances. La pensée faible et l’insouciance sont abandonnées.

Jean Baudrillard

L’une de ses thèses les plus connues est la suivante : dans le monde postmoderne, il n’y a pas de réalité, seulement un simulacre de celle-ci. Une sorte de réalité virtuelle créée par les médias.

Une expression retentissante concernant cette idée a été exprimée en relation avec la première guerre du Golfe, promue par Bush père en 1991. Premièrement, le président a prédit que la guerre n’aurait pas lieu ; alors que les bombes étaient déjà tombées sur Bagdad, il maintenait la même idée. “La guerre du Golfe n’a pas existé”, a-t-il dit avec force.

Baudrillard affirmait que la guerre, pour la majorité des personnes dans le monde, avait été un show télévisé et non réel. Les États-Unis, avec leurs raids aériens sécuritaires, y avaient participé comme des joueurs de jeux vidéo.



Le postmodernisme continue de se développer

Le postmodernisme est un mouvement qui englobe une série de courants culturels, philosophiques et artistiques qui cherchent à dépasser les idées et les valeurs de la modernité. Au sein de ce mouvement, on attribue une variété de penseurs qui ont non seulement décrit les principales caractéristiques du monde postmoderne, mais ont également exprimé leurs accords et leurs désaccords avec les dynamiques qui s’y sont établies.

C’est un mouvement contemporain. C’est-à-dire qu’il continue son développement au fur et à mesure que passe cette époque dans laquelle nous vivons.

Cela pourrait vous intéresser ...
René Descartes : pourquoi est-il le père de la philosophie moderne ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
René Descartes : pourquoi est-il le père de la philosophie moderne ?

René Descartes est considéré comme l'un des penseurs les plus influents du monde occidental moderne. Découvrez ici pourquoi.



  • Aylesworth G. Postmodernism [Internet]. California: Stanford Encyclopedia of Philosophy; 2015 [consultado el 26 de julio de 2022]. Disponible en: https://plato.stanford.edu/entries/postmodernism/#2
  • Gratton P. Jean François Lyotard [Internet]. California: Stanford Encyclopedia of Philosophy; 2018 [consultado el 26 de julio de 2022]. Disponible en: https://plato.stanford.edu/entries/lyotard/
  • Vásquez A. La Posmodernidad. Nuevo régimen de verdad, violencia metafísica y fin de los
    metarrelatos. Nómadas. Critical Journal of Social and Juridical Sciences. 2011; 29(1).