Qu’est-ce que l’endométriose ?

· 30 juin 2018
Elle est considéré comme un trouble chronique, bien qu'elle puisse passer inaperçue selon les zones d'implantation et si la quantité de tissu endométrial est faible.

L’endométriose est une maladie qui apparaît sous la forme de petits implants disséminés et de kystes dans les ovaires, bien qu’ils aient également la forme de nodules localisés et d’adhérences.

Cela se produit lorsque le tissu endométrial se développe à l’extérieur de l’utérus, dans des zones telles que les ovaires, les ligaments utérins, la vessie ou l’intestin. Elle se développe rarement dans d’autres parties du corps, telles que l’abdomen ou les poumons.

On considére que l’endométriose est l’une des principales causes de l’infertilité chez les femmes, et on estime que plus de 40% des patientes atteintes souffrent de ce problème.

Bien que l’endomètre s’étende en dehors de sa zone, il n’affecte pas l’activité hormonale. Pendant la menstruation, ce tissu se développe, ce qui provoque une série d’inconforts.

Types d’endométriose

Compte tenu de sa forme et de sa localisation, trois types d’endométriose peuvent être distinguées :

  • Superficielle : également appelée endométriose péritonéale, est celle dans lequel le tissu de l’endomètre se trouve dans la zone la plus superficielle des ovaires et du péritoine. Elle se manifeste par des lésions rouges et, avec le temps, peut former de petites cicatrices.
  • Ovarienne : ce sont des petits kystes dans les ovaires, également connus sous le nom de « kystes de chocolat », qui se distinguent de part leurs aspects caractéristiques. Parfois, ils forment des adhérences avec des tissus voisins tels que les trompes et le péritoine.
  • Profonde : c’est la variété la plus complexe de cette maladie, car elle a des conséquences graves pour la santé des femmes. Elle se caractérise par la formation de petits nodules d’endomètre dans les couches les plus profondes du péritoine et de la cavité pelvienne, en plus de compromettre les reins, l’uretère, la vessie et d’autres zones plus éloignées.

Les causes

causes de l'endométriose

Bien qu’il n’y ait pas de cause exacte qui explique pourquoi l’endométriose se produit, il existe plusieurs hypothèses qui tentent d’expliquer l’origine de son apparition. Certaines des plus acceptés sont :

  • Métaplasie : Il suggère que l’endomètre a la capacité de remplacer d’autres tissus dans la région pelvienne.
  • Transplantation vasculaire. Il existe la possibilité que certains fragments de l’endomètre se déplacent et s’implantent dans des zones éloignées, en voyageant à travers les vaisseaux sanguins et lymphatiques.
  • Menstruation rétrograde. Elle se produit lorsque la muqueuse de l’utérus s’écoule vers l’arrière, vers les trompes de Fallope et dans l’abdomen, au lieu d’être éliminée comme les règles menstruelles. Ce tissu est déposé sur les organes du bassin et se développe.

Visitez cet article : Endométriose: 5 aspects méconnus qui amélioreront votre qualité de vie

Facteurs à risque

Bien que les théories antérieures aient été acceptées comme possibles causes de l’implantation de l’endomètre en dehors de l’utérus, il existe également d’autres facteurs à risque associés à son développement. Ceux-ci incluent :

  • Prédisposition génétique
  • Antécédents familiaux
  • Début de la menstruation à un âge précoce
  • Périodes menstruelles fréquentes, d’une durée de 7 jours ou plus
  • Altérations anatomiques du tractus génital
  • Interventions chirurgicales antérieures sur l’utérus
  • Ne pas avoir eu d’enfants

Symptômes

symptômes de l'endométriose

L’incapacité ou la difficulté à concevoir est l’un des signes les plus communs de l’endométriose. Cependant, en raison des déséquilibres hormonaux qu’elle implique, elle provoque également des symptômes tels que :

Les douleurs

  • Abdominales avant et pendant les menstruations
  • Crampes d’une durée de 1 ou 2 semaines avant et pendant la menstruation
  • Pendant et après les rapports sexuels
  • Dans la partie inférieure du dos
  • Avec des dépôts

Les menstruations longues

Les saignement entre les règles

Nous vous recommandons de lire: Règles irrégulières : quelle en est la cause ?

Le diagnostic de l’endométriose

Après avoir soupçonné la maladie, le médecin commencera le diagnostic en effectuant un examen physique du patient. Par la suite, il peut effectuer des tests de confirmation tels que : échographie transnationale, résonance magnétique nucléaire ou laparoscopie pelvienne.

Traitement de l’endométriose

Pour le traitement de l’endométriose, il existe plusieurs options possibles, qui sont choisies en tenant compte de facteurs tels que l’âge, du désir de tomber enceinte, des symptômes (et la gravité de ceux-ci), de l’emplacement et de l’étendue de la maladie.

Quelle que soit la méthode choisie, l’objectif du traitement est axé sur le soulagement des symptômes, l’élimination de lésions d’endométriose et la restauration de la fertilité féminine (si désiré).

Le traitement peut inclure un certain nombre de médicaments tels que des analgésiques, les pilules contraceptives, les comprimés ou des injections de progestérone, et les médicaments agonistes gonadotrophines. De cette manière, la chirurgie est réservée aux cas les plus graves. Il convient de noter que la chirurgie peut être conservatrice, radicale ou définitive.

En complément de tout type de traitement, il est important que le patient essaie d’améliorer ses habitudes alimentaires et pratiquer des exercices physiques et des techniques de relaxation. Alors que ceux-ci ne fournissent pas un remède définitif pour l’endométriose, ils aident à contrôler les symptômes afin qu’ils n’affectent pas la qualité de vie.

Avant de terminer, ne manquez pas cet article : Les causes et les remèdes pour l’endométriose

L’endométriose est une maladie très courante qui peut causer beaucoup de douleur aux femmes qui en souffrent. Heureusement, avec un régime approprié et l’application de certains remèdes naturels, vous pouvez attenuer le symptôme.