Qu'est-ce qu'une distension musculaire intercostale et comment est-elle traitée ?

Une douleur au niveau des côtes peut indiquer une distension musculaire intercostale. Découvrez comment reconnaître ce mal et quel est son traitement.
Qu'est-ce qu'une distension musculaire intercostale et comment est-elle traitée ?

Dernière mise à jour : 19 janvier, 2023

Une distension musculaire intercostale est une condition qui affecte les muscles entre les côtes. Elle peut être causée par un surmenage, un coup ou une mauvaise posture. L’intensité de la douleur varie selon la gravité de la blessure. Cependant, la douleur a tendance à être plus intense lorsque la personne tousse ou éternue.

Son traitement repose généralement sur des analgésiques, des compresses chaudes et froides, ainsi que sur la kinésithérapie. Bien que cette condition ne soit généralement pas grave, il faut y prêter attention pour éviter d’autres complications. Comment reconnaître cette blessure ? Quand aller chez le médecin ?

Qu’est-ce que la distension musculaire intercostale ?

Les muscles intercostaux sont ceux qui se trouvent entre les côtes, les rejoignent et forment la paroi thoracique. Ils se composent de trois couches, appelées intercostales externes, internes et plus internes.

Pendant la respiration, ces muscles se contractent pour aider à élargir la poitrine et permettre aux poumons de se remplir d’air. De plus, ils assurent la stabilité de la partie supérieure du corps.

Dans une foulure musculaire, il y a une déchirure partielle ou totale des fibres, qui peuvent se rétracter, ce qui fait apparaître un espace entre elles. D’autres structures peuvent également être touchées, comme la jonction myotendineuse (entre muscle et tendon), les tendons et même les vaisseaux sanguins.

On parle de « claquage musculaire intercostal » lorsque les muscles entre les côtes sont touchés, en se tendant ou en s’étirant trop, provoquant des douleurs et des difficultés respiratoires.

Qu'est-ce que la tension musculaire intercostale?
La tension musculaire intercostale est souvent causée par un surmenage, une blessure ou un mouvement répétitif.

[/atomik -lu-aussi ]

Les symptômes de fatigue musculaire intercostale

Dans cette condition, le principal symptôme est une douleur aiguë au niveau des côtes, qui peut survenir à la fois du côté droit et du côté gauche de la poitrine, en raison de la compression des nerfs de la cage thoracique. Parfois, la douleur se propage au dos, à l’épaule ou au bras.

De même, une sensibilité  est ressentie au niveau des pectoraux ou des côtes, au toucher, ainsi que des spasmes musculaires. La douleur peut être aiguë et soudaine ; d’autres fois, elle est graduelle et constante. Celle-ci s’aggrave lorsque la personne se penche, tousse, éternue, respire profondément ou fait certains mouvements avec les bras.

D’autres symptômes peuvent différer quelque peu, selon la cause. Ce sont les suivants :

  • Gonflement autour des côtes
  • Rigidité
  • Difficulté à bouger les membres supérieurs
  • Difficulté à respirer

Les causes possibles

Comme mentionné, ce type de tension survient lorsque les muscles intercostaux deviennent trop tendus. Cela peut arriver pour diverses raisons :

  • Torsion excessive
  • Étirement en projetant le bras vers le haut
  • Soulèvement d’objets lourds au-dessus des épaules ou de la tête
  • Maintien d’une mauvaise posture corporelle
  • Mouvement répétitif
  • Surmenage
  • Coup ou traumatisme.
  • Forts rhumes avec éternuements violents
  • Augmentation de l’intensité de l’activité physique

Certaines activités peuvent contribuer à l’apparition de cette blessure. Par exemple, couper du bois, peindre vers le haut et autres qui se font avec le bras levé pendant longtemps.

Elle survient aussi fréquemment dans la pratique de certains sports. Par exemple :

  • Tennis
  • Golf
  • Aviron
  • Basketball
  • Musculation

Dans ceux-ci, des torsions soudaines, des mouvements de force et d’extension sont effectués. D’autres, comme la boxe, les arts martiaux et le hockey, comportent également des risques.

En particulier, une enquête de 2012 indique que cette blessure est courante au baseball, en raison des frappes et de lancers. On prétend que cette maladie constitue 5 % de toutes les blessures dans les ligues majeures.

Par ailleurs, des cas ont été identifiés après l’insertion d’un tube de drainage chez des patients atteints de maladies pleurales. Cela leur cause souvent des douleurs et des spasmes.

Une autre étude montre que lorsque la personne est en altitude (par exemple, lors de la pratique de l’alpinisme), l’irritation et la sécheresse des voies respiratoires, avec écoulement post-nasal, bronchospasmes et toux peuvent provoquer une distension des muscles intercostaux et de la poitrine.

[/atomik -lu-aussi ]

Le diagnostic 

Lorsque plusieurs des symptômes mentionnés ci-dessus surviennent – en particulier si la douleur devient persistante, s’aggrave et interfère avec les activités quotidiennes et le repos – il est conseillé de consulter un médecin pour exclure un autre type de problème, comme une pneumonie.

Cela implique un examen physique, dans lequel on observera s’il y a limitation de mouvement, où et quand il y a plus de douleur. Le professionnel de santé doit également savoir quelle est la profession du patient, s’il a subi un accident récent ou une blessure liée à la pratique sportive.

Le médecin peut ordonner une radiographie pulmonaire ou une IRM pour rechercher une fracture des côtes ou des blessures internes, comme aux poumons. Un spiromètre peut également être utilisé pour déterminer le volume respiratoire et la capacité pulmonaire.

Selon les symptômes et leur intensité, il existe différents degrés de tension musculaire intercostale :

  • I ou doux : certaines fibres musculaires peuvent avoir été déchirées (moins de 5 %), il y a peu de perte de mouvement et de force. La douleur peut s’atténuer en quelques semaines, avec quelques précautions.
  • II ou modéré : il y a des dommages plus importants au niveau des fibres musculaires, une inflammation et une douleur dans la poitrine. Par conséquent, le mouvement est plus affecté.
  • III ou sévère : la déchirure est sévère, pouvant nécessiter une intervention chirurgicale.

Le traitement de la distension musculaire intercostale

Une attention médicale urgente est requise lorsque la tension musculaire intercostale est le résultat d’une blessure traumatique (par exemple, un accident de voiture) et qu’il y a des difficultés à respirer.

En général, le traitement vise à restaurer la mobilité et à soulager les symptômes, tels que la douleur. À ces fins, et selon la gravité, il existe différentes options de traitement, comme nous le verrons ci-dessous.

Repos et analgésiques

La première chose qui est recommandée est de laisser reposer la partie affectée et de suspendre l’activité considérée comme ayant causé la blessure.

Le médecin peut également recommander l’utilisation d’analgésiques et d’anti-inflammatoires en vente libre, tels que l’ibuprofène, le naproxène ou l’acétaminophène. En cas de douleur très intense, une injection de lidocaïne ou de corticoïdes peut être appliquée.

Thérapie physique

Il existe également des étirements qui peuvent aider au processus de récupération, à condition qu’ils soient effectués par un professionnel de la physiothérapie. Cependant, si ces mouvements aggravent la douleur, il faut cesser de les effectuer.

A ce propos, une enquête de 2017 mentionne une série d’exercices de lifting thoracique qui se sont avérés efficaces. Ceux-ci ont été faits par un patient atteint de cyphose qui présentait des douleurs musculaires intercostales.

Physiothérapie
De la main d’un kinésithérapeute, certains exercices peuvent contribuer à la rééducation de cette condition.

Soins à domicile

En plus du repos précité, avec l’autorisation du médecin, certains soins peuvent être maintenus à domicile, notamment si le ballonnement et les symptômes sont légers. Par exemple :

  • Utilisation de compresses chaudes et froides
  • Bain d’eau chaude avec des sels d’Epsom
  • Exercices de respiration avec un oreiller contre la poitrine, en inspirant et en expirant lentement et profondément

Peut-on prévenir la distension musculaire intercostale ?

La distension musculaire intercostale est parfois causée par une torsion soudaine, un surmenage ou une activité répétitive. Dans ces cas, elle peut être prévenue.

Pour minimiser les risques de subir cette blessure ou toute autre, il faut éviter d’augmenter brutalement le niveau d’intensité de l’activité. Il est également essentiel de s’échauffer avant de faire de l’exercice.

Ce point est souvent négligé. Non seulement parce que nous n’avons pas l’habitude de nous échauffer, mais parce que nous oublions d’étirer nos muscles dorsaux, qui sont généralement relativement immobiles.

Enfin, il faut essayer de maintenir une bonne posture lorsque l’on travaille, regarde la télévision ou le téléphone. Il est aussi important de se lever pour se dégourdir le dos, de temps à autre.



  • Tang A, Bordoni B. Anatomy, Thorax, Muscles. [Updated 2022 Jul 25]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK538321/
  • Carriquiry G, Trostchansky J. Manejo actualizado de las fracturas costales. Rev. argent. cir. 2020;  112(4): 380-387.
  • Gundersen A, Borgstrom H, McInnis K. Trunk Injuries in Athletes. Current Sports Medicine Reports. 2021; 20(3): 150-156. DOI: 10.1249/JSR.0000000000000819
  • Conte S, Thompson M, Marks M, Dines J. Abdominal Muscle Strains in Professional Baseball: 1991-2010. The American Journal of Sports Medicine. 2012; 40(3): 650-656 doi:10.1177/0363546511433030,
  • Sabherwal P, Sahasrabudhe P, Shyam A, Sancheti P. Immediate effect of proprioceptive neuromuscular facilitation on chest mobility, pain and range of motion of thorax in patients of intercostal drainage: a randomized control trial.  The Indian Journal of Chest Diseases and Allied Sciences. 2021; 631(6): 131-135.
  • Litch J, Tuggy M. Cough induced stress fracture and arthropathy of the ribs at extreme altitude. Int J Sports Med 1998; 19(3): 220-222
    DOI: 10.1055/s-2007-971908
  • Yoo WG. Effect of a combined thoracic and backward lifting exercise on the thoracic kyphosis angle and intercostal muscle pain. J Phys Ther Sci. 2017; 29(8): 1481-1482. doi: 10.1589/jpts.29.1481.
  • Varada S, Popkin C, Hecht E, et al. Athletic injuries of the thoracic cage. RadioGraphics 2021; 41(2): E20-E39.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.