Ce qu’il faut savoir sur la fibromyalgie pour la combattre

La fibromyalgie est une maladie chronique qui peut diminuer la qualité de vie des patients. Découvrez dans cet article, ce qu'il faut savoir pour pouvoir la combattre.

La fibromyalgie est une maladie plus fréquente que nous ne le pensons, parce que beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en doutent même pas. C’est pour cette raison qu’elle est connue sous le nom de « handicap invisible ». Elle ne peut être détectée par aucune radiographie ou analyse sanguine.

Les patients atteints de cette maladie n’arrivent à avoir un repos récupérateur. Lorsque vous vous endormez, votre corps transpire excessivement (hyperhidrose) et, en général, cet inconfort peut s’aggraver.

Il s’agit d’une maladie rhumatismale chronique caractérisée par la présence d’une douleur généralisée et un épuisement constant, ainsi que des symptômes supplémentaires.

Par conséquent, les patients n’ont aucune altération visible, malgré les nombreux symptômes dont ils souffrent, comme des douleurs chroniques dans différentes parties du corps.

En plus de la fatigue, la fibromyalgie comprend des contractures musculaires, des hernies discales et des problèmes rhumatismaux qui peuvent éventuellement mener à l’immobilité.

Causes de la fibromyalgie

fibromyalgie

La cause de la fibromyalgie est inconnue, mais on pense qu’elle est due à un fonctionnement anormal du système nerveux central.

Il existe une hypothèse que cette maladie apparait lorsque les parois intestinales deviennent inflammées et hyper-perméables. C’est fréquent chez les gens qui ont une paroi intestinale plus mince que la normale, ce qui fait passer les déchets et les substances toxiques à travers la paroi intestinale en plus des nutriments.

Tout cela finit par atteindre le foie et les reins, ce qui fait entrer en action le système immunitaire qui les considère comme des ennemis et tente de lutter contre ces éléments. Il est donc extrêmement important de prendre soin de votre alimentation.

Une autre cause possible de la fibromyalgie peut être un déséquilibre des neurotransmetteurs. On croit que les altérations respectives produiraient les différents symptômes de cette pathologie.

Par exemple, une douleur généralisée peut survenir à la suite d’une altération des voies de la modulation de la douleur. Toutefois, il n’existe pas de preuves scientifiques permettant de valider pleinement cette hypothèse.

Voir aussi : Les 5 meilleurs fruits pour votre santé hépatique et rénale

Types de fibromyalgie

fibromyalgie

La fibromyalgie ne se produit pas de la même manière dans tous les cas. Il en existe différents types, de sorte que le traitement est axé sur l’atténuation des symptômes présentés par chaque patient. Voici la classification des types de fibromyalgie.

  • Type 1. Regroupe les patients sans maladie concomitante.
  • Type 2. Regroupe les patients souffrant de rhumatismes et de maladies auto-immunes.
  • Type 3. Comprend les personnes qui présentent une altération grave de la sphère psychopathologique.
  • Type 4. Comprend des patients appelés simulateurs.

Les sueurs nocturnes : une des conséquences de la fibromyalgie

sueurs nocturnes

 

Même s’il parait impossible de lutter contre les sueurs nocturnes, c’est quelque chose de faisable. Comment ? C’est facile. Il vous suffit d’essayer de maintenir une alimentation équilibrée et, particulièrement, de prendre soin des aliments qui composent le dîner.

D’autre part, vous pouvez vous doucher avec de l’eau chaude avant de vous coucher et appliquer une petite couche d’huile d’eucalyptus sur différentes parties de votre corps. Cela vous aidera à garder une sensation de fraicheur.

Nous vous présentons ci-dessous d’autres mesures que chaque patient atteint de fibromyalgie doit mettre en œuvre pour jouir d’une meilleure qualité de vie, en général.

A lire aussi : Comment traiter la fibromyalgie de manière naturelle

Votre propre traitement

1. Prenez soin de votre alimentation

Il est essentiel d’être particulièrement prudent dans votre alimentation si vous souffrez de fibromyalgie. Évitez donc les produits laitiers, le sucre, le gluten, la viande rouge, les pommes de terre, les tomates, les aubergines et les poivrons. Quant aux fruits, nos vous recommandons de les manger plutôt en compotes pour maintenir la santé intestinale.

Évitez les boissons contenant de la caféine. Le café, mais également les boissons telles que le thé, le maté, les boissons sucrées. D’autre part, les aliments qui contiennent une forte teneur en vitamine C, comme les agrumes, ne sont pas non plus recommandés parce qu’ils peuvent affecter le sommeil.

2. Faites du sport

sport

Le sport peut être une excellente thérapie pour les patients souffrant de fibromyalgie. Les experts recommandent l’exercice physique de type aérobique de façon progressive et constante.

En effet, les exercices en piscine (baignade ou autres sports nautiques) sont particulièrement recommandés car ils permettent d’acquérir une plus grande agilité. L’hydrothérapie est également une excellente option.

3. Suivez une réadaptation

massage

Si vous pensez que la douleur est trop forte, vous pouvez consulter un physiothérapeute pour évaluer un programme de réadaptation qui vous aidera à soulager l’inconfort. Courage! Il existe une grande variété de possibilités.

Les professionnels de la réadaptation physique connaissent bien la fibromyalgie et sauront ce dont vous avez besoin selon votre état. Suivez les instructions de votre médecin, suivez régime alimentaire approprié, faites de l’exercice et vous surpasserez cette maladie beaucoup plus facilement.

 

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi