Racine de suma : bénéfices et précautions

La racine de suma est connue pour ses propriétés énergisantes, anti-inflammatoires et antioxydantes. Quels sont ses principaux usages ? Nous allons vous les expliquer en détail.
Racine de suma : bénéfices et précautions

Dernière mise à jour : 02 août, 2021

La racine de suma est aussi connue sous le nom de « ginseng brésilien », même si elle n’a rien à voir avec le ginseng. Elle provient de la plante qui porte le nom scientifique d’Hebanthe eriantha, qui appartient à la famille Amaranthaceae. En raison de sa composition, ses extraits s’utilisent dans la fabrication de médicaments. Par ailleurs, des tribus indigènes de la forêt amazonienne l’employaient traditionnellement pour traiter plusieurs maladies.

Plus concrètement, on lui attribue des propriétés adaptogènes qui permettent au corps de mieux répondre face aux situations qui causent du stress. En outre, elle a des composés anti-inflammatoires, antioxydants et antitumoraux qui sont aujourd’hui la source de plusieurs études. Vous voulez en savoir plus à ce sujet ? Poursuivez votre lecture !

Propriétés de la racine de suma

La composition pharmacologique de la racine de suma a été étudiée au cours de ces dernières années. Selon une publication dans Journal of Pharmaceutical and Biomedical Analysiselle concentre deux substances, l’acide pfaffique et les saponines, qui ont des effets antitumoraux.

Un article publié dans American Journal of Analytical Chemistry détaille que ses extraits contiennent des vitamines A, E, K et du complexe B ; des oligo-éléments comme le germanium, le fer, le magnésium et le zinc, et d’autres composés qui renforcent les fonctions du système immunitaire.

Par ailleurs, elle apporte une grande quantité d’alcaloïdes et de polyphénols, qui protègent le corps contre les dommages cellulaires et réduisent le risque de contracter des maladies.

Bénéfices de la racine de suma

La littérature populaire expose que la racine de suma présente une large variété de bénéfices pour la santé. Malgré cela, seules quelques-unes de ses propriétés sont appuyées par les évidences scientifiques. Nous allons dès maintenant vous parler de ses principales applications.

Adaptogène

En médecine naturelle, la racine de suma a été cataloguée en tant qu’adaptogène. Selon un article publié dans Chinese Medical Journal, les adaptogènes sont des substances qui améliorent la réponse du corps face aux éléments stressants biologiques, chimiques ou physiques. Comme leur nom l’indique, ils aident le corps à s’adapter.

Ainsi, la racine de suma a une incidence sur la diminution de l’inflammation, stabilise les niveaux de cortisol et favorise les fonctions immunitaires. Tout cela se traduit par un meilleur état de santé et par un plus faible risque de maladies chroniques, comme le diabète et les maladies cardiaques.

Une femme atteinte de céphalées.

Les substances adaptogènes sont celles qui permettent de combattre le stress, en réduisant les réactions physiologiques associées à l’anxiété et à la nervosité.

Antioxydante et anti-inflammatoire

Les polyphénols et les alcaloïdes contenus dans la racine de suma lui confèrent des propriétés antioxydantesCes molécules contribuent à neutraliser l’action négative des radicaux libres, qui provoquent des dommages cellulaires et une large variété de maladies.

Une publication d’Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine expose que les composants bioactifs de cette racine agiraient contre les troubles inflammatoires et les maladies associées au stress oxydatif. Malgré cela, d’autres études sont nécessaires pour vérifier ces effets chez les humains.

Maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI)

Grâce à ses effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs, la racine de suma est une alliée dans le traitement contre la maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Pour être plus précis, on pense qu’elle peut améliorer la santé face à des problèmes comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Une étude sur des animaux a découvert que la supplémentation de 200 milligrammes par kilogramme de poids avec cette racine peut réduire les cytokines pro-inflammatoires. D’autres études sont cependant nécessaires pour vérifier ces mêmes effets chez les humains.

Problèmes sexuels

La racine de suma s’emploie traditionnellement en tant qu’aphrodisiaque naturel dans sa région d’origine. Néanmoins, aucune évidence scientifique n’appuie cette utilisation. Une étude effectuée il y a longtemps avait informé que ses extraits augmentaient l’activité sexuelle et l’éjaculation chez les rats.

Une autre étude expose que les substances contenues dans la racine augmentent les niveaux d’hormones sexuelles comme l’estradiol, la progestérone et la testostérone. Ces hormones sont associées à une augmentation de la libido, de la production de sperme et de la fertilité. Ces trouvailles ne sont que prometteuses car elles requièrent des tests sur les humains.

Antitumorale

L’acide pfaffique et les saponines de la racine de suma ont été associés à des effets antitumoraux dans des études sur des éprouvettes et des animaux. Cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’un traitement oncologique, comme l’ont fait croire certaines campagnes publicitaires de ce supplément. Il est important de souligner que ni cette racine, ni d’autres remèdes à base de plantes ne peuvent guérir ou prévenir le cancer.

Aujourd’hui, les résultats suggèrent seulement d’étudier ces extraits pour le développement de futurs traitements contre la maladie. Il est nécessaire de corroborer s’ils ont les mêmes effets quand on les utilise chez des patients.

Autres bénéfices possibles

  • Une étude sur des éprouvettes expose que l’extrait de racine de suma peut améliorer la forme des globules rouges chez des patients présentant une anémie des cellules falciformes.
  • La littérature populaire signale que cette racine diminue les états de fatigue, améliore le rendement physique et stimule les fonctions cognitives.
  • On pense qu’elle contribue à stimuler l’appétit.

Risques et précautions

La consommation de racine de suma est considérée comme sûre chez la majorité des adultes en bonne santé. Il faut néanmoins respecter la dose suggérée sur le supplément. On recommande souvent sa consommation sur de courtes périodes.

Il n’y a aujourd’hui pas de données d’effets secondaires apparaissant suite à son ingestion orale ou son application topique. Néanmoins, on la déconseille dans les situations suivantes :

  • Grossesse et allaitement.
  • Patients avec des maladies rénales ou hépatiques.
  • Personnes qui prennent des médicaments. Si c’est le cas, il est nécessaire de d’abord consulter son médecin pour écarter de possibles interactions.
Une insuffisance rénale.

Les patients avec des problèmes rénaux devraient éviter cette racine à cause de possibles effets secondaires.

Doses et présentation de la racine de suma

La dose recommandée de racine de suma varie en fonction de la présentation du supplément. Ainsi, s’il est sous forme de thé, on suggère d’en consommer deux tasses par jour. On conseille de prendre 500 à 1500 milligrammes de gélules de racine sèche, deux ou trois fois par jour. Et en ce qui concerne l’extrait liquide, on peut en prendre 1 ou 2 millilitres dilués dans une boisson, deux ou trois fois par jour.

Que devez-vous retenir au sujet de la racine de suma ?

Les suppléments de racine de suma constituent des alliés pour réduire le stress, combattre la fatigue chronique, améliorer les problèmes sexuels ou combattre certaines maladies chroniques. Il est important de prendre en compte que jusqu’à aujourd’hui, il n’existe pas d’évidences solides appuyant ces propriétés chez les humains. Bien évidemment, il ne doit pas s’agir d’un remède pour remplacer les traitements conventionnels.

Cela pourrait vous intéresser ...
Racine de réglisse, un remède pour soulager l’estomac
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Racine de réglisse, un remède pour soulager l’estomac

Quelles sont les propriétés de la racine de réglisse dans le cas de troubles gastriques et digestifs ? Existe-t-il des contre-indications ?



  • Liao LY, He YF, Li L, et al. A preliminary review of studies on adaptogens: comparison of their bioactivity in TCM with that of ginseng-like herbs used worldwide. Chin Med. 2018;13:57. Published 2018 Nov 16. doi:10.1186/s13020-018-0214-9
  • Rodrigues MV, Souza Kde P, Rehder VL, Vilela GF, Montanari Júnior I, Figueira GM, Rath S. Development of an analytical method for the quantification of pfaffic acid in Brazilian ginseng (Hebanthe eriantha). J Pharm Biomed Anal. 2013 Apr 15;77:76-82. doi: 10.1016/j.jpba.2013.01.010. Epub 2013 Jan 11. PMID: 23384553.
  • Carulo, M.F. (2012). Use of SFC in Extraction of Adaptogens from Brazilian Plants. American Journal of Analytical Chemistry, 3, 977-982.
  • Corrêa, W. R., Serain, A. F., Aranha Netto, L., Marinho, J., Arena, A. C., Figueiredo de Santana Aquino, D., Kuraoka-Oliveira, Â. M., Júnior, A. J., Bernal, L., Kassuya, C., & Salvador, M. J. (2018). Anti-Inflammatory and Antioxidant Properties of the Extract, Tiliroside, and Patuletin 3-O-β-D-
    Costa CA, Tanimoto A, Quaglio AE, Almeida LD Jr, Severi JA, Di Stasi LC. Anti-inflammatory effects of Brazilian ginseng (Pfaffia paniculata) on TNBS-induced intestinal inflammation: Experimental evidence. Int Immunopharmacol. 2015 Sep;28(1):459-69. doi: 10.1016/j.intimp.2015.07.002. Epub 2015 Jul 18. PMID: 26202807.
  • Glucopyranoside from Pfaffia townsendii (Amaranthaceae). Evidence-based complementary and alternative medicine : eCAM, 2018, 6057579. https://doi.org/10.1155/2018/6057579
  • Arletti R, Benelli A, Cavazzuti E, Scarpetta G, Bertolini A. Stimulating property of Turnera diffusa and Pfaffia paniculata extracts on the sexual-behavior of male rats. Psychopharmacology (Berl). 1999 Mar;143(1):15-9. doi: 10.1007/s002130050913. PMID: 10227074.
  • Rodrigues MV, Souza Kde P, Rehder VL, Vilela GF, Montanari Júnior I, Figueira GM, Rath S. Development of an analytical method for the quantification of pfaffic acid in Brazilian ginseng (Hebanthe eriantha). J Pharm Biomed Anal. 2013 Apr 15;77:76-82. doi: 10.1016/j.jpba.2013.01.010. Epub 2013 Jan 11. PMID: 23384553.
  • da Silva TC, Cogliati B, da Silva AP, Fukumasu H, Akisue G, Nagamine MK, Matsuzaki P, Haraguchi M, Górniak SL, Dagli ML. Pfaffia paniculata (Brazilian ginseng) roots decrease proliferation and increase apoptosis but do not affect cell communication in murine hepatocarcinogenesis. Exp Toxicol Pathol. 2010 Mar;62(2):145-55. doi: 10.1016/j.etp.2009.03.003. Epub 2009 May 9. PMID: 19427770.
  • Mozar A, Charlot K, Sandor B, Rabaï M, Lemonne N, Billaud M, Hardy-Dessources MD, Beltan E, Pandey RC, Connes P, Ballas SK. Pfaffia paniculata extract improves red blood cell deformability in sickle cell patients. Clin Hemorheol Microcirc. 2015 Sep 25;62(4):327-33. doi: 10.3233/CH-151972. PMID: 26444603.