Rash cutané : symptômes, causes et traitement

7 septembre 2020
Au cours des dernières décennies, les pathologies cutanées sont devenues un problème de santé affectant de plus en plus de personnes dans le monde. L'éruption cutanée est l'une des réactions de la peau, qui se manifeste par des rougeurs et des démangeaisons localisées.

Dans notre vie quotidienne, nous touchons toutes sortes d’objets et, sans nous en rendre compte, nous entrons en contact avec de multiples microbes qui peuvent parfois entraîner de petites éruptions. Cette coloration rougeâtre de la peau qui réagit aux allergènes est ce que l’on appelle le rash cutané.

La peau est la première barrière de défense dont nous disposons contre les agents externes. Il est donc fondamental d’y faire attention et d’en prendre soin. Dans cet article, nous vous parlons du rash cutané, de ses causes et de son traitement.

Qu’est-ce que le rash cutané ?

On appelle rash cutané la rougeur qui se présente sur la peau et qui s’accompagne généralement de petites lésions telles que les éruptions ou l’urticaire sur des zones précises. Il existe différents facteurs déclencheurs. Selon la cause, la douleur et la façon dont il se manifeste, on parle de deux types de rash cutané :

  • Par contact
  • Séborrhéique

Dermatite par contact

Il s’agit d’une affection de la peau qui survient lorsque la personne subit une réaction allergique suite à l’exposition à un composant chimique ou un agent physique. De nos jours, tout produit que nous incluons dans notre consommation présente des composants qui peuvent produire des altérations et des dommages cutanés. En voici quelques exemples :

Un cas de rash cutané sur le bras.

Dermatite séborrhéique

Comme le révèle une étude de la revue Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology, ce type de dermatite touche entre 1 et 3% de la population en bonne santé. Par conséquent, nous pouvons dire que la dermatite séborrhéique est une maladie inflammatoire commune et récurrente.

Les personnes affectées par cette pathologie présentent une peau grasse, de couleur rose à rouge, accompagnée d’une desquamation jaunâtre de la peau. D’autre part, le rôle des glandes sébacées dans ce trouble est ce qui contribue à son développement.

Découvrez davantage : La dermatite atopique et la dermatite séborrhéique : les différences

Symptômes et causes

En général, les symptômes se caractérisent par l’apparition d’éruptions et de démangeaisons sur la peau à un endroit précis du corps. Il peut également y avoir du prurit, des macules érythémateuses, des papules, des vésicules et des ampoules localisées.

Néanmoins, la dermatite séborrhéique se manifeste plus particulièrement sous forme de peau grasse et jaunâtre affectant les lèvres, les paupières et les sourcils, le cuir chevelu et la poitrine.

La région de l’affection, l’âge, le sexe et la prédisposition génétique sont les facteurs qui rendent certaines personnes plus sensibles que d’autres à souffrir de rash cutané.

Cette pathologie peut être causée par plusieurs agents déclencheurs. Les plus communs sont les infections par des micro-organismes, des réactions à des substances allergènes ou chimiques présentes dans les tissus, les produits de nettoyage et les cosmétiques.

Quant à elle, la dermatite de contact résulte d’une lésion de la peau due à une substance chimique. Toutefois, l’allergie survient à la suite d’une réaction d’hypersensibilité qui se produit 48 heures après l’exposition à l’allergène. Parmi les produits qui provoquent cette rougeur de la peau lors de la dermatite de contact, on trouve les corticoïdes, les antihistaminiques, les antibiotiques et les crèmes solaires.

D’autre part, la dermatite séborrhéique semble être davantage causée par des champignons ainsi qu’une prédisposition génétique. C’est le cas par exemple de la levure Malassezia, un champignon commensal qui produit des métabolites finissant par irriter la peau. Il a été également démontré que les patients souffrant d’autres pathologies, comme le VIH, ou qui ont reçu une greffe d’organe, sont plus susceptibles d’en souffrir.

Une personne appliquant de la crème sur son bras pour lutter contre le rash cutané.

Lisez aussi : Savon maison idéal pour les peaux délicates et la dermatite

Traitement du rash cutané

L’une des manières les plus efficaces de prévenir le rash cutané est de connaître les composants à l’origine de l’allergie, puis d’éviter le contact avec ces substances. Cependant, il est souvent difficile de déchiffrer la nomenclature des composants chimiques sur l’étiquette.

Tout d’abord, les dermatologues et les allergologues doivent déterminer les composants les plus fréquents dans les allergies ainsi que les plus présents dans les produits cosmétiques et dans les médicaments. Le diagnostic sera ainsi plus direct et plus rapide.

Enfin, le type de rash cutané se manifeste en fonction du produit, du micro-organisme ou de l’agent physique à l’origine. Par conséquent, le traitement à suivre dépendra principalement de l’agent responsable.

  • Karakadze, M.A., Hirt, P.A. and Wikramanayake, T.C. The genetic basis of seborrhoeic dermatitis: a review. J. Eur. Acad. Dermatol. Venereol. (2018) 32(4):529-536.
  • Nguyen, H.L. and Yiannias, J.A. Contact dermatitis to medications and skin products. Clin. Rev. Allergy Immunol. (2019) 56(1):41-59.
  • Grice, Elizabeth A., and Thomas L. Dawson. “Host–microbe interactions: Malassezia and human skin.” Current opinion in microbiology 40 (2017): 81-87.