Recommandations pour les personnes avec un traitement anticoagulant

Le traitement anticoagulant doit être soigneusement et fréquemment contrôlé par un médecin. Grâce à lui, on réduit le risque de souffrir d'hémorragies.
Recommandations pour les personnes avec un traitement anticoagulant

Dernière mise à jour : 26 février, 2021

Le traitement anticoagulant, comme son nom l’indique, est un traitement que l’on utilise pour éviter que le sang entame un processus de coagulation. Il empêche la formation de thrombus qui pourraient mettre en danger la santé d’une personne.

Ce traitement englobe différents médicaments qui, en faisant en sorte que le sang mette plus de temps à se coaguler, permettent de réduire l’incidence de maladie thromboembolique. 

Au cours de cette pathologie, un thrombus, qui est un caillot dans le système circulatoire, lorsqu’il circule à travers les vaisseaux sanguins, bouche une veine ou une artère, empêchant le sang d’atteindre correctement les tissus.

Actuellement, de nombreux patients ont besoin d’un traitement anticoagulant. En fait, on estime qu’environ 2 % de la population en a besoin ; la grande majorité de ce pourcentage est représenté par des personnes de plus de 65 ans.

Néanmoins, ce type de traitement a besoin d’un contrôle rigoureux. Il existe un risque élevé d’effets secondaires, comme des hémorragies. C’est pour cette raison que, dans cet article, nous allons donner quelques recommandations à suivre par les personnes avec un traitement anticoagulant.

Pourquoi utilise-t-on un traitement anticoagulant ?

Le traitement anticoagulant peut suivre différentes règles et formes d’administration. Dans un premier temps, les anticoagulants oraux s’emploient chez des personnes qui souffrent de fibrillation auriculaire.

La fibrillation auriculaire est une arythmie cardiaque, c’est-à-dire une altération du rythme normal du cœur. Elle est malheureusement très fréquente car elle touche presque 9 % de la population. Par ailleurs, le nombre de personnes affectées augmente avec l’âge.

En outre, la fibrillation auriculaire fait augmenter le risque de voir se former des caillots dans les cavités du cœur. Ces caillots ont tendance à se détacher et à progresser dans le sang, pouvant boucher n’importe quel vaisseau et provoquer un accident embolique.

Le traitement anticoagulant s’utilise également chez des personnes qui portent une prothèse cardiaque et chez celles qui risquent de souffrir d’une maladie thromboembolique veineuse. D’autres indications de ce traitement sont :

  • Prévention de l’infarctus aigu du myocarde, surtout chez des personnes qui souffrent déjà d’une maladie artérielle, comme l’athérosclérose.
  • Personnes avec un risque d’accidents cérébrovasculaires.
  • Patients qui ont connu plusieurs infarctus.
Une injection d'héparine.

Ceci pourrait vous intéresser : Héparine : actions et administration

Quelles recommandations doit-on suivre avec le traitement anticoagulant ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, ce traitement doit être rigoureusement contrôlé car le fait de ralentir la coagulation du sang entraîne un plus grand risque d’hémorragies. Pour cela, il est nécessaire de faire une prise de sang toutes les 4 semaines au maximum.

Le traitement anticoagulant doit être prescrit et suivi en permanence par un médecin ou une infirmière. Ce sont eux qui établiront la dose exacte. L’idéal est de le prendre tous les jours à la même heure et de ne pas oublier de le faire. Si, un jour, on oublie de prendre la dose indiquée, on ne doit jamais prendre une double dose pour compenser cet oubli.

De la même façon, chaque fois que l’on a besoin de prendre un nouveau médicament, il faut en parler à son médecin. Pourquoi ? Parce que ce type de médicament a un risque élevé de réaction avec d’autres médicaments.

Par ailleurs, il est très important d’être conscient que l’on ne doit pas cesser de prendre ce traitement si le médecin ne nous l’a pas indiqué.

Quelles autres recommandations sont adéquates ?

Il est très important, quand on est sous un traitement anticoagulant, d’éviter de boire de l’alcool et de fumer. Certaines études affirment qu’il faut aussi surveiller son alimentation. Ces médicaments interfèrent dans le métabolisme de la vitamine K.

De la vitamine K.

La vitamine K est une vitamine qui permet le processus de coagulation. Elle est présente dans de nombreux aliments comme les épinards, le foie des animaux ou d’autres végétaux. Il faut donc contrôler l’ingestion de ce type d’aliments. On recommande de limiter les aliments contenant de la vitamine K à deux portions quotidiennes, au maximum.

Une autre recommandation de base est d’être attentif à n’importe quel type de saignement. Par exemple, si on observe du sang dans les selles, dans l’urine ou en toussant, l’idéal est d’aller chez le médecin, même si c’est avant le rendez-vous prévu.

Dans le cas des femmes en âge fertile, si elles veulent tomber enceintes, elles doivent d’abord consulter leur médecin. Les anticoagulants peuvent interférer dans la grossesse. La même chose se produit si l’on a besoin d’être opéré.

Pour conclure

Toutes les personnes qui ont besoin d’un traitement anticoagulant doivent suivre correctement tous les contrôles avec le médecin. Il est important de savoir qu’il s’agit de médicaments impliquant de nombreux risques, que l’on ne peut pas prendre à la légère.

Cela pourrait vous intéresser ...
La coagulation : en quoi consiste ce processus ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
La coagulation : en quoi consiste ce processus ?

La coagulation est le processus par lequel le sang passe d'un état liquide naturel à un état de gel, en formant un caillot.