Régime végétalien pendant l'allaitement : qu'est-ce qui est recommandé ?

Le régime végétalien pendant l'allaitement apporte des bienfaits, mais il comporte également des risques. Il est préférable d'en parler à votre médecin, afin d'obtenir des conseils appropriés.
Régime végétalien pendant l'allaitement : qu'est-ce qui est recommandé ?

Dernière mise à jour : 28 juillet, 2022

De nombreux mythes entourent le régime végétalien pendant l’allaitement. La plupart d’entre eux n’ont aucun fondement.

Cela dit, il est également important de noter que si la mère maintient un régime végétalien pendant l’allaitement, elle doit s’assurer qu’elle consomme des quantités adéquates de protéines, de vitamines, de minéraux et de calories. Autrement, il pourrait y avoir un déséquilibre.

Il est préférable d’en discuter avec un médecin. Ce dernier vous dira comment éviter des carences nutritionnelles.

Alimentation et allaitement

Le lait maternel contient à lui seul la plupart des nutriments dont un bébé a besoin, que la mère suive ou non un régime végétalien pendant l’allaitement. Malgré cela, il existe également d’autres nutriments qui ne peuvent être obtenus à partir de la nourriture lorsque l’enfant a plus de 6 mois.

Pendant l’allaitement, le corps fait en sorte que le lait maternel contienne les éléments dont le bébé a besoin. Pour cette raison, la mère doit bien manger, autrement elle risque de souffrir de déficits dans son propre corps.

D’autre part, il existe certains nutriments que le corps ne peut pas produire ou qui ne sont pas suffisamment stockés. Parmi eux se trouvent le fer, l’iode, le zinc et la vitamine B12. Si la mère suit un régime végétalien pendant l’allaitement, elle doit s’assurer qu’elle en consomme suffisamment.

En général, un adulte devrait ingérer environ 2 000 calories par jour. Une mère qui allaite doit ajouter 300 à 500 calories supplémentaires. Il est très important qu’elle reste dans cette fourchette, afin de pouvoir offrir au bébé une alimentation de qualité, sans mettre sa santé en danger.

L'allaitement maternel.
Le lait maternel répond aux besoins d’un enfant de moins de 6 mois. À partir de 6 mois, des aliments doivent être ajoutés.

À quoi ressemble un régime végétalien ?

Un régime végétalien est un régime basé exclusivement sur des produits végétaux. N’inclut aucun aliment d’origine animale.

Ce type de régime peut être très sain, mais il entrave également certains nutriments qui sont plus présents dans les produits d’origine animale.

Le régime végétalien peut être sain pour la mère, tant qu’il est planifié de la bonne manière. En particulier, il faut faire attention à l’apport en vitamine B12, car une carence de celle-ci peut entraîner des problèmes de développement chez le bébé.

Les régimes végétaliens sont une excellente option pour prévenir certaines maladies. Cependant, si la mère ne connaît pas grand-chose sur le sujet ou n’est pas sûre de la proportion de nutriments qu’elle ingère, il est préférable de consulter un médecin.



Les risques possibles du régime végétalien pendant l’allaitement

Les femmes végétaliennes ont besoin, tout au long de la grossesse et de l’allaitement, de sources supplémentaires de vitamine B12. Les légumes ne fournissent pas assez de cette vitamine et une carence pourrait entraîner une anémie mégaloblastique, une pathologie qui affecte gravement le développement physique et neurologique du bébé.

De même, des cas d’hypothyroïdie néonatale ont été détectés chez certains enfants de mères végétaliennes, en raison d’une carence en iode. En revanche, ce type de régime est très riche en phytates, des substances qui entravent l’absorption des minéraux comme le fer, le calcium et le zinc.

Les enfants de mères suivant un régime végétalien ont des niveaux inférieurs d’acide docosahexaénoïque (DHA). Cependant, rien ne prouve que cela affecte la santé du bébé. Le lait de ces mères contient plus de sélénium et moins de taurine, mais cela n’a pas non plus causé de problèmes pertinents.



De quoi une mère végétalienne a-t-elle besoin ?

Le régime végétalien est limité dans l’apport de certains nutriments, il est donc conseillé d’obtenir ceux qui manquent à partir de compléments alimentaires. Plus précisément, la mère végétalienne devrait compléter son alimentation avec les éléments suivants :

  • Vitamine B12 : présente uniquement dans les produits d’origine animale.
  • Calcium : un régime sans produits laitiers vous oblige à puiser votre calcium dans d’autres sources. Pendant l’allaitement, la mère a besoin de 1000 milligrammes par jour de cet élément. La consommation de légumes qui en contiennent doit être renforcée et un supplément peut être nécessaire.
  • Vitamine D : le manque de vitamine D dans le lait maternel engendre une carence de la même vitamine chez le bébé. Il est important de prendre le soleil (sans exagérer) et de consommer du jus d’orange, du lait de soja et des céréales. Le médecin indiquera si un supplément est nécessaire.
  • DHA : L’acide docosahexaénoïque est un oméga-3 que l’on trouve surtout dans les poissons. 1 500 milligrammes de DHA sont nécessaires par semaine pendant l’allaitement.
  • Iode : l’iode est nécessaire à la bonne santé de la thyroïde. Parfois, un supplément de cet élément est nécessaire, mais c’est le médecin qui doit l’indiquer.
  • Fer : le fer est obtenu à partir d’une variété de légumes, tels que les légumes à feuilles vertes, les champignons et les noix. Mais la biodisponibilité est faible, il peut donc être judicieux de prendre des suppléments.
  • Zinc : une femme qui allaite a besoin de 12 milligrammes de zinc par jour. Il est présent dans les plantes, mais n’est pas aussi bien absorbé que celui des produits animaux.
Supplément pour les femmes végétaliennes dans leur lactation.
La supplémentation doit être effectuée sous la direction d’un professionnel, afin de ne pas commettre d’erreurs.

Maintenir le régime alimentaire, prendre soin de la santé de la mère et du bébé

Le régime végétalien est sain et une mère n’a pas à l’abandonner lorsqu’elle est enceinte ou allaite. Cependant, ce type de régime peut nécessiter une supplémentation à ces stades particuliers.

Le plus conseillé est d’évaluer avec le médecin les préférences alimentaires et de les concilier avec les besoins nutritionnels pendant l’allaitement. Le régime végétalien a besoin de renforts pour qu’il produise tous ses bienfaits sans faire courir de risques au bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 délicieuses recettes pour suivre un régime végétalien
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 délicieuses recettes pour suivre un régime végétalien

Il est possible de préparer un certain nombre de recettes à la fois délicieuses et faciles pour suivre un régime végétalien.



  • Macías, S. M., Rodríguez, S., & Ronayne de Ferrer, P. A. (2006). Leche materna: composición y factores condicionantes de la lactancia. Archivos argentinos de pediatría, 104(5), 423-430.
  • Brito, A., Hertrampf, E., Olivares, M., Gaitán, D., Sánchez, H., Allen, L. H., & Uauy, R. (2012). Folatos y vitamina B12 en la salud humana. Revista médica de Chile, 140(11), 1464-1475.
  • Leal Curí, Lisette, Drissa Bina Konaré, and Erick Robles Torres. “Nutrición de yodo y salud materno-infantil.” Revista Cubana de Endocrinología 30.2 (2019).
  • Soliveres Higuera, I. (2017). Dieta vegetariana y vegana durante el embarazo y la lactancia materna.