Remèdes naturels pour combattre les furoncles vaginaux

Les furoncles vaginaux peuvent entraîner une infection s'ils ne sont pas pris en charge. Aujourd'hui, nous vous expliquons leurs causes et les moyens de les traiter avec des remèdes naturels.
Remèdes naturels pour combattre les furoncles vaginaux

Dernière mise à jour : 27 novembre, 2020

Ils sont inconfortables, douloureux et peuvent provoquer des infections complexes. L’analyse du concept des furoncles vaginaux et leurs conséquences, est une information très utile à avoir sous la main. En souffrez-vous ou en avez-vous déjà souffert ? Dans cet article, nous partageons également plusieurs remèdes naturels qui aident à soulager les furoncles vaginaux.

En quoi consistent les furoncles vaginaux ?

L’inflammation du follicule pileux affecte le tissu sous-cutané ainsi que le derme. Une sorte de bouton apparaît, douloureux et très inconfortable. Cette infection est générée à la racine du poil et la matière qui se produit obstrue la sortie du poil de la peau.

Des furoncles vaginaux.

“Les furoncles vaginaux sont le résultat de l’inflammation du follicule pileux. Dans certains cas, ils peuvent entraîner une infection.”

Causes fréquentes des furoncles vaginaux

La cause est généralement liée aux poils qui s’incrustent et poussent à l’intérieur du follicule pileux. L’épilation peut être une cause des furoncles vaginaux qui n’impliquent pas de risques pour la santé. Il suffira de maintenir une exfoliation périodique pour éviter le retour des poils incarnés.

Les furoncles vaginaux sont également associés à une infection par la bactérie Staphylococcus aureus, ou par l’action de mycoses ou de levures. Elle est appelée folliculite mycotique et est contagieuse. Des sous-vêtements trop serrés peuvent être à l’origine, tout comme un manque d’hygiène.

Par ailleurs, les furoncles peuvent apparaître autour des lèvres vaginales et sur la vulve. Ils sont également très fréquents sur le visage et le cou ainsi que sur les fessiers et les cuisses. En outre, les aisselles et les régions très poilues et humides sont sensibles à leur apparition.

Si le poil finit par s’incarner, il est recommandé de le tremper dans de l’eau chaude, de désinfecter puis d’essayer de le retirer de l’intérieur du follicule. Il s’agit d’un processus simple qui n’entraîne aucune complication.

Quels sont les risques des furoncles ?

Lorsque le bouton change de couleur, augmente de taille, cause un mal-être et de la fièvre, il est préférable de consulter un médecin. De même, s’il est présent plus d’une semaine, il peut s’agir aussi d’une alerte.

Dans ces conditions, un furoncle vaginal peut indiquer la présence du Virus de l’Immunodéficience Humaine. La myase cutanée ou la myase furonculeuse, une infection de la peau par des larves, est une autre possibilité. Le diabète, en particulier le diabète mellitus, comprend parmi ses manifestations la présence de furoncles.

D’autre part, le furoncle peut être également un signe d’insuffisance rénale, de cirrhose, de maladies cutanées, d’obésité, d’une mauvaise hygiène personnelle et du vieillissement. Dans ce cas, une visite chez le médecin est importante. Le professionnel pourra alors détecter s’il s’agit d’une infection incontrôlée ou de la conséquence d’une maladie.

Remèdes naturels pour traiter les furoncles vaginaux

Il existe plusieurs remèdes naturels qui permettent de traiter la folliculite. Ils sont complémentaires et ne remplacent pas le traitement médical, si ce dernier est nécessaire. Dans de nombreux cas, il suffit d’appliquer de l’eau chaude autour du furoncle pour l’aider à sécher rapidement.

Poivre noir antiseptique

Le poivre noir est très intéressant. Il est antiseptique, anti-inflammatoire et soulage la douleurLes feuilles de poivrier se placent dans de l’eau bouillante, puis sont tamisées pour préparer une infusion. Ensuite, il faut appliquer une compresse imbibée de cette infusion sur la zone pour soulager les gênes et la douleur du furoncle infecté.

Un bol de poivre noir.

“Grâce à ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, le poivre noir est très intéressant pour le traitement des furoncles vaginaux.”

Fruits de guatapana

Les fruits de guatapana possède des effets cicatrisants. Ils sont originaires d’Amérique et sont utiles pour traiter les ulcères buccaux, les furoncles et les plaies. Ils sont également utilisés pour faire des lavements vaginaux et soulager les problèmes d’estomac.

Le meilleur moyen d’utiliser ces fruits est de les préparer dans une infusion que vous utiliserez ensuite pour laver la zone affectée par les furoncles vaginaux. Ils peuvent aussi être macérés puis mixés. Il faut alors mélanger le tout jusqu’à produire une pâte à appliquer sur la zone et à laisser reposer.

Yerba pajarito

La alternanthera pungens, connue comme la yerba pajarito ou yerba del pollo, possède des propriétés curatives. Elle doit se consommer avec précaution car elle peut causer une intoxication. La meilleure manière de la préparer est de faire bouillir les feuilles, puis de les écraser avec un mortier jusqu’à former une pâte à appliquer sur les furoncles.

En plus de ces remèdes naturels, l’hygiène quotidienne doit être présente. Il est préférable d’utiliser des savons qui préservent le pH naturel. Il est également judicieux d’éviter les sous-vêtements trop serrés et d’agir prudemment avec l’épilation.

Quand nous connaissons les causes des furoncles vaginaux, nous apprenons à les contrecarrer. Ainsi, ces remèdes naturels sont très intéressants pour désinfecter et combattre l’inflammation. Enfin, les moyens de les utiliser sont très simples et peu coûteux, parfaits pour traiter ces affections qui sont généralement sans gravité.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 mauvaises habitudes d’hygiène intime
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
5 mauvaises habitudes d’hygiène intime

Il est essentiel de savoir comment prendre soin de sa zone intime. Découvrez ici les mauvais gestes que nombreuses d'entre nous commettent !



  • Rubenstein RM, Malerich SA. Malassezia (pityrosporum) folliculitis. J Clin Aesthet Dermatol. 2014;7(3):37–41.
  • Navarrete-Dechent Cristián, Ortega Rinna, Fich Félix, Concha Marcela. Manifestaciones dermatológicas asociadas a la infección por VIH/SIDA. Rev. chil. infectol.  [Internet]. 2015  Feb [citado  2019  Jun  04] ;  32( Suppl 1 ): 57-71. Disponible en: https://scielo.conicyt.cl/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0716-10182015000100005&lng=es.  http://dx.doi.org/10.4067/S0716-10182015000100005.
  • Cohen PR. Follicular contact dermatitis revisited: A review emphasizing neomycin-associated follicular contact dermatitis. World J Clin Cases. 2014;2(12):815–821. doi:10.12998/wjcc.v2.i12.815
  • Ibler KS, Kromann CB. Recurrent furunculosis – challenges and management: a review. Clin Cosmet Investig Dermatol. 2014;7:59–64. Published 2014 Feb 18. doi:10.2147/CCID.S35302