Remèdes naturels pour diminuer l’inflammation

Pour soulager les inflammations, nous devons suivre un régime végétalien. La viande, le poisson et les produits laitiers ont tendance à empirer la situation.

Beaucoup de maladies se manifestent sous la forme d’inflammations, un phénomène inconfortable et parfois même douloureux. Cela peut être aussi bien des douleurs musculaires ou articulaires que des inflammations de toute sorte : de la peau, de la gorge, des yeux, des gencives, des oreilles, du foie, des reins, de l’intestin, etc. Il est vrai que chaque inflammation présente ses propres symptômes et des causes différentes. Mais certains aliments et remèdes naturels peuvent nous aider à faire diminuer l’inflammation. Peu importe l’endroit où elle se trouve, les symptômes disparaîtront ainsi peu à peu. Nous allons donc voir quels sont ces remèdes !

Un régime végétarien alcalin

À chaque fois que nous souffrons d’une inflammation, nous présentons aussi un excès d’acidité dans le sang. Et ce, peu importe l’endroit ! Le première remède que nous proposons est donc de suivre un régime végétarien alcalin tant que l’inflammation est là. Tous les aliments qui contiennent des protéines animales ont tendance à empirer les inflammations. Il s’agit par exemple de la viande, du poisson, ou même des produits laitiers.

Il faut aussi savoir qu’un grand nombre d’aliments d’origine végétale acidifie aussi notre organisme. Pour avoir un pH équilibré, il faut manger des aliments acides et alcalins. Mais dans ce cas-là, il existe un excès d’acidité : il est donc préférable de consommer des aliments seulement alcalins ! Une questions surgit alors : quels sont les aliments les plus alcalins ?

  • Le jus de légumes (carotte, pomme, céleri, épinards…)
  • Les épinards crus
  • Le brocoli
  • La carotte
  • La betterave
  • La laitue
  • L’ail
  • Les figues sèches
  • Les raisins secs
  • Les dates
  • Le raisin
  • La papaye
  • Le kiwi
  • La pomme
  • La poire
  • Les noisettes
  • Les amandes
  • Le jus de citron
  • La stévia
  • Le thé vert

jus de carotte

Le froid et la chaleur pour diminuer l’inflammation

Les inflammations ont parfois besoin de froid. Surtout lors des premiers moments, quand elles sont chaudes et rougeâtres. Parfois, au contraire, elles ont besoin de chaleur. Quand ? Lorsque l’on ressent un certain froid sur la zone d’inflammation. Généralement, les articulations ont besoin de chaleur. Il suffira de toucher la peau de l’endroit affecté pour savoir ce dont on a besoin. Parfois, cela ne sera même pas nécessaire ! En effet, les gens peuvent sentir ce dont ils ont besoin sans avoir à palper l’inflammation.

  • Si nous avons besoin de chaud, nous appliquerons un coussin chauffant sur la zone.
  • Si nous avons besoin de froid, nous appliquerons un sachet remplis de glaçons et recouvert d’un linge.

Du fromage blanc ou caillé

Nous pouvons refroidir la zone d’inflammation (lorsqu’elle est très chaude) grâce à un curieux plâtre. Il s’agit en effet de fromage blanc (quark ou caillé). Il faut l’appliquer directement sur la peau puis recouvrir avec un tissu. On laisse ensuite agir une demi-heure minimum.

caillé

Les huiles froides ou chaudes

Les huiles végétales et essentielles peuvent avoir des effets complètement opposés. En effet, certaines refroidissent tandis que d’autres nous donnent de la chaleur. Nous allons voir quelles sont les propriétés de chacune d’elles :

  • Les huiles essentielles qui rafraîchissent : cyprès, menthe.
  • Les huiles essentielles qui donnent de la chaleur : gingembre, cannelle.

Nous mélangerons les huiles essentielles aux huiles végétales. Il faudra uniquement mettre quelques gouttes. Attention, il faut plus d’huiles végétales que d’huiles essentielles. Voici les huiles végétales :

  • Huiles froides : noix de coco, amande
  • Huiles neutres : sésame
  • Huiles chaudes : olive

Les compresses de choux

Le chou fait parti de ces aliments qui sont d’excellent anti-inflammatoires. Pour préparer des compresses de chou, il faudra utiliser du chou vert. Dans un premier temps, nous mettrons les feuilles de chou dans de l’eau bouillante pendant un petit moment. Ensuite, nous les aplatirons pour en extraire le jus. Nous les mettrons directement sur les zones d’inflammation, en les recouvrant bien évidemment d’un linge. Au-dessus, il faudra mettre du papier cuisson ou alors du papier plastifié. Il faut laisser agir pendant 30 minutes ou plus.

Ce remède s’utilise aussi pour les douleurs menstruelles : il faut alors placer la feuille sur le ventre.

Contre le gonflement du visage

Le visage est une zone délicate. Nous pouvons difficilement y appliquer des enduits ou bien des cataplasmes. Même l’utilisation d’huiles peut être inconfortable ! Voici quelques remèdes simples pour soulager les inflammations telles que les dermatites, les conjonctivites, etc.

  • Les sachets de camomille : une fois utilisés en infusion, gardez les petits sachets de camomille au réfrigérateur. Ils seront très utiles pour être appliqués sur des yeux gonflés.
  • Les tranches de concombre : les tranches de concombre frais servent également à dégonfler les yeux et les paupières. Il faudra les laisser agir entre 15 et 60 minutes.
  • L’aloe vera : l’aloès apaise les inflammations et cicatrise. Il est préférable d’avoir une plante et d’en couper un bout. Mais on peut aussi en acheter en gel et même le mélanger avec des huiles.
  • La calendula : elle est excellente pour les inflammations de la peau. Nous pouvons en trouver sous forme de crèmes.

calendula

Les infusions d’ortie

Tant que l’inflammation est là, nous pouvons tenter de la réduire en buvant des infusions de plantes médicinales anti-inflammatoires. Parmi elles, nous pouvons citer l’ortie pour ses vertus purifiantes et drainantes. Nous préparerons un litre d’infusion que nous consommerons ensuite tout au long de la journée. Si vous le souhaitez, vous pouvez adoucir cette boisson avec un peu de stévia. Le miel et le sucre sont des aliments acidifiants, ils auraient donc une fonction contraire.