Résistance bactérienne : comment la combattre ?

La résistance bactérienne augmente très rapidement. Elle est due, principalement, à une prévention inefficace des infections ainsi qu'à l'usage inadéquat des antibiotiques.
Résistance bactérienne : comment la combattre ?

Dernière mise à jour : 11 juin, 2021

La résistance bactérienne est l’un des problèmes les plus préoccupants dans le monde actuel. En effet, ces dernières années, nous avons constaté que les infections deviennent rapidement résistantes aux traitements antibiotiques. Cela se produit à un rythme croissant.

On estime que la résistance bactérienne augmente de façon exponentielle. Elle est due, en grande partie, à l’usage inadéquat des antibiotiques, qui sont parfois trop utilisés ou de façon peu pertinente. Cependant, nous avons atteint un point où certains des traitements contre les bactéries sont devenus inefficaces.

Cette situation est très dangereuse car nous sommes de plus en plus sans défense face aux diverses maladies infectieuses. Une action individuelle, collective et gouvernementale est donc nécessaire pour éviter que la situation ne se complique.

Qu’est-ce que la résistance bactérienne ?

La résistance bactérienne est le mécanisme par lequel les bactéries parviennent à réduire l’action des agents qui les attaquent. Il s’agit d’un processus de sélection naturelle et d’adaptation génétique par lequel ces micro-organismes parviennent à s’imposer face aux médicaments.

Par ailleurs, la résistance bactérienne apparaît lorsque la concentration de l’antibactérien est quatre fois inférieure à la Concentration Minimale Inhibitrice (CMI). Autrement dit, lorsque la bactérie voit sa capacité à neutraliser son agresseur multipliée par quatre.

De nos jours, la vitesse d’apparition de nouveaux organismes résistants est supérieure à la vitesse de conception de nouveaux antibiotiquesNous sommes donc face à un déficit qui ne cesse de s’accroître et nous laisse dans une situation compromettante face aux maladies infectieuses.

Des bactéries en analyse.

“Grâce à la culture en laboratoire, il est possible d’évaluer la résistance antibiotique des bactéries.”

Types et mécanismes de résistance

Plus concrètement, il existe deux types de résistance bactérienne. L’une est naturelle, c’est-à-dire qu’elle fait partie de la nature même de la bactérie. L’autre est acquise et se présente en cas de mutations génétiques pour repousser les substances antibiotiques. Ces mutations sont alors transmises à d’autres bactéries, voire même d’autres espèces.

Voici les différents mécanismes de résistance bactérienne :

  • La première est l’expulsion active de l’antimicrobien qui fonctionne comme une sorte de pompe qui expulse.
  • Le second mécanisme correspond à la réduction de la perméabilité de la paroi bactérienne. Autrement dit, la croissance des barrières d’accès pour l’antimicrobien.
  • Le troisième mécanisme est la production d’enzymes qui deviennent inactives à l’antibiotique. Cela signifie qu’elles inhibent l’action normale du médicament, le rendant inefficace.

Quelques stratégies pour prévenir la résistance bactérienne

Tout d’abord, la première stratégie est de prévenir les infectionsCela se passe en grande partie à travers des actions essentielles telles que le lavage fréquent des mains, la cuisine dans les règles d’hygiène, éviter le contact avec des personnes infectées et avoir des rapports sexuels protégés.

Par ailleurs, il est fondamental de signaler l’importance d’une cuisine dans les règles d’hygiène. L’Organisation mondiale de la Santé souligne cinq points clés :

  1. Maintenir les espaces et les éléments de cuisine propres.
  2. Séparer les aliments crus des aliments cuits.
  3. Cuire complètement.
  4. Conserver les aliments à la température adéquate.
  5. Utiliser de l’eau propre ainsi que des matières premières non contaminées.

D’autre part, il est primordial de prendre des antibiotiques uniquement lorsque le médecin les prescrit, et d’éviter donc l’automédication. Les instructions du spécialiste doivent être rigoureusement suivies, en terme d’horaires et de doses.

De plus, il est déconseillé d’arrêter le traitement même si l’on se sent mieux. Si l’on ne prend pas la quantité prescrite, on court le risque de développer des bactéries plus résistantes.

Des bactéries dans l'intestin.

“Le lavage des mains est une stratégie simple et très efficace pour prévenir la résistance bactérienne.”

Découvrez aussi : Les sèche-mains publics pourraient être contreproductifs selon les études

Autres mesures pour contrôler la résistance bactérienne

Il est recommandé que les travailleurs agricoles utilisent les antibiotiques sur les animaux uniquement sous surveillance stricte du vétérinaire. L’usage inapproprié de ces médicaments dans l’agriculture ou l’élevage est l’une des principales causes de la résistance bactérienne. En effet, la résistance bactérienne se propage dans l’environnement puis chez l’être humain en raison de la chaîne alimentaire.

Par ailleurs, le personnel de santé doit également suivre des mesures de contrôle extrêmes face à cette situation. On a effectivement, et malheureusement, constaté que 50% des antibiotiques sont prescrits pour des maladies virales, alors que ce n’est pas ce qui est indiqué dans ce cas. Les antibiotiques ne doivent être prescrits que dans le cas d’infections bactériennes, et que s’il est certain qu’ils sont absolument nécessaires.

Les autorités gouvernementales ainsi que les institutions indépendantes doivent rester vigilantes face au moindre foyer d’infection et déterminer au plus vite s’il s’agit d’une résistance aux antibiotiques. En outre, elles ont la responsabilité d’informer et d’éduquer les citoyens pour prévenir les maladies infectieuses.

Enfin, il est nécessaire que les chercheurs et l’industrie pharmaceutique unissent leurs forces pour intensifier les études à cet égard. Le monde entier devrait soutenir la recherche dans ce domaine, car une grande partie de notre bien-être et de notre avenir en dépend.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’excès d’hygiène et la résistance aux antibiotiques
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
L’excès d’hygiène et la résistance aux antibiotiques

La résistance aux antibiotiques fait peser un risque sur la santé de tous. Découvrez comment elle pourrait être liée à un excès d'hygiène.



  • Alós, J. I. (2015). Resistencia bacteriana a los antibióticos: una crisis global. Enfermedades infecciosas y microbiología clínica, 33(10), 692-699.