Respiration et attention, les clés d'une bonne posture de yoga

Pour avoir une bonne pratique de yoga, il est essentiel que vous vous concentriez sur la respiration et l'attention, tout en vous concentrant sur le moment présent.
Respiration et attention, les clés d'une bonne posture de yoga

Écrit par Solimar Cedeño

Dernière mise à jour : 09 août, 2022

La respiration yogique est essentielle à la pratique du yoga car elle va aider à la concentration et améliorer les techniques pour chaque posture. Ainsi, la respiration et l’attention seront les clés d’une bonne posture de yoga.

Les exercices de respiration améliorent significativement le système cardiorespiratoire au repos. Lorsque nous respirons profondément, plus d’oxygène atteint nos poumons et est ensuite distribué à tous les organes du corps.

Posture et respiration en yoga

La posture de départ pour la respiration est de s’asseoir les jambes croisées et de rester immobile pendant toute la durée de votre pratique. Les positions assises vous permettent de vous asseoir confortablement pendant de longues périodes et de détendre votre corps.

Il y a l’art et la pratique du hatha yoga qui consiste à méditer et à renforcer l’esprit. Cette modalité de yoga concentre sa pratique sur le mental, laissant de côté la force physique. Il cherche à avoir le contrôle dans l’esprit et à apaiser les pensées qui déstabilisent.

La respiration et l’attention vous permettront d’atteindre une bonne posture de yoga. Respirez, soyez conscient et prenez votre temps dans chaque pratique de yoga. Respirer correctement améliorera votre technique de yogi et vous évitera de vous blesser.

Respiration et attention : respiration yogique

Exercices de yoga pour la scoliose.

 

La pratique du yoga nécessite une respiration yogique complète car vous respirez en inspirant et en remplissant votre cage thoracique. Dans le yoga, vous inspirez et expirez par le nez, car avec cette technique, plus d’air entrera dans les poumons.

La respiration yogique consiste en l’intégration de trois aspects fondamentaux dans un mouvement ample et rythmé : la respiration abdominale, costale et claviculaire, comme l’indiquent des professionnels comme Josep Gustems, professeur à l’Université de Barcelone :

  • L’abdomen, présent chez l’homme, est celui où le diaphragme descend lors de l’inspiration et l’abdomen se gonfle. Cela provoque le maintien d’un mouvement régulier et constant du diaphragme, favorisant le bon fonctionnement des organes.
  • Le costal est celui où la séparation des côtes est effectuée et la cavité thoracique est dilatée.
  • La respiration claviculaire est celle donnée en soulevant les clavicules, dans laquelle tout l’air est introduit passivement.

Une bonne respiration permet d’atteindre la concentration et de détendre le corps pour le préparer lors de l’exécution des postures. Si vous êtes un débutant dans la pratique du yoga, la respiration yogique sera complexe et vous vous sentirez étrange, car vos poumons ne sont pas habitués à recevoir de fortes charges d’oxygène.

Il est courant que vous vous sentiez étourdi ou faible lorsque vous commencez à respirer yogique parce que votre corps génère une résistance à l’air. Cependant, avec la pratique, vous vous améliorerez et vous remarquerez les changements lors de l’exécution des postures.

Equilibre

L’un des principaux avantages de respirer correctement dans la pratique du yoga est que vous améliorerez l’équilibre et la force de la cage thoracique. Il existe des postures d’équilibre qui demandent une grande capacité de concentration, de puissance et de résistance.

La respiration permet aux postures d’équilibre de se développer avec aplomb, agilité, coordination et améliore la concentration. L’équilibre est développé en recevant de l’oxygène dans les poumons et le cerveau.

Il est également obtenu en resserrant l’abdomen et cela ne peut se faire qu’en maintenant une respiration abdominale, car la force du muscle aide à maintenir l’équilibre du corps. Bien que l’ équilibre soit une compétence de chaque yogi, il peut être développé avec une respiration optimale.

Pour les postures de souplesse et de résistance, la respiration et l’attention sont essentielles. Ils gardent l’esprit alerte et concentré pour résister à l’effort.

Vous pourriez également être intéressé par la lecture : 7 techniques de guérison qui vous donnent un équilibre mental

Respiration et attention : la concentration en pratique

La respiration oxygène le cerveau et permet aux neurones d’avoir un processus optimal. Cette oxygénation du cerveau aide à la concentration.

La respiration yogique profite à la relaxation et à la paix intérieure, car elle place le corps dans un état de tranquillité où le sang circule et les processus corporels fonctionnent sans pression extérieure. La respiration peut être accompagnée de méditation, mais cela dépendra du type de yoga que vous souhaitez pratiquer.

Dans la méditation, l’esprit se sépare du corps et la respiration calme l’esprit. Vivre en paix et profiter du présent fait partie de la pratique du yoga, car les pensées négatives n’envahissent pas votre esprit.

Si vous décidez de pratiquer le yoga, rappelez-vous que la respiration et l’attention sont indispensables à l’exécution des postures. La respiration, dans le yoga, remplit l’âme d’énergie et vous renforce. Faites une pause et profitez du yoga !



  • Brown, R. P., & Gerbarg, P. L. (2009). Yoga breathing, meditation, and longevity. In Annals of the New York Academy of Sciences. https://doi.org/10.1111/j.1749-6632.2009.04394.x
  • Gilbert, C. (1999). Yoga and breathing. Journal of Bodywork and Movement Therapies. https://doi.org/10.1016/S1360-8592(99)80042-4
  • Desai, R., Tailor, A., & Bhatt, T. (2015). Effects of yoga on brain waves and structural activation: A review. Complementary Therapies in Clinical Practice. https://doi.org/10.1016/j.ctcp.2015.02.002
  • Khanna, S., & Greeson, J. M. (2013). A narrative review of yoga and mindfulness as complementary therapies for addiction. Complementary Therapies in Medicine. https://doi.org/10.1016/j.ctim.2013.01.008
  • Uebelacker, L. A., Epstein-Lubow, G., Gaudiano, B. A., Tremont, G., Battle, C. L., & Miller, I. W. (2010). Hatha yoga for depression: critical review of the evidence for efficacy, plausible mechanisms of action, and directions for future research. Journal of Psychiatric Practice®, 16(1), 22-33.
  • Gustems Carnicer, J. (2007). La respiración en el canto.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.