Aliments qui renforcent les muscles et les tendons

15 octobre 2020
Vous souffrez de problèmes en lien avec les tissus maigres ? Si c'est le cas, cela vous intéressera certainement de connaître les aliments qui renforcent les muscles et les tendons.

L’alimentation est la clé pour améliorer les performances et les fonctions musculaires. En adaptant l’alimentation, il est possible de prévenir les états d’atrophie tissulaire et d’augmenter les performances sportives. Dans cet article, nous vous présentons donc les aliments qui renforcent les tendons et les muscles afin de les inclure dans votre routine.

Que vous pratiquiez ou non un sport, sachez qu’il est nécessaire de garantir un état nutritionnel optimal dans le but de réduire les pathologies. Lorsque nous parlons de maladies, nous pensons généralement à celles qui ont le pire pronostic, comme le cancer ou les pathologies cardiovasculaires. Cependant, bien que moindres, les troubles du tissu musculaire ont également un impact négatif sur la qualité de vie de la personne.

Aliments qui renforcent les muscles et les tendons

Pour améliorer la santé des tissus maigres, deux nutriments sont essentiels : les protéines et la vitamine C. L’apport protéiques est la clé pour prévenir les maladies telles que la sarcopénie. C’est ce qu’affirme une recherche publiée dans le journal Nutrition Research.

D’autre part, la vitamine C s’est avérée être un facteur indispensable pour garantir la synthèse endogène du collagène. Cette protéine (majoritaire dans le corps humain) est responsable de fournir aux tissus ses propriétés élastiques.

Pour renforcer les muscles et les tendons, il faut donc augmenter la production de collagène. Nous vous présentons ci-dessous les meilleurs aliments pour satisfaire ces besoins nutritionnels.

Muscles du bras d'un homme.

“Pour renforcer le tissu musculaire, nous devons incorporer des nutriments qui stimulent la production de collagène.”

Le poisson bleu

Le poisson bleu se caractérise par une teneur élevée en protéines à haute valeur biologique et en graisses saines. Ces dernières renforcent également les tendons et les muscles, selon une étude publiée dans le journal Mar Drugs. Il est important de garantir un apport régulier en oméga 3 afin de prévenir les maladies musculaires associées à l’âge.

Sachez que le poisson bleu est celui qui présente un pourcentage plus important de graisse dans leur composition. Les espèces comme le saumon ou le thon sont les grands représentants de ce groupe d’aliments. Ils devraient donc apparaître au moins deux fois par semaine dans le cadre d’un programme alimentaire varié.

Découvrez également : Quels poissons ne contiennent pas d’anisakis ?

Les viandes blanches

Les viandes blanches sont des aliments qui renforcent aussi les tendons et les muscles. Elles se distinguent par leur teneur en protéines de qualité. Ces nutriments contiennent un pourcentage significatif de leucine, un acide aminé étroitement lié avec la construction de la masse maigre. Un apport régulier de cet acide aminé réduit donc le risque de souffrir d’atrophie musculaire à long terme. C’est ce qu’indique des études récentes.

En effet, en cas de lésions musculaires, on propose généralement un supplément en leucine afin d’améliorer la récupération et d’augmenter la vitesse de la guérison. De même, il existe des préparations de protéines qui contiennent des quantités supplémentaires de cet acide aminé. Ces formes artificielles et commerciales doivent s’utiliser sous la surveillance d’un professionnel.

Lisez aussi : Quelle quantité de viande peut-on consommer par semaine ?

Les fraises

Comme nous avons précisé l’importance de la vitamine C pour maximiser la synthèse du collagène, les fraises sont des aliments riches en ce nutriment qui favorisent donc le renforcement des muscles et des tendons.

Ces fruits sont parmi ceux qui disposent d’une plus grande teneur en vitamine dans leur composition. Bien au-delà des agrumes. Par ailleurs, la mangue et la goyave fournissent également une quantité significative de ce micronutriment. L’autre option pour assurer une ingestion suffisante de vitamine C est de recourir à des légumes tels que le brocoli ou les épinards.

Les œufs

Bien que leur consommation ait été contestée pendant de nombreux années en raison d’une relation présumée avec les maladies cardiovasculaires, la valeur des œufs dans l’alimentation est totalement différente actuellement. Non seulement, cet aliment ne nuit pas à la santé, mais il parvient également à l’améliorer.

D’autre part, son apport en protéines de haute qualité est primordial lorsque l’objectif est de renforcer les muscles et les tendons. Augmenter la consommation des œufs contribue à prendre de la masse musculaire et à réduire le risque de lésion.

3 oeufs dans un bol.

“Les œufs sont des aliments qui doivent être présents pour garantir un apport protéique suffisant.”

Aliments qui renforcent les muscles et les tendons : ce qu’il faut retenir

Comme vous pouvez le constater, l’alimentation permet de renforcer les muscles et les tendons. En effet, certains aliments remplissent cette fonction lorsqu’ils sont incorporés de manière équilibrée et adéquate. Les protéines et la vitamine C constituent des nutriments essentiels si l’on souhaite maintenir le tissu maigre en bonne santé et diminuer le risque de lésions.

Par ailleurs, il est judicieux de restreindre la consommation de certains aliments qui peuvent causer l’effet contraire. C’est le cas des graisses trans, des sucres simples et de certains additifs. C’est pourquoi, il est toujours conseillé de privilégier l’ingestion d’aliments frais par rapport aux aliments transformés de moindre qualité nutritionnelle.

Enfin, n’hésitez pas à consulter un professionnel au moindre doute. Il pourra élaborer un programme alimentaire adapté à vos besoins individuels. Cela réduira ainsi les risques.

  • Naseeb MA., Volpe SL., Protein and exsercise in the prevention of sarcopenia and aging. Nutr Res, 2017. 40: 1-20.
  • DePhillipo NN., Aman ZS., Kennedy MI., Begley JP., et al., Efficacy of vitamin C supplementation on collagen synthesis and oxidative stress after musculoskeletal injuries: a systematic review. Orthop J Sports Med, 2018.
  • Jeromson S., Gallagher IJ., Galloway SDR., Hamilton DL., Omega 3 fatty acids and skeletal muscle health. Mar Drugs, 2015. 13 (11): 6977-7004.
  • Zheng R., Huang S., Zhu J., Lin W., et al., Leucine attenuates muscle atrophy and autophagosome formation by activating PI3K/AKT/mTOR signaling pathway in rotator cuff tears. Cell Tissue Res, 2019. 378 (1): 113-125.
  • Villagrán, Marcelo, et al. “Una mirada actual de la vitamina C en salud y enfermedad.” Revista chilena de nutrición 46.6 (2019): 800-808.
  • López-Sobaler, Ana M., Aránzazu Aparicio Vizuete, and Rosa M. Ortega. “Papel del huevo en la dieta de deportistas y personas físicamente activas.” Nutrición Hospitalaria 34 (2017): 31-35.