Selon une étude, le stress produit des cheveux blancs

2 juin 2020
Des recherches menées à l'université de Harvard par un groupe de neurologues ont postulé que le stress produit des cheveux blancs en raison du fonctionnement particulier du système nerveux sympathique. Nous vous présentons leurs conclusions dans cet article.

Depuis longtemps, nous avons l’intuition que le stress produit des cheveux blancs. Ce n’était qu’une croyance populaire, sans fondement scientifique. Aujourd’hui, un groupe de chercheurs de l’université de Harvard a prouvé que ce n’est pas un mythe, mais une réalité.

Plusieurs légendes de l’histoire ont mentionné le fait que le stress produit des cheveux blancs. L’une des plus connues est celle de Marie-Antoinette, la reine de France qui a été guillotinée pendant la Révolution. On dit qu’en une seule nuit, ses cheveux sont devenus blancs.

Une autre légende célèbre est celle de Thomas More, dont on dit aussi qu’il a subi un changement d’apparence important en une seule nuit. De fait, beaucoup de gens ont vu comment quelqu’un passe par une phase de crise personnelle et paraît vieux. Aujourd’hui, nous savons que c’est vrai : le stress produit des cheveux blancs.

Le stress fait apparaître des cheveux blancs

Un groupe de scientifiques de l’université de Harvard (États-Unis), dirigé par le Dr Ya-Chieh Hsu, a publié ses recherches dans la revue Nature. L’étude indique qu’après plusieurs tests et études, il a été conclu que le stress produit des cheveux blancs.

Le plus intéressant est que l’équipe de neurologues a non seulement corroboré l’influence directe du stress sur le grisonnement, mais a également identifié les mécanismes qui génèrent cet effet. Il s’agit d’une avancée majeure.

Le stress est un fléau mondial et de nombreuses études ont été menées ces dernières décennies sur ce phénomène. Il a été lié à diverses affections et maladies. L’impact sur l’apparence physique semblait évident, mais cette étude en question va un peu plus loin, en reliant les points.

Un homme stressé au travail ayant des cheveux blancs

Lire la suite : Maladies dermatologiques dues au stress

Une étude révélatrice

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques de Harvard ont d’abord mené une expérience sur des souris. Ils ont recherché les influences possibles de ce facteur sur l’apparition des cheveux blancs, et ils ont également examiné les différents changements physiologiques résultant des états d’anxiété.

Les chercheurs ont commencé par induire un état de stress chez les souris. Ils leur ont injecté un composé appelé résinifératoxine. Cette substance stimule la production de cortisol, connue sous le nom d’hormone du stress.

Les experts ont émis l’hypothèse que le stress a provoqué une attaque immunitaire sur le corps des animaux, et que celle-ci a fini par affecter les cellules productrices de pigments. Ils pensaient que c’était ainsi que le mécanisme fonctionnait. Cependant, ils ont été surpris car certaines souris n’avaient plus de cellules immunitaires mais étaient toujours grisonnantes.

En réponse, les scientifiques ont décidé de retirer les glandes surrénales de certaines des souris, afin qu’elles ne puissent plus produire de cortisol. Puis ils les ont soumis à des situations de stress et l’inattendu s’est produit : les cheveux blancs ont continué à apparaître.

Des cheveux blancs en cas de stress : pourquoi cet effet se produit-il ?

Une femme ayant des cheveux blancs

Le groupe de neurologues a commencé à écarter des options, et s’est finalement concentré sur le système nerveux sympathique. C’est lui qui est chargé de réguler la réaction de combat ou de fuite dans l’organisme. Les nerfs qui composent ce système se ramifient et sont présents dans chaque follicule pileux de la peau.

Après plusieurs enquêtes, les scientifiques ont découvert que dans les situations de stress, ces nerfs libèrent une substance chimique appelée norépinéphrine. Ensuite, cette substance est absorbée par les cellules souches qui régénèrent les pigments des cheveux et sont situées près de ces nerfs.

La norépinéphrine génère une activation excessive de ces cellules. Ce qui se passe ensuite, c’est qu’elles produisent plus de pigment que nécessaire et épuisent leurs réserves. Lorsque cela se produit, ces cellules ne peuvent plus se régénérer, c’est-à-dire que la réserve de pigment s’épuise et que des cheveux sans pigment commencent à apparaître, c’est-à-dire des cheveux blancs.

En savoir plus : Stress oxydant : en quoi cela consiste ?

Ce que l’on peut en attendre

Les scientifiques ont souligné que cette situation est irréversible, ce qui signifie qu’une fois que ces cellules souches sont perdues, il n’y a pas de retour en arrière : l’effet est permanent. Les recherches ont révélé que le stress produit des cheveux blancs et ont précisé de quelle manière, mais on ignore encore pourquoi tout se passe ainsi.

Il s’agit toutefois d’une avancée majeure, qui a déjà donné lieu à de nouveaux projets de recherche sur l’effet du stress sur divers tissus de l’organisme. La recherche aide à ouvrir la voie à une compréhension approfondie du stress et de ses effets.

C’est un pas en avant pour le développement futur de méthodes visant à inverser les effets du stress. Pour l’instant, le directeur de la recherche a recommandé de prendre la vie un peu plus lentement. Il est clair que trop s’inquiéter n’a que des effets négatifs.

 

  • Real, A. A., López, J. S., Bustamante, M. P., Leyva, A. M., & Carriel, V. (2019). Aislamiento, cultivo y aplicación clínica de los melanocitos humanos. Los melanocitos como una fuente de terapia celular. Revista argentina de dermatología, 100(3).
  • Zhang, Bing, et al. « Hyperactivation of sympathetic nerves drives depletion of melanocyte stem cells. » Nature 577.7792 (2020): 676-681.