Le sexe anal fait-il mal ?

Puisque c'est une zone qui ne se lubrifie pas naturellement, il est important d'utiliser des lubrifiants pour éviter des lésions ou des douleurs lorsqu'on pratique le sexe anal.
Le sexe anal fait-il mal ?

Dernière mise à jour : 14 janvier, 2021

Le sexe anal est une pratique taboue depuis des siècles. À tel point que beaucoup de personnes en ont encore peur, compte tenu du manque d’informations dont elles disposent à son sujet et surtout de l’idée que cela peut être douloureux.

Cependant, il existe des couples qui apprécient cette pratique en toute intimité et, en plus, de manière indolore. Comment font-ils ? Très simple, en tenant compte de quelques considérations et de soins.

Nous verrons ci-après si le sexe anal est une activité agréable, comment il peut être réalisé de manière saine pour profiter d’une bonne relation sexuelle et les risques qui peuvent être courus lorsque certaines mesures ne sont pas prises en compte.

Qu’est-ce que le sexe anal ?

Il se définit comme la pratique sexuelle lors de laquelle on introduit son pénis ou, à défaut, un sex-toy, dans l’anus et le rectum de son partenaire. Bien qu’il soit pratiqué depuis la Grèce antique, il reste encore aujourd’hui un tabou pour beaucoup de gens.

En fait, certaines personnes considèrent cela comme un acte contre-nature, contrairement au coït vaginal.

Il y a eu tellement de désinformation qu’on le considère comme une pratique exclusivement pour homosexuels ou bisexuels sans prendre en compte ses bénéfices où la manière dont on peut en tirer profit.

Le sexe anal est-il une activité agréable ?

 

En réalité, la pénétration anale est très agréable, puisque pendant l’acte, le clitoris est stimulé du rectum jusqu’à la région pelvienne. Cependant, si nous nous concentrons sur le plan psychologique, l’interdit se transforme en aphrodisiaque.

Cela est dû au fait qu’il s’agit d’une pratique nouvelle, ce qui rend la situation d’autant plus excitante. Toutefois, sur le plan biologique, la zone anale contient une grande quantité de fibres nerveuses sensibles au toucher.

Comment lubrifier pour le sexe anal ?

sexe anal

Le sexe anal peut être très agréable, dès lors que certains aspects sont pris en compte. À cet égard, l’Institut de la sexualité humaine de l’Université autonome de Saint-Domingue indique ce qui suit:

  • Recourez aux préliminaires et à la stimulation pour que l’anus se dilate progressivement. La masturbation s’utilise généralement pour exciter le partenaire et détendre ses muscles.
  • Utilisez des lubrifiants adaptés à la zone (à base d’eau) pour faciliter la pénétration. L’application du lubrifiant peut en effet aider à favoriser l’excitation. La salive n’est pas du tout recommandée.
  • Choisissez un angle de pénétration approprié (c’est-à-dire une posture confortable, comme celle du chiot).
  • Utilisez toujours un préservatif!
  • Insérez doucement et lentement le pénis dans l’anus.
  • Ne faites pas de mouvements brusques.

Par rapport à l’hygiène

  • Bien entendu, l’hygiène est essentielle à tout moment : avant, pendant et après. 
    • Il est plus que conseillé de déféquer avant de pratiquer le sexe anal.
    • L’anus du partenaire doit être propre. Le nettoyage peut être fait simplement avec du savon et de l’eau.
    • Si les doigts doivent être insérés pour la stimulation, les mains de la personne doivent non seulement être propres, mais aussi avec des ongles bien coupés et nets pour éviter les rayures et autres blessures possibles lors de la manipulation de la zone pendant la stimulation.
  • NE PAS pénétrer dans le vagin pendant ou après une relation anale (à moins que des mesures d’hygiène appropriées ne soient prises).
  • Certaines pratiques doivent être évitées, car elles présentent également un risque élevé d’infection :
    • Fisting: c’est une pratique extrême dans laquelle le plaisir se recherche en dilatant l’anus en introduisant tous les doigts, la main et, enfin, le poing.
    • Creampie: il s’agit de l’éjaculation dans l’anus.
    • Anilingus : également connu sous le nom de « baiser noir », il consiste à introduire les lèvres et la langue dans l’anus pour stimuler le partenaire.

La douleur apparaît lorsque nous ne prenons pas de précautions

Si le sexe anal se pratique sans stimulation préalable et de manière soudaine et accélérée, les muscles ne se relâcheront pas et les frottements seront douloureux. Il convient donc d‘effectuer les préliminaires, puis de procéder à la pénétration anale avec douceur.

Il est clair que l’anus ne lubrifie pas naturellement lors des rapports sexuels, comme dans le cas du vagin. D’où l’importance d’utiliser un lubrifiant adapté à cette zone et d’effectuer la pénétration avec précaution, sans bestialité ni mouvements brusques en général.

Pour certains couples, l’idéal est de combiner pénétration et masturbation lors du sexe anal. La sensation de plaisir est alors intensifiée, la relaxation des muscles est favorisée et, bien sûr, la dilatation de l’anus.

sexe anal

Rappelons encore une fois que les relations sexuelles anales peuvent provoquer des douleurs et des problèmes de santé si nous ne prenons pas de précautions. Cela peut consister en une fissure anale, des larmes, des saignements, à la propagation des infections sexuellement transmissibles (IST). Par conséquent, ceux qui souhaitent profiter de cette pratique doivent toujours le faire avec prudence.

Si l’un des partenaires n’est pas à l’aise avec le sexe anal, il n’y a rien de grave. Vous pouvez toujours discuter et voir si vous êtes prêt à essayer une nouvelle fois. Et dans l’hypothèse où il serait clair que vous ne l’êtes pas, vous pouvez rechercher d’autres options pour profiter du sexe ensemble. Le sexe anal n’est pas une obligation.


Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les 5 maladies sexuellement transmissibles les plus courantes ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quelles sont les 5 maladies sexuellement transmissibles les plus courantes ?

Quelles sont les 5 maladies sexuellement transmissibles les plus courantes ? Découvrez-le dans la suite de cet article et sachez comment les éviter...