Le sexe anal fait-il mal ?

Puisque c'est une zone qui ne se lubrifie pas naturellement, il est important d'utiliser des lubrifiants pour éviter des lésions ou des douleurs lorsqu'on pratique le sexe anal.

Limiter la pratique sexuelle aux seules parties génitales empêche d’expérimenter et d’avoir du plaisir pendant l’acte. Cependant, quand il s’agit de sexe anal, ce qui préoccupe le plus, ce sont les risques.

Qu’est-ce que le sexe anal ?

Il se définit comme la pratique sexuelle lors de laquelle on introduit son pénis ou, à défaut, un sex-toy, dans l’anus et le rectum de son partenaire. Bien qu’il soit pratiqué depuis la Grèce antique, il reste encore aujourd’hui un tabou pour beaucoup de gens.

En fait, certaines personnes considèrent cela comme un acte contre-nature, contrairement au coït vaginal.

Il y a eu tellement de désinformation qu’on le considère comme une pratique exclusivement pour homosexuels ou bisexuels sans prendre en compte ses bénéfices où la manière dont on peut en tirer profit.

Pourquoi est-ce une activité agréable ?

Couple nu

En réalité, la pénétration anale est très agréable, puisque pendant l’acte, le clitoris est stimulé du rectum jusqu’à la région pelvienne. Cependant, si nous nous concentrons sur le plan psychologique, l’interdit se transforme en aphrodisiaque.

Cela est dû au fait qu’il s’agit d’une pratique nouvelle, ce qui rend la situation d’autant plus excitante. Toutefois, sur le plan biologique, la zone anale contient une grande quantité de fibres nerveuses sensibles au toucher.

Comment lubrifier ?

Il est clair que l’anus ne se lubrifie pas de façon naturelle lors de la relation sexuelle, comme c’est le cas du vagin, d’où l’importance de procéder à la pénétration avec précaution, puisque les muscles n’ont pas la même élasticité.

C’est pour cela qu’il est indispensable d’utiliser du lubrifiant. Cela peut être de façon naturelle, avec la salive. Ce qu’il faut prendre en compte, c’est que quel que soit le type de lubrifiant, il s’évapore rapidement, si bien qu’il ne faut pas attendre longtemps avant de pénétrer.

Nous vous recommandons : Comment avoir plus de plaisir dans sa sexualité ?

Qu’est-ce que la stimulation anale ?

L’idéal est de combiner la pénétration et la masturbation. C’est une façon d’augmenter le plaisir et de détendre les muscles.

Une fois que l’on prend la décision de pratiquer le sexe anal, il faut laisser de côté les préjugés. Le coït anal n’est pas qu’une émotion physique, il influence également la part subjective.

Est-ce que la masturbation anale existe ? C’est une méthode par laquelle, de la même manière, on introduit un ou plusieurs doigts, mais en même temps, on procède à la manipulation des parties génitales.

Cela évite d’abîmer les parois rectales.

Lire également : 8 données sur de la masturbation féminine à connaître

D’où vient la douleur ?

Douleur fesses

Quand l’acte est réalisé de façon accélérée, les muscles ne sont pas détendus et les sphincters sont fermés. C’est la raison pour laquelle le sexe est douloureux. C’est pourquoi il est recommandé de faire des préliminaires.

Comment faire ?

  • En premier lieu, le sphincter anal peut se dilater à l’aide d’un lubrifiant à base d’eau.
  • Ensuite, on introduit lentement le doigt dans l’anus. Il faut faire des mouvements doux.
  • L’objectif est de l’élargir de manière progressive jusqu’à ce qu’il soit suffisamment étiré.
  • Enfin, on procède à la pénétration. C’est la seule façon d’éviter la douleur.

Méthodes d’hygiène et de sécurité

La muqueuse qui recouvre la zone rectale est sujette aux infections et aux accidents. Dans le pire des cas, une fissure anale. C’est pourquoi nous vous recommandons ce qui suit :

  • La pénétration accélérée cause des ruptures qui provoquent hémorragies et lésions.
  • Celles-ci facilitent la contraction de maladies sexuellement transmissibles comme l’herpès, la gonorrhée et la syphilis. Par conséquent, l’utilisation d’un préservatif est obligatoire.
  • L’idéal est de se laver avant et après la relation sexuelle.
  • Il faut avoir les ongles coupés.
  • L’une des peurs les plus fréquentes est que pendant l’acte il y ait un accident avec les selles. Dans ce cas, on peut réaliser un lavement, qui permet de nettoyer le rectum.

Ne manquez pas : 6 exercices pour des relations sexuelles incroyables

Pratiques à risque

Couple au lit

  • Fisting : C’est une pratique extrême, dans laquelle on cherche du plaisir en dilatant l’anus en introduisant tous les doigts, la main ou le poing.
  • Creampie : Dans ce cas, l’homme éjacule dans la zone rectale.
  • Anulingus : Connu dans le langage courant comme baiser noir, c’est-à-dire, le contact entre l’anus et la bouche de l’autre personne.

 

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi