Sirop de sureau : bienfaits, précautions et recette

16 novembre 2020
Le sirop de sureau est un produit naturel avec des composants qui contribuent à traiter les symptômes du rhume. Quels sont ses autres bienfaits ? Comment se prépare-t-il ? Découvrez-le dans cet article !

Le sirop de sureau est une recette à base du fruit de cette plante. Le sureau (sambucus nigra) est un arbre qui mesure entre quatre et cinq mètres de haut. Ses feuilles sont brunâtres et ses fleurs vert jaunâtre. Le fruit est foncé, avec une couleur violette, presque noire.

Ses feuilles, ses fleurs et ses fruits sont utilisés à des fins médicinales dans la botanique traditionnelle. Le sirop de sureau a notamment été utilisé pour traiter les maladies des voies respiratoires. Quelle est son utilité ? Sa recette ?

Bienfaits du sirop de sureau

La composition chimique de la plante, des fleurs et des fruits du sureau n’a pas complétement été déterminée. Cependant, il a été identifié divers nutriments (glucides, protéines, graisses, minéraux et vitamines) ainsi que les composants suivants :

  • Alcaloïdes
  • Acide citrique
  • Flavonoïdes
  • Polyphénols
  • Glycoside cyanogène (générateur de cyanure)

En règles générales, le sirop de sureau s’utilise comme adjuvant pour combattre divers symptômes liés aux voies respiratoiresPar exemple, lors d’une augmentation de la sécrétion des muqueuses, un nez bouché, une crise d’asthme, une laryngite, la toux, etc.

Plusieurs études ont tenté de prouver l’efficacité de cette préparation pour le traitement de différentes maladies. En effet, on a pu observer que les patients présentant des symptômes de la grippe, et qui recevaient des doses quotidiennes du sirop, manifestaient des symptômes d’amélioration. Même sans autre type de médicaments.

D’autres études soutiennent que cette plante peut également s’utiliser comme agent de soutien contre le rhume commun. Des personnes qui devaient réaliser des voyages aériens continentaux et qui consommaient des extraits de baies de sureau, montraient généralement une tendance moindre à souffrir de rhume. En outre, la durée du rhume, ainsi que l’intensité des symptômes, étaient nettement inférieures.

Par ailleurs, des recherches récentes ont découvert des propriétés antibactériennes, antivirales, antitumorales, antilipidiques voire même antidépressives dans les baies de sureau.

Dès lors, on s’attend à ce que cette plante et son fruit aient un potentiel complémentaire dans le traitement du diabète, de l’obésité, de divers dysfonctionnements métaboliques ou des problèmes de l’appareil urinaire.

Bouquet de fleurs et feuilles de sureau.

“Dans la médecine traditionnelle, le sirop de sureau s’utilise pour le traitement des symptômes respiratoires.”

Lisez également : Comment soulager la grippe avec du sureau ?

Précautions concernant la consommation de sirop de sureau

Selon les sources précédentes, le sirop de sureau semble efficace, sûr et même rentable pour le traitement de diverses maladies. Cependant, tous ces résultats doivent encore être confirmés par des études supplémentaires. De plus, les risques et les éventuels effets secondaires de son utilisation n’ont pas encore été évalués.

A cet égard, il faut veiller à ne pas dépasser les doses indiquées. Un surdosage pourrait avoir des effets drastiques. Par exemple, la baie de sureau est aussi un puissant laxatif, ainsi qu’un puissant diurétique. Il ne peut donc pas se combiner avec d’autres produits ou médicaments ayant les mêmes effets.

D’autre part, consommer les baies non mûres ou les fleurs non cuites peut provoquer des nausées, des vomissements, voire même des intoxications sévères. L’écorce et les graines, ainsi que les fruits lorsqu’il sont verts, contiennent effectivement des substances appelées lectines, qui peuvent entraîner des problèmes gastriques.

Il ne faut pas non plus oublier que les branches, les feuilles, les racines et les graines sont potentiellement toxiques, à cause du glycoside cyanogène mentionné ci-dessus. Chez les personnes allergiques, des éruptions cutanées ou des difficultés respiratoires peuvent survenir à la suite d’une ingestion d’un produit à base de sureau ou d’un contact avec la plante.

Les baies de sureau ne sont pas recommandées pour les enfants et les adolescents, les femmes enceintes ou qui allaitent. Même s’il n’existe pas de données assurant qu’elles soient dangereuses, il n’en existe pas non plus permettant de confirmer que leur consommation est sans danger. Par conséquent, si vous êtes enceinte ou en train d’allaiter, évitez les produits avec du sureau.

Découvrez aussi : Quels sont les bienfaits reconnus du sureau ?

Recette du sirop de sureau

Le sirop de sureau peut s’acheter déjà prêt. Mais il est relativement simple à faire. Toutefois, en raison des effets mentionnés auparavant, il est indispensable de faire preuve de prudence lors de la préparation.

L’ingrédient principal sont les baies de sureau. Elles peuvent s’utiliser fraîches ou séchées. Vous les trouverez sur les marchés ou chez un herboriste. Par ailleurs, les baies fraîches peuvent se récolter à l’état sauvage, à condition de reconnaître la plante et les fruits à maturité. A propos, sachez qu’il existe d’autres plantes semblables, mais qui sont toxiques.

Préparation du sirop de sureau.

“Le sirop de sureau peut s’acheter déjà prêt ou se préparer à la maison.”

Ingrédients :

  • 2 tasses de baies (si elles sont sèches) (400 grammes)
  • 4 tasses d’eau (1 litre)
  • 1  tasse de miel (250 grammes)
  • Racine de gingembre, il peut aussi être en poudre (20 grammes
  • Cannelle, vanille, ou cardamome, selon votre goût.
  • Vous pouvez également (facultatif) ajouter une tasse d’une boisson alcoolisée. Sauf si le sirop est pour les enfants.

Processus de préparation :

  • Les baies, le gingembre et la cannelle (vanille ou cardamome) doivent chauffer dans l’eau, de préférence dans un récipient en céramique ou en verre.
  • Une fois que le mélange bout, réduisez le feu puis laissez cuire à feu doux pendant 45 minutes.
  • Retirez ensuite et laissez reposer, jusqu’à ce qu’il refroidisse.
  • Egouttez alors avec un chiffon doux. Puis mélangez le liquide avec le miel et l’alcool, le cas échéant.
  • Enfin, conservez dans une bouteille en verre stérilisée, dans un endroit frais et sec.

Boire le sirop de sureau avec modération

Certains produits et recettes naturelles sont utilisés de manière traditionnelle, sans vérification scientifique. Ce n’est pas le cas du sirop de sureau, pour lequel des recherches ont été menées et reconnaissent ses vertus et propriétés.

Néanmoins, c’est un produit qui doit être utilisé avec modération car un excès peut avoir des effets contreproductifs. Enfin, il ne s’agit que d’un complément pour soulager les symptômes des diverses maladies. Ce n’est en aucun cas un traitement de premier choix.

  • Perkins-Veazie P, Thomas AL, Byers PL, Finn CE. Fruit Composition of Elderberry (Sambucus spp.) Genotypes Grown in Oregon and Missouri, USA. Acta Hortic. 2015;1061:219-224. doi:10.17660/ActaHortic.2015.1061.24
  • Clapé O, Castillo A. Caracterización fármaco-toxicológica de la planta medicinal Sambucus nigra subsp. canadensis. Revista Cubana de Farmacia. 2011; 45(4):586-596.
  • Hawkins J, Baker C, Cherry L, Dunne E. Black elderberry (Sambucus nigra) supplementation effectively treats upper respiratory symptoms: A meta-analysis of randomized, controlled clinical trials. Complement Ther Med. 2019 Feb;42:361-365. doi: 10.1016/j.ctim.2018.12.004. Epub 2018 Dec 18. PMID: 30670267.
  • Grajales B, Botero M, Ramírez J. Características, manejo, usos y beneficios del saúco (Sambucus nigra L.) con énfasis en su implementación en sistemas silvopastoriles del Trópico Alto. Revista de Investigación Agraria y Ambiental, 2015; 6(1): 155-168.
  • Muñoz O, Montes M, Wilkomirsky T. Plantas medicinales de uso en Chile: química y farmacología. Santiago: Universidad de Chile, 2004.
  • Dellagreca, M., Fiorentino, A., Monaco, P., Previtera, L., & Simonet, A. M. (2000). Cyanogenic Glycosides from Sambucus Nigra. Natural Product Letters, 14(3), 175–182. https://doi.org/10.1080/10575630008041228
  • Ulbricht C, Basch E, Cheung L, Goldberg H, Hammerness P, Isaac R, Khalsa KP, Romm A, Rychlik I, Varghese M, Weissner W, Windsor RC, Wortley J. An evidence-based systematic review of elderberry and elderflower (Sambucus nigra) by the Natural Standard Research Collaboration. J Diet Suppl. 2014 Mar;11(1):80-120. doi: 10.3109/19390211.2013.859852. Epub 2014 Jan 10. PMID: 24409980.