Soins de la peau du nouveau-né

20 septembre 2020
La peau des nouveau-nés est délicate et requiert des soins particuliers. Il est donc important de connaître les produits à utiliser ainsi que l'hygiène cutanée. Voulez-vous en savoir davantage ?

Savoir comment prendre soin de la peau du nouveau-né est crucial pour tous les parents. Même si la barrière cutanée des bébés en bonne santé est efficace, sa fonction continue de se développer pendant au moins la première année de vie.

Par conséquent, la sensibilité à la sécheresse et à l’irritation pour des facteurs externes est plus élevée qu’à d’autres âges. Ainsi, trop de chaleur ou trop de froid, peut déclencher des réactions allergiques. Certains produits peuvent même devenir agressifs. Que faut-il donc savoir ?

Soins de la peau du nouveau-né

Tout d’abord, il est essentiel que les produits d’hygiène soient tolérés par le bébé et qu’ils n’altèrent pas la couche cornéeAprès la naissance, la peau est sensible et exposée à des facteurs qui peuvent entraîner une rupture de la barrière cutanée. Il peut s’agir des facteurs suivants :

  • Salive
  • Sécrétions nasales
  • Urine
  • Selles (y compris les enzymes fécales)
  • Saleté

En raison de l’exposition quotidienne à ces facteurs, il est essentiel de garantir une hygiène optimale de la peau ainsi qu’une protection adéquate de la barrière cutanée du bébé. Pour cela, nous vous conseillons de mettre en pratique les recommandations suivantes.

Hygiène de la peau du nouveau-né

L’hygiène de la peau du nouveau-né doit commencer lorsque la température du corps est déjà stabilisée. A la naissance le pH de la peau est neutre. Il devient acide plus tard.

L’usage de savons alcalins provoque une augmentation transitoire du pH et prédispose aux infections et aux irritations. Par conséquent, il est recommandé d’utiliser des savons neutres ou peu acides et non parfumés, à des doses minimales.

Pendant les deux premières semaines, il suffit de nettoyer doucement et uniquement avec de l’eau tiède. La température excessive, l’usage abondant de savons, la durée ou la fréquence des bains, entre autres, contribuent à la sécheresse de la peau (dermatite irritative), selon des études publiées dans Pediatric Dermatology.

Un bébé sur une table à langer.

“Une hygiène adéquate est fondamentale pour les soins de la peau du nouveau-né. Il faut donc éviter l’usage de savons parfumés.”

La température

Pour garantir une bonne santé cutanée chez les bébés, il faut prendre en compte la température. Pourquoi ? Lorsqu’elle est trop élevée, elle peut entraîner une transpiration ou une hyperthermie. En revanche, si elle est très froide, elle cause une hypothermie ou une panniculite.

Il est donc nécessaire d’assurer une protection suffisante contre les changements de température, surtout en été ou en hiver. Selon les données de American Academy Pediatrics, les bébés de moins de 6 mois doivent être maintenus autant que possible à l’abri de la lumière directe du soleil.

Découvrez également : Boutons de chaleur chez les bébés : faut-il s’en inquiéter ?

Les solutions antiseptiques

L’usage d’antiseptiques combiné avec des produits pour l’hygiène de la peau saine n’est pas recommandé car il provoque l’altération de l’écosystème microbiologique cutané et contribue à la prolifération d’autres types de micro-organismes. Par ailleurs, l’alcool est facilement absorbé et peut occasionner des brûlures ou des modifications dans le pH de la peau.

Émollients

Les émollients peuvent s’utiliser dans le cadre des soins de la peau du nouveau-né. A condition qu’il s’agisse de la bonne formule adéquate pour les bébés, ils contribuent à améliorer la fonction de la barrière cutanée après le bain. Il est même conseillé de les utiliser deux fois par semaine.

Pour éviter les effets occlusifs, l’idéal est d’appliquer une fine couche et faire en sorte qu’il n’y ait pas de résidus dans les plis cutanés. Sinon, cela peut produire une dérégulation thermique ainsi qu’une colonisation bactérienne, selon une publication dans The Journal of Investigative Dermatology.

Les soins du nombril

Le cordon ombilical se détache généralement entre 5 et 15 jours après la naissance. Avant cela, le moignon peut être considéré comme une blessure, et donc une éventuelle porte d’entrée pour les germes.

Il doit donc rester sec et propre, sans gaze ni protection autour de lui. Par ailleurs, il est conseillé d’utiliser des vêtements amples et d’éviter de couvrir la zone du nombril avec la couche. Dans ce cas, il est indiqué d’appliquer un agent antiseptique sur le cordon à chaque changement de couche.

Soins de la peau dans la région fessière

L’érythème fessier est courant et affecte la plupart des bébés au moins une fois. L’environnement occlusif de la couche abrite une complexe interaction de facteurs potentiellement nocifs. A cet égard, une publication dans Indian Journal of Pediatrics souligne l’importance de maintenir la zone propre et sèche.

Lorsque l’humidité est retenue trop longtemps dans la couche, la friction augmente et la macération de la peau a lieu. Ainsi qu’une perméabilité accrue et une croissance microbienne.

Changement de couche d'un nouveau-né.

“Le changement constant des couches est l’un des soins fondamentaux pour la peau du nouveau-né. Cela permet de réduire le risque d’érythème fessier.”

Lisez aussi : La dermatite atopique et la dermatite séborrhéique : les différences

Soins de la peau du nouveau-né : que faut-il retenir ?

La peau du nourrisson est extrêmement délicate parce qu’elle n’a pas complètement développé sa barrière. Il est primordial de mettre en pratique quelques soins d’hygiène ainsi que l’usage de certains produits.

Dans la mesure du possible, il est nécessaire de veiller à l’intégrité de la peau et de réduire le risque de réactions allergiques ou d’infections. Il faut donc prendre en compte des aspects tels que la température ou l’usage adéquat d’antiseptiques et d’émollients.

  • Oranges T, Dini V, Romanelli M. Skin Physiology of the Neonate and Infant: Clinical Implications. Adv Wound Care (New Rochelle). 2015;4(10):587-595. doi:10.1089/wound.2015.0642
  • Gelmetti C. Skin cleansing in children. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2001;15 Suppl 1:12-15. doi:10.1046/j.0926-9959.2001.00003.x
  • Blume-Peytavi U, Lavender T, Jenerowicz D, et al. Recommendations from a European Roundtable Meeting on Best Practice Healthy Infant Skin Care. Pediatr Dermatol. 2016;33(3):311-321. doi:10.1111/pde.12819
  • Blume-Peytavi, Ulrike et al. “Recommendations from a European Roundtable Meeting on Best Practice Healthy Infant Skin Care.” Pediatric dermatology vol. 33,3 (2016): 311-21. doi:10.1111/pde.12819
  • Willis I. The effects of prolonged water exposure on human skin. J Invest Dermatol. 1973;60(3):166-171. doi:10.1111/1523-1747.ep12682082
  • Jindal AK, Gupta A, Vinay K, Bishnoi A. Sun Exposure in Children: Balancing the Benefits and Harms. Indian Dermatol Online J. 2020;11(1):94-98. Published 2020 Jan 13. doi:10.4103/idoj.IDOJ_206_19