"Still : la vie de Michael J. Fox" : sa vie avec la maladie de Parkinson

Le récent documentaire "Still : la vie de Michael J. Fox" été salué pour la façon dont la vie de l'acteur et son combat contre la maladie de Parkinson sont racontés. L'avez-vous vu ?
"Still : la vie de Michael J. Fox" : sa vie avec la maladie de Parkinson

Écrit par Jonatan Menguez

Dernière mise à jour : 24 mai, 2023

Dans son nouveau documentaire biographique “Still : la vie de Michael J. Fox”, ce dernier décide de raconter à la première personne comment il vit avec sa condition complexe. L’acteur canado-américain, notamment connu pour son rôle principal dans la trilogie Retour vers le futur, a construit une carrière parallèle en tant qu’activiste pour la recherche sur la maladie de Parkinson.

L’interprète de Marty McFly souffre de cette maladie neurodégénérative depuis plus de 30 ans.

“Still : la vie de Michael J. Fox” : vie, carrière et activisme

Le vendredi 12 mai, le documentaire Still: A Michael J. Fox Film, réalisé par Davis Guggenheim, a été présenté en première sur Apple TV. Avec des critiques élogieuses depuis sa sortie, la production révèle des détails à la première personne sur la vie et la carrière de Fox. Cependant, elle se concentre également sur le diagnostic précoce de la maladie de Parkinson.

À seulement 29 ans, il découvre qu’il souffre de la maladie. Peu de temps s’était écoulé depuis son succès mondial avec Retour vers le futur, il a donc avoué avoir refusé de divulguer cette information. Cependant, en 1998, il rend public sa maladie et, 2 ans plus tard, il crée la Fondation Michael J. Fox, destinée à la recherche sur la maladie.



[/atomik -lu-aussi ] 

Quels étaient les symptômes de Michael J. Fox ?

L’acteur a déclaré avoir ressenti les premiers symptômes à travers son petit doigt lorsqu’il travaillait sur le tournage du film Doc Hollywood. Il s’agit là d’une manifestation courante au cours des premiers stades de la maladie.

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative qui affecte les cellules nerveuses ou neurones, réduisant la production de dopamine.

Cette maladie provoque différents symptômes moteurs, qui s’aggravent au fur et à mesure que la maladie progresse, car il s’agit d’une affection chronique et irréversible. Parmi les symptômes les plus fréquents, figurent les suivants :

  • Tremblements
  • Raideur musculaire
  • Instabilité posturale
  • Difficultés à parler et à écrire
  • Ralentissement ou perte de mouvement

Quelle est l’étendue de la maladie de Parkinson ?

Il s’agit d’une maladie si complexe que les mécanismes spécifiques ne sont pas encore entièrement compris. Les experts indiquent qu’il s’agit de la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer, touchant particulièrement les personnes de plus de 60 ans.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué en 2019 que plus de 8 500 000 personnes en souffrent dans le monde. Le site parkinson.org établit le chiffre de 10 000 000. Quant aux facteurs impliqués dans l’apparition de la maladie, ils sont divers et, parmi eux, figurent des conditions génétiques et environnementales.

Comme le suggère la publication susmentionnée, l’âge est le facteur de risque le plus important, mais aussi certaines habitudes, comme le tabagisme et la consommation de caféine, ainsi que certains problèmes génétiques. Cependant, les preuves actuelles ne suffisent pas à établir des facteurs de risque déterminants, au-delà des facteurs génétiques.



[/atomik -lu-aussi ]

Prévention et traitements de la maladie de Parkinson

Bien qu’il s’agisse d’une maladie liée à la génétique et qui n’a pas de remède défini, différentes habitudes saines aideraient à la prévenir. Par exemple :

  • Adopter une alimentation équilibrée
  • Éviter la consommation de tabac et d’alcool
  • Faire de l’activité physique
  • Bien se reposer

D’autre part, une étude publiée dans le magazine Brain Sciences a montré que la danse a des effets positifs sur le bien-être mental et la motricité des patients. Le traitement de la maladie de Parkinson se caractérise généralement par l’administration de médicaments visant à rétablir le niveau de dopamine.

Par exemple : la lévodopa, avec laquelle Fox contrôle son état depuis des années. Cependant, une étude de la Pontificia Universidad Javeriana en Colombie suggère que le traitement à la lévodopa perd de son efficacité avec le temps, et qu’une augmentation de la dose est donc nécessaire.

En 1998, l’acteur a subi une thalamotomie. Cette intervention chirurgicale consiste à retirer un petit secteur du thalamus, qui contrôle certains mouvements involontaires.

“Still : la vie de Michael J. Fox” reflète le travail de ce dernier dans la lutte contre la maladie de Parkinson

Les recherches doivent continuer pour que de nouveaux traitements contre la maladie puissent être découverts. À cet égard, la tâche de diffusion menée par Michael J. Fox au cours de sa carrière a atteint un nouveau tournant avec la première du documentaire.

L’acteur a reçu différentes récompenses grâce à son travail avec la fondation, à travers laquelle il a récolté plus de 1,2 milliard de dollars. Il est responsable du financement de la recherche et du soutien aux patients atteints de la maladie de Parkinson.

Il y a quelques années, Fox avait déjà publié un livre intitulé Lucky man, où il évoquait quelques questions sur la maladie et son traitement. Dans S till, l’acteur de renom offre une nouvelle opportunité massive de prise de conscience à travers son histoire personnelle.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Antonina Kouli, Kelli M. Torsney, and Wei-Li Kuan. (2018). Parkinson’s Disease: Pathogenesis and Clinical Aspects [Internet]. Chapter 1: Parkinson’s Disease: Etiology, Neuropathology, and Pathogenesis. Stoker TB, Greenland JC, editors. Consultado el 18 de mayo de 2023. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK536722/
  • Armstrong, M. J., & Okun, M. S. (2020). Diagnosis and Treatment of Parkinson Disease: A Review. JAMA, 323(6), 548–560. Consultado el 18 de mayo de 2023. https://doi.org/10.1001/jama.2019.22360
  • Bearss, K. A. & De Souza, J. F. X. (2021) Parkinson’s Disease Motor Symptom Progression Slowed with Multisensory Dance Learning over 3-Years: A Preliminary Longitudinal Investigation. Brain Sci. 2021, 11(7), 895. Consultado el 18 de mayo de 2023. https://doi.org/10.3390/brainsci11070895
  • Hurtado, F., Cardenas, M. A. N., Cardenas, F. P., & León, L. A. (2016). La Enfermedad de Parkinson: Etiología, Tratamientos y Factores Preventivos. Universitas Psychologica, 15(5). Consultado el 18 de mayo de 2023. https://www.redalyc.org/journal/647/64750042012/64750042012.pdf

Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.