Symptômes du torticolis musculaire

19 juillet 2019
Vous vous êtes réveillé avec une raideur de la nuque et une douleur insupportable au niveau du cou. Il est fort probable que vous ayez un torticolis musculaire. Découvrez ici ses symptômes et les traitements possibles.

Le torticolis musculaire est une contraction qui se produit au niveau du cou. Il apparaît habituellement en raison d’une mauvais posture pendant le sommeil. Une mauvaise position de la nuque peut générer de la raideur et beaucoup de douleur lors de tout mouvement.

En outre, les torticolis musculaires peuvent même être causés par des courants d’air ou des mouvements forcés. Il est donc très important de prendre soin de notre cou pour éviter cette affection douloureuse.

Le torticolis musculaire congénital

Avant d’aborder la symptomatologie caractéristique du torticolis musculaire, il est important d’introduire le terme torticolis congénital. Il s’agit de la présence de cette condition dès la naissance d’un bébé. Cette condition découle en effet d’une certaine difformité à la naissance. Le bébé présente un raccourcissement du muscle sterno-cléido-mastoïdien dû à des problèmes à l’accouchement.

La seule solution, dans ces cas-là, est de se faire opérer le plus rapidement possible. Car le reste du corps tentera de compenser ce raccourcissement du muscle, en causant des problèmes dans la colonne vertébrale, par exemple.

torticolis musculaire congénital

Au fur et à mesure que le nouveau-né grandit, il penchera de façon visible sa tête d’un côté plutôt que de l’autre. Au moment de le forcer à se redresser, il y aura une résistance accompagnée d’une légère douleur.

Bien que si on le travaille, on peut éviter la chirurgie, dans la plupart des cas, c’est la seule solution. Dans tous les cas, il est important de suivre les instructions qui nous sont données par le médecin afin que la situation évolue de la manière la plus favorable possible pour le bébé.

Lisez aussi : Remèdes naturels pour lutter contre les douleurs de cou

Symptomatologie du torticolis musculaire

Maintenant que nous avons vu un type de torticolis congénital, nous allons voir la symptomatologie qui entoure la raideur de la nuque que nous connaissons tous parce que nous en avons souffert à l’occasion. Aussi, nous découvrirons comment soulager cette condition.

Mouvement limité de la tête

Lorsque nous sortons du lit après avoir dormir toute la nuit et ressentons une douleur intense dans le cou avec un léger mouvement, c’est un torticolis musculaire. Il se peut que votre tête soit inclinée d’un côté ou que vous ayez une mobilité réduite dans la zone.

Si nous nous touchons là où nous avons mal, nous pourrons remarquer à quel point le muscle est raide. Dans ces cas, il est important d’éviter les mouvements brusques et de garder le cou au chaud pour contrôler la température de la zone. Nous pouvons aussi faire un massage doux pour réduire l’inconfort (bien que ce ne soit que temporaire).

Cet article peut vous intéresser : 3 traitements maison qui aident à éliminer les douleurs dans le cou

Maux de tête

Le torticolis musculaire peut aussi causer des maux de tête, surtout si nous sommes sujets aux migraines ou aux maux de tête. Ceci est dû à la raideur de la zone et à la présence possible de douleurs cervicales.

Dans ces cas, il est important d’éviter les mouvements brusques et d’essayer de reposer la zone. Si ce n’est pas possible et que notre travail nécessite de la mobilité, nous pouvons porter une 3 thérapies naturelles contre la dépendance à la nicotine. Cependant, cela doit être ponctuel et la 3 thérapies naturelles contre la dépendance à la nicotine ne doit en aucun cas augmenter la douleur.

Hauteur des épaule différente

Un dernier symptôme caractéristique du torticolis est qu’une épaule est légèrement plus haute que l’autre. Ceci est dû à la contraction intense qui se produit dans le muscle et provoque une torsion de la tête d’un côté.

Dans ce cas, des étirements très doux et contrôlés peuvent être effectués pour soulager une partie de l’inconfort et de la douleur. Les mouvements brusques doivent également être évités. Bien que le mieux sera toujours le repos.

torticolis musculaire

Si vous choisissez de porter une minerve, rappelez-vous que ceci doit être ponctuel. Il n’est pas conseillé que le cou reste encore plus raide qu’il ne l’est déjà. En effet, il est fondamental que nous le bougions petit à petit sans faire de mouvements brusques.

Aussi, il ne faut pas oublier que la raideur de la nuque s’améliore au fil des jours. En réalité, elle dure habituellement trois jours au maximum, de sorte qu’avec des soins appropriés, ce problème disparaîtra plus tôt que prévu.

Le maintien d’une bonne hygiène posturale pendant le sommeil, ainsi que l’acquisition d’un oreiller approprié, peuvent réduire les risques de souffrir d’un torticolis musculaire. Cependant, tout le monde à un moment donné, si nous n’en avons pas déjà fait l’expérience, peut souffrir d’un torticolis.

 

  • Ankha, M. E. A., Nascimento, R., Raldi, F., De Moraes, M., Ribeiro, Z., & Dos Santos, L. (2017). Traumatic bone cyst and congenital muscular torticollis: association or a chance?. Revista española de cirugía oral y maxilofacial: Publicación Oficial de la Sociedad Española de Cirugía Oral y Maxilofacial39(1), 46-49.
  • Barraquer-Bordas, L.. (1966). Los transtornos del movimiento, de la postura y del tono por patologia extrapiramidal. Arquivos de Neuro-Psiquiatria24(2), 122-139. https://dx.doi.org/10.1590/S0004-282X1966000200007
  • González Gil, José Manuel, González Salgado, Omar, & Barranco Martínez, Luis Felipe. (2001). Tortícolis infantil: Nuevas perspectivas en su tratamiento. Revista Cubana de Ortopedia y Traumatología15(1-2), 65-70. Recuperado en 12 de abril de 2019, de http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0864-215X2001000100013&lng=es&tlng=es.
  • Robles Gálvez, C. N. (2018). Enfoque fisioterapéutico en el tortícolis muscular congénito.