Symptômes d’un ulcère à l’estomac

Votre organisme a besoin d'équilibre aussi bien au niveau émotionnel que physique. Même si vous avez du mal à y croire, le stress est l'une des causes les plus communes de l'ulcère à l'estomac.

Une alimentation trop acide, un régime incorrect et des facteurs comme le stress ou l’anxiété peuvent causer des ulcères gastriques.

Une réalité assez fréquente das notre société, due à de mauvaises habitudes de vie qu’il vaut la peine de connaître. Vous nous accompagnez ?

 

Reconnaissez les symptômes d’un ulcère à l’estomac

Il est vrai que nous ne remarquons pas toujours tout ce qui se passe dans notre corps. La pression quotidienne et les obligations professionnelles et familiales nous font passer au second plan ce qui se passe à l’intérieur de nous-même.

Vous mangez mal et à toute vitesse, vous laissez le stress s’emparer de votre vie sans avoir de moment calmes, durant lesquels vous pouvez profiter de ce que vous aimez.

Notre organisme a besoin d’un équilibre physique et émotionnel, dans lequel nous lui apportons toujours les nutriments essentiels à son fonctionnement.

Savez-vous que, par exemple, notre système digestif est celui qui pâtit le plus du stress et de l’anxiété? On l’appelle souvent le « second cerveau », et c’est précisément pour cela qu’il est souvent touché et endommagé par des maladies, dont les ulcères sont la manifestation la plus fréquente des blessures de notre quotidien qui affectent notre corps.

Nous allons voir les principaux symptômes d’un ulcère à l’estomac.

1. Les douleurs abdominales

Ces douleurs se concentrent dans l’abdomen et dans les zones du sternum, et du nombril. Elles peuvent être assez brèves, et d’une intensité variable. Savez-vous à quel moment la douleur est la plus forte ? Lorsque l’estomac est vide, juste entre les repas. Vous pouvez alors ressentir une douleur violente, semblable à une brûlure.

Il est vrai qu’un médicament antiacide peut vous aider, mais il est très caractéristique de ressentir des inflammations lorsque vous avez faim, ou lorsque vous allez vous coucher.

2. Les petits symptômes qui forment l’ulcère à l’estomac

Parfois, il est possible de souffrir d’un ou deux des symptômes que nous allons vous présenter, mais ces sensations sont légères et peuvent disparaître avec le temps.

Cependant, elles peuvent aussi devenir régulières et plus intenses, et vous devez alors être en alerte, et observer ce qui se passe dans votre corps.

  • Avoir beaucoup de flatulences et d’éructations.
  • Avoir des pertes d’appétit et une perte générale de poids.
  • Etre rapidement rassasié lors des repas, et avoir des difficultés pour boire du liquide. Boire un verre d’eau entier vous est difficile et vous fatigue.
  • Épuisement et fatigue quotidienne.
  • Sensation de nausées dès le matin et sensation de mal-être.

3. Les symptômes d’un ulcère grave

Dans certains cas, la présence de symptômes spécifiques indique un cas très grave d’ulcère. Ces symptômes doivent vous mettre en alerte et vous convaincre de consulter immédiatement votre médecin. Prenez note :

  • Selles obscures, avec des traces de sang.
  • Envies de vomir quotidiennes, sensations nauséeuses persistantes qui aboutissent généralement à un vomi contenant du sang.

Des conseils alimentaires pour traiter l’ulcère à l’estomac

artichaut

En premier lieu, il est important de prendre en compte que tous les aliments peuvent être nocifs. Qu’ils le soient directement, ou indirectement, certains composants, comme le sel, sont capables de vous causer des problèmes comme de l’hypertension ou des inflammations, qui affectent d’une manière ou d’une autre l’ulcère dont vous souffrez.

En plus du traitement que vous prescrira votre médecin, prenez en compte ces quelques conseils.

Les aliments non recommandés

  • Évitez le sucre et le sel.
  • Les aliments sucrés sont également nocifs, comme le chocolat, les bonbons, etc.
  • Remplacez votre farine blanche par de la farine complète.
  • Limitez ou supprimez votre consommation de boissons sucrées, jus de fruits en briques compris, car ils disposent de peu de vitamines, et de beaucoup de sucre.
  • Limitez votre consommation de café et ne buvez pas d’alcool.
  • Les produits laitiers sont peu recommandés.
  • Évitez les abats comme les reins, le cœur, etc.
  • Les charcuteries et autres salaisons sont également déconseillées car elles aggraveraient rapidement votre état.

Les aliments recommandés

Les produits qui ont des vertus alcalinisantes comme les artichauts, les épinards, les poireaux, les courges, le chou, le céleri, les endives, les champignons, la salade verte, le chou-fleur et le chou rouge sont recommandés. De nombreuses épices comme l’origan sont également très bonnes.

Ne perdez pas de vue que des infusions comme celles de menthe, de mélisse, de réglisse, de thym ou de gentiane peuvent également vous aider. Vous pouvez en boire jusqu’à deux fois par jour, après vos repas. Faites attention qu’elles ne soient pas trop chaudes, pour ne pas qu’elles vous causent trop de douleurs.

N’hésitez pas non plus à leur ajouter un peu de citron, car il vous apportera une grande protection.

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi