Les symptômes des problèmes de santé relatifs au côlon

· 5 avril 2017
Certains symptômes digestifs, s'ils peuvent être normaux, peuvent indiquer la présence de maladies intestinales graves, comme le cancer du côlon, s'ils se présentent sans raison et qu'ils ne font que s'aggraver.

Lorsque notre côlon est touché par des problèmes de santé, notre rythme intestinal change et nous pouvons expérimenter des douleurs abdominales.

Dans la suite de cet article, nous allons vous révéler les signes qui vous avertissent sur un problème de santé relatif à votre côlon, afin que vous puissiez le détecter à temps et le traiter de manière adéquate.

Que devez-vous savoir sur le syndrome du côlon irritable ?

Les problèmes de santé touchant le côlon affecte quasiment un quart de la population mondiale. De plus en plus de personnes sont diagnostiquées avec une pathologie autrefois peu fréquente : le syndrome du côlon irritable.

Si les femmes en souffrent davantage et qu’il n’est pas forcément uniquement en lien avec l’alimentation, il peut toucher toutes les personnes qui souffrent de stress et de nervosité.

Cette condition fait partie des troubles fonctionnels de l’appareil digestif, parmi lesquels on retrouve également la constipation et la dyspepsie.

Dans tous les cas, les mêmes symptômes chroniques sont expérimentés par les patient-e-s, notamment lorsque la lésion s’aggrave et qu’elle devient plus significative.

Les pathologies touchant le côlon apparaissent généralement chez les jeunes adultes (avant 45 ans). Une mauvaise hygiène de vie peut déclencher ou aggraver la situation.

  • Parmi les aliments que vous ne devez pas consommer si vous êtes dans ce cas, on retrouve les légumes verts, les légumes secs et les pruneaux.
  • Les laitages liquides et les agrumes ne sont pas non plus recommandés et doivent faire l’objet d’une consommation modérée.
  • Tous les aliments qui provoquent des gaz, comme les choux ou les haricots, doivent être éliminés du régime alimentaire des personnes qui souffrent du syndrome du côlon irritable.

A l’inverse, les ingrédients riches en fibres et en protéines sont vivement conseillés.

  • Le régime méditerranéen est particulièrement bon pour le côlon. Le poisson, l’huile d’olive et la tomate favorisent sa santé.
  • Il est également nécessaire, pour les personnes qui subissent cette situation, de consommer deux litres d’eau par jour, afin de réduire l’irritation intestinale, de faciliter le mouvement du bol alimentaire et d’éviter de souffrir de constipation.
  • Bien évidemment, l’exercice physique est fondamental pour améliorer l’activité intestinale, mais aussi pour réduire le stress et l’anxiété.

Lire également : 8 smoothies de fruits pour dire adieu à la constipation

Les facteurs psychologiques peuvent également altérer la motilité et la sensibilité digestive. Voilà pourquoi les personnes stressées, nerveuses et préoccupées sont plus sujettes à souffrir de problèmes intestinaux.

Parmi les autres causes des problèmes de santé touchant le côlon, on retrouve :

  • Des gastro-entérites aiguës
  • Des intolérances alimentaires
  • Des facteurs génétiques
  • Des altérations hormonales

Les symptômes des problèmes de côlon

La plupart du temps, nous attribuons les symptômes dont nous allons vous parler à d’autres conditions, comme à des indigestions, à des repas trop copieux ou à un rythme de vie trop soutenu.

Cependant, nous devons faire très attention lorsque ces symptômes apparaissent plus d’une fois par semaine et qu’ils deviennent la règle, non plus l’exception.

Les douleurs abdominales

  • Elles sont localisées dans la partie basse du ventre et sont semblables aux douleurs expérimentées lors des coliques, qui sont oppressantes et lancinantes.
  • Les douleurs abdominales commencent toujours de manière très légère, mais leur intensité ne fait qu’augmenter.
  • Elles durent généralement au maximum 2 heures et disparaissent lorsque nous allons aux toilettes.

Lorsque les douleurs apparaissent, elles entrainent généralement des envies plus fréquentes d’aller aux toilettes, des changements dans le volume et dans la consistance de nos selles.

Elles peuvent être également causées par l’ingestion d’un aliment en particulier.

Des altérations dans le rythme intestinal

Nous voulons parler ici de la diarrhée et de la constipation, voire d’une association des deux. Les personnes touchées expérimentent une distension abdominale et expulsent une grande quantité de gaz.

La conséquence de ces altérations est que les patients ont toujours la sensation de ne pas évacuer tout ce qu’ils ont dans les intestins lorsqu’ils vont aux toilettes.

Des problèmes digestifs

Les nausées et les vomissements fréquents sont également des signaux que le côlon souffre d’un problème, tout comme les brûlures d’estomac.

Le fait de ne jamais ressentir une sensation de satiété après avoir mangé, même un repas copieux, est également un facteur qui doit nous inciter à nous inquiéter de la santé de notre côlon.

Les signaux qui nous avertissent d’un cancer du côlon

Si les problèmes intestinaux classiques peuvent être traités à l’aide d’une bonne alimentation et d’une réduction des sources de stress, un cancer du côlon est une maladie trop grave pour être envisagée de la sorte.

Nous allons vous présenter les symptômes qui peuvent vous permettre de la détecter rapidement, dans les premiers temps de son apparition.

Des crampes abdominales

Elles sont très fréquentes lorsque nous mangeons plus que de raison lors d’un repas de fête. Cependant, lorsqu’elles deviennent régulières, qu’elles ne sont accompagnées par aucun autre symptôme et que leur intensité ne fait qu’augmenter, elles sont peut-être dues à un cancer du côlon.

Une fatigue inexpliquée

A notre époque, il n’est malheureusement pas anormal d’être fatigué-e en permanence.

Cependant, si nous dormons bien et que nous n’effectuons pas d’activités fatigantes, il n’est pas normal que nous ressentions un épuisement continuel, caractérisé par des somnolences régulières et une faiblesse corporelle généralisée.

Une perte de poids inexplicable

Si nous ne faisons pas de régime et que nos habitudes alimentaires n’ont pas changé, mais que nous perdons du poids tout de même, nous devons consulter notre médecin sans attendre.

Une perte de poids d’au moins 5% du poids corporel en 6 mois est une donnée très inquiétante.

Les cellules cancérigènes utilisent la graisse stockée dans notre organisme pour se développer. De plus, cela peut être un signe que notre système immunitaire brûle plus de calories que d’habitude, un signe qui ne trompe pas sur la présence d’un cancer.

Les connaissiez-vous ? : 8 smoothies idéaux pour perdre du poids

Des altérations dans les selles

L’apparition de sang et des changements dans la couleur, l’aspect et la taille des selles peut être un signal clair que quelque chose ne va pas dans nos intestins.

Si vous souffrez de polypes intestinaux, vous devez y prêter une attention toute particulière, car ils peuvent devenir cancéreux.