Syndrome de la queue de cheval : symptômes et traitement

Le syndrome de la queue de cheval est une affection neurologique rare qui nécessite une intervention médicale immédiate. Découvrez-en plus à ce sujet dans cet article.
Syndrome de la queue de cheval : symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 13 septembre, 2021

Le syndrome de la queue de cheval est considéré comme une urgence médicale, dans laquelle une intervention chirurgicale doit être effectuée le plus rapidement possible pour éviter les séquelles. Il s’agit d’un syndrome très rare, survenant chez 1 personne sur 33 000 à 100 000.

Selon les informations publiées dans la revue Formación Médica Continuada en Atención Primaria (FMC), l’une de ses causes habituelles est l’hernie discale. Découvrez ici en quoi il consiste et comment il est traité.

Qu’est-ce que le syndrome de la queue de cheval ?

Ce problème de santé est également connu sous le nom de syndrome cauda equina (SCE). Il s’agit d’une affection neurologique très rare mais grave, qui affecte le groupe de racines nerveuses à l’extrémité de la moelle épinière.

Il survient lorsque les nerfs situés à l’extrémité de la moelle épinière sont comprimés, compromettant le contrôle du sphincter et causant d’autres problèmes. Cette pathologie est considérée comme une urgence médicale qui doit faire l’objet d’une intervention chirurgicale dès que possible, afin d’éviter des séquelles irréversibles, comme par exemple :

  • Problèmes de vessie
  • Incapacité de contrôler la miction ou la défécation
  • Difficulté à marcher
mal de dos
Le syndrome de la queue de cheval est une affection qui touche les racines nerveuses à l’extrémité de la moelle épinière.

Mais qu’est-ce que la queue de cheval ?

La queue de cheval est le nom donné aux nerfs situés à l’extrémité de la moelle épinière, qui traversent la colonne lombaire et le sacrum, jusqu’aux jambes. Elle est constituée de 10 paires de nerfs :

  • L2 à L5
  • Les 5 paires de nerfs sacrés
  • Le nerf coccygien

La queue de cheval est responsable des muscles, de la sensation de la peau dans le bassin et les jambes, ainsi que de la fonction vésicale et intestinale. Cauda equina est l’équivalence latine de queue du cheval.

Les symptômes

Bien que ces symptômes ne soient pas propres au syndrome cauda equina, ils sont considérés comme des urgences médicales :

  • Douleur lombaire sévère
  • Altérations de la sensation dans la zone génitale
  • Dysfonctionnement de la vessie, des intestins et de la sexualité.

Une attention et un traitement médicaux précoces sont cruciaux pour obtenir un rétablissement complet le plus rapidement possible. Les symptômes sont également classés en fonction de leur apparition :

Apparition soudaine ou abrupte

Les symptômes se développent rapidement. Ce sont les suivants :

  • Douleur lombaire sévère
  • Perte significative des fonctions vésicales et intestinales
  • Déficits du contrôle moteur et de la sensation à partir de la taille, qui apparaissent généralement dans les 24 heures

Apparition graduelle

Les symptômes se développent progressivement et peuvent apparaître et disparaître au fil des semaines ou des mois. Les plus courants sont :

  • Perte partielle ou intermittente de la fonction vésicale et intestinale
  • Engourdissement ou altération des sensations dans et autour de la zone génitale
  • Douleurs récurrentes dans le bas du dos
  • Faiblesse musculaire
Opération chirurgicale.
Le traitement suggéré pour ce trouble neurologique rare est la chirurgie. Elle a pour but d’améliorer le pronostic, mais elle doit être effectuée le plus tôt possible.

Le traitement

Le traitement initial est chirurgical, et doit être effectué de préférence 24-48 heures après l’apparition des symptômes (dans le cas d’un événement soudain), afin de maximiser l’amélioration du déficit sensoriel et moteur.

Le pronostic et le rétablissement dépendent de divers facteurs, notamment de la rapidité avec laquelle le nerf est décompressé et du degré de l’atteinte nerveuse au moment de l’opération.

Cet article peut aussi vous intéresser : Nerfs spinaux cervicaux : tout ce que vous devez savoir

Douleurs lombaires : ai-je le syndrome de la queue de cheval ?

Le fait d’avoir des douleurs lombaires est extrêmement courant et n’indique pas nécessairement un syndrome cauda equina en soi. Pour suspecter un SCE, il faut également que des symptômes vésicaux ou intestinaux soient présents. En cas de doute, consultez votre médecin traitant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que la laminectomie et quels sont ses risques ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce que la laminectomie et quels sont ses risques ?

Connaissez-vous la laminectomie ? Il s'agit d'une intervention chirurgicale qui présente des avantages, mais aussi certains risques.



  • Ahmed, T., & Caño, J. G. (2012). Síndrome de la cauda equina. FMC Formacion Medica Continuada En Atencion Primaria, 19(9), 544–546. https://doi.org/10.1016/S1134-2072(12)70467-X
  • Fraser, S., Roberts, L., & Murphy, E. (2009, November). Cauda Equina Syndrome: A Literature Review of Its Definition and Clinical Presentation. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation. https://doi.org/10.1016/j.apmr.2009.03.021
  • Lavy, C., James, A., Wilson-MacDonald, J., & Fairbank, J. (2009, April 11). Cauda equina syndrome. BMJ (Online). https://doi.org/10.1136/bmj.b936
  • Gardner A, Gardner E, Morley T. Cauda equina syndrome: a review of the current clinical and medico-legal position (2011). European Spine Journal: Official publication of the European Spine Society, the European Spinal Deformity Society, and the European Section of the Cervical Spine Research Society. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3082683/  (accessed 14 February 2020)