Taches rouges sur les yeux : pourquoi se produisent-elles ?

Même si les taches rouges sur les yeux peuvent inquiéter ceux qui en ont, dans la majorité des cas, elles sont liées à des processus bénins qui ne mettent pas la santé en danger. Elles ont tendance à disparaître toutes seules, au fil des jours.
Taches rouges sur les yeux : pourquoi se produisent-elles ?

Dernière mise à jour : 30 mars, 2021

Les taches rouges sur les yeux portent aussi le nom d’écoulement oculaire, d’hémorragie sous-conjonctivale ou d’hyposphagma. Elles apparaissent quand certains capillaires ou vaisseaux sanguins se rompent dans une zone de l’œil appelée conjonctive.

Les taches rouges sur les yeux ont cet aspect parce que le sang se loge entre deux zones de la conjonctive : la sclérotique et la bulbaire. Même si leur aspect peut inquiéter, en général, elles ne représentent pas un problème de santé sérieux.

Les taches rouges sur les yeux apparaissent souvent sans qu’il y ait eu de coup ou de lésion. Dans presque tous les cas, les personnes se rendent compte qu’elles les ont quand elles se regardent dans le miroir car elles ne génèrent que très rarement une douleur ou une vision floue.

Les taches rouges sur les yeux

Des yeux rouges.

Les taches rouges sur les yeux sont des saignements qui apparaissent sur la partie blanche de l’œil. Elles ont une couleur brillante et peuvent se voir d’un simple coup d’œil. Comme nous l’avons déjà noté, elles correspondent à des vaisseaux ou des capillaires qui se rompent. Le sang ne sort pas à l’extérieur car il reste logé entre deux zones de la conjonctive.

Même si ce symptôme peut inquiéter à cause de son aspect, en principe, il n’indique pas quelque chose de grave. Il s’agit presque toujours de lésions temporaires qui, dans la majorité des cas, ne mettent pas plus d’une semaine à disparaître. Ces taches ne doivent pas être un motif de consultation chez le spécialiste, à moins qu’elles ne se présentent très fréquemment.

Le plus habituel est que les taches rouges sur les yeux ne s’accompagnent d’aucun autre symptôme. Elles ne méritent une consultation chez l’ophtalmologue que s’il y a des signaux de saignement externe, des traces de sang dans l’iris, une douleur constante, une vision floue, une sensibilité à la lumière ou l’apparition d’une protubérance dans l’œil. Dans ces cas, il peut s’agir d’un écoulement cornéen et cela requiert une attention immédiate.

La conjonctive

Une femme qui a mal aux yeux.

Pour mieux comprendre ce symptôme, il est nécessaire de connaître quelques détails concernant la conjonctive. Il s’agit d’une membrane très fine, élastique et transparente, qui recouvre la partie blanche de l’œil, appelée sclérotique ou sclère. Elle recouvre aussi la face interne des paupières.

La conjonctive a un rôle important dans la défense et la protection des yeux. En termes généraux, elle constitue une barrière de protection face aux possibles infections. Par ailleurs, elle est fondamentale pour fournir la lubrification dont la cornée a besoin.

Dans la conjonctive, nous retrouvons une grande quantité de vaisseaux sanguins. Ceux-ci peuvent finir par se rompre et causer une petite hémorragie qui s’infiltre vers la partie blanche de l’œil. Quand la quantité de sang atteint un certain volume, les taches rouges sur les yeux apparaissent.

Ceci peut vous intéresser : Voici comment s’auto-nettoie l’œil

Pourquoi les taches rouges sur les yeux se produisent-elles ?

Les hémorragies oculaires apparaissent pour différentes raisons. Dans la majorité des cas, elles sont dues à l’une ou plusieurs des causes suivantes :

  • Augmentations brusques de la pression sanguine : celles-ci se produisent quand on éternue ou on tousse très fort, ce qui conduit à la rupture des capillaires.
  • Traumatismes dans l’œil : parfois, un petit coup ou le simple fait de se frotter énergiquement les yeux mènent à de petits écoulements de sang dans cette zone.
  • Certains médicaments : certains médicaments font s’altérer la coagulation sanguine et font apparaître les taches rouges sur les yeux.
  • Maladies concomitantes : dans une minorité de cas, ces types d’hémorragies sont dus à une hypertension artérielle ou au diabète mellitus.

Il est peu probable qu’une hémorragie sous-conjonctivale compromette la santé visuelle ou soit le symptôme d’une maladie grave. La sclérotique elle-même réabsorbe presque toujours le sang en un laps de temps qui ne dépasse pas les dix jours. C’est pour cela qu’il n’y a pas de traitements standards pour traiter cette condition.

Un cas d hypertension.

Autres données à prendre en compte

En général, les taches rouges sur les yeux ont une couleur très rouge et brillante au début. Au fil des jours, le ton s’obscurcit et s’intensifie. Après, petit à petit, elles commencent à se dissiper, jusqu’à disparaître pour de bon.

Il est normal que l’œil ait une coloration jaunâtre à la fin de ce processus. Il est recommandé, au cours de ce laps de temps, de ne pas dormir du côté gauche du corps et d’éviter la consommation de tabac et d’alcool. En outre, la personne ne doit absolument pas s’automédiquer.

Il n’est pas non plus conseillé de se frotter les yeux au cours de ce processus car cela pourrait augmenter le saignement. Si cette lésion bénigne est due à un coup, il est nécessaire de consulter le médecin pour déterminer sa portée et ses conséquences.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi avons-nous des écoulements de sang dans les yeux ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Pourquoi avons-nous des écoulements de sang dans les yeux ?

Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi certaines personnes souffrent fréquemment d'écoulemets de sang dans les yeux.



  • Barriga, P. T. (2003). La hemorragia subconjuntival como predictor de hipertensión arterial sistémica reactiva. Médica Sur, 10(4), 157-159.
  • Caño, J. G., Justribó, M. T., & Bareche, J. O. (2007). Hemorragia subconjuntival. FMC Formacion Medica Continuada En Atencion Primaria. https://doi.org/10.1016/S1134-2072(07)71539-6
  • Díaz Menéndez, M., & Malmierca Corral, E. (2010). Hemorragia subconjuntival bilateral en un niño guineano de 5 años. Medicina Clinica. https://doi.org/10.1016/j.medcli.2009.04.036