Le talc provoque le cancer des ovaires

Nous avons tous déjà utilisé du talc en poudre, ou des produits qui en contenaient.

En effet, le talc est utilisé par de nombreuses industries, car il entre dans la composition des produits cosmétiques, des poudres pour le visage et des poudres pour les bébés, notamment.

Cependant, des études récentes ont permis de découvrir que l’utilisation excessive de ce type de produits est en relation directe avec le cancer des ovaires, à cause de plusieurs de ses composants.

Qu’est-ce que le talc ?

La poudre de talc est constituée principalement de talc, qui est du silicate de magnésium (formé par de la silice, du magnésium, de l’oxygène et de l’hydrogène).

Sous sa forme naturelle, le talc contient une substance toxique appelée amiante, qui selon de nombreux spécialistes, peut entraîner l’apparition de différents types de cancers.

Depuis les années 1970, aux Etats-Unis notamment, le talc en poudre ne contient plus d’amiante, grâce à la mise en place de normes et de régulations fédérales.

Actuellement, le talc est utilisé sous de multiples formes par l’industrie, car c’est un ingrédient de base de nombreux produits cosmétiques féminins, et d’autres produits que l’on trouve sur le marché.

La plupart du temps, ce produit sert à éliminer les excès d’humidité, maintenant la peau sèche et sans éruptions cutanées.

Cette propriété du talc en fait un excellent allié de l’hygiène féminine, car il permet de maintenir la zone du vagin sèche et sans mauvaises odeurs.

Cancer-des-ovaires

Cependant, la Société Américaine contre le Cancer a publié de nombreuses études qui ont mis en évidence que le talc en poudre, utilisé dans la zone du vagin, peut provoquer l’apparition du cancer des ovaires.

Ces études s’accordent à dire que lorsque la poudre est appliquée près du vagin, elle peut voyager à travers l’utérus et les trompes de Fallope, pour venir ensuite se loger dans les ovaires.

Elle provoque alors une inflammation dans le corps de la femme, en créant un environnement parfait pour le développement des cellules cancéreuses.

Le talc que l’on applique sur les fesses des bébés, peut également entraîner le développement d’un cancer des ovaires, des années plus tard.

En effet, les particules de talc voyagent dans tout l’appareil reproducteur féminin, et peuvent y rester durant de nombreuses années.

Elles créent alors l’environnement idéal pour le développement des cellules cancéreuses, qui provoqueront ensuite cette terrible maladie.

Une étude menée en 1971 a permis de déterminer que dans 75% des cas, des traces de talc ont été retrouvées chez des personnes souffrant d’une tumeur des ovaires.

Dans une autre étude, menée par 19 chercheurs à travers 8 pays différents, il a été démontré qu’il existe une augmentation de 30 à 60% des risques de souffrir d’un cancer des ovaires, chez les femmes qui utilisent du talc sur leur zone génitale.

Même si la Société Américaine contre le Cancer a déjà réalisé plusieurs campagnes pour avertir des risques de l’utilisation de talc, l’Agence des Aliments et des Médicaments (ou FDA en anglais) n’a toujours pas retiré du marché les produits contenant cette poudre.

Elle n’a pas non plus obligé les fabricants de talc à mettre une étiquette avertissant sur les risques que peut entraîner l’utilisation du produit sur le long terme, surtout s’il est appliqué dans la zone du vagin.

Avertissement sur l’utilisation de talc

Talc-bebes-500x329

Après avoir réuni les résultats de nombreuses investigations menées dans le monde entier sur l’utilisation de talc, de nombreuses institutions sanitaires, et certaines marques de talc, ont décidé d’avertir sur l’utilisation de ce produit.

L’Académie Américaine de Pédiatrie déconseille l’utilisation de talc pour les bébés dans le traitement et la prévention de la dermatite.

Cette décision a été prise après des révélations sur l’aggravation des risques de souffrir de problèmes respiratoires et pulmonaires chez les bébés, en cas d’utilisation de talc.

Par exemple, sur l’étiquette du « Talc pour bébés » de Johnson & Johnson Baby Powder, il est inscrit que le talc ne doit s’utiliser que de manière externe, et qu’il ne faut pas l’appliquer sur des plaies, ni près des yeux et du nez, car il pourrait entraîner des problèmes respiratoires.

La Coalition pour la Prévention du Cancer propose que tous les produits à base de talc arborent une étiquette qui avertisse sur les risques qu’entraînent ce produit sur la santé ovarienne.

Le message suggéré est le suivant : « L’application fréquente de talc sur la zone génitale de la femme peut augmenter substantiellement le risque de cancer des ovaires ».

Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi