Test rapide de la réagine plasmatique pour le diagnostic de la syphilis

Le test rapide de la réagine plasmatique ressemble à une prise de sang conventionnelle : il n'entraîne donc que peu de risques. Nous allons ici vous expliquer en quoi il consiste et à quoi il sert.
Test rapide de la réagine plasmatique pour le diagnostic de la syphilis

Dernière mise à jour : 29 juillet, 2021

Le test rapide de la réagine plasmatique est une analyse qui permet de diagnostiquer des anticorps en cas de syphilis. C’est un test simple qui se fait à partir d’une prise de sang conventionnelle. Il a supposé un avantage important dans le contrôle de cette maladie au cours de ces dernières années.

La syphilis est une infection sexuellement transmissible causée par une bactérie nommée Treponema pallidumMême s’il est possible de la traiter, elle représente encore une cause importante de morbidité et de mortalité.

La syphilis se transmet facilement. Bien souvent, la contagion se fait parce que la personne ne sait pas qu’elle en est atteinte. Nous allons donc ici vous expliquer en quoi consiste le test rapide de la réagine plasmatique et quels sont ses avantages.

Qu’est-ce que la syphilis ?

La syphilis, comme nous l’avons signalé dans l’introduction, est une maladie sexuellement transmissible. Sa cause est une bactérie de type spirochète qui porte le nom de Treponema pallidum. Cette infection se transmet en entrant en contact avec les ulcères infectieux qui apparaissent sur les parties génitales, le rectum, l’anus ou même la bouche.

Elle peut aussi se transmettre au cours de la grossesse, de la mère à l’enfant. Ou même à travers des transfusions sanguines. Elle donne lieu à des étapes symptomatiques et des périodes complètement asymptomatiques qui rendent son diagnostic plus complexe.

Peu de temps après l’infection, la syphilis primaire apparaît. Lors de cette étape, on peut voir surgir de la fièvre, des douleurs musculaires, un mal-être général et des ganglions enflammés. Une lésion du nom de chancre est aussi typique : il s’agit de l’ulcère à travers lequel l’infection se transmet.

Cet ulcère ne fait pas mal et passe inaperçu pour le patient. C’est à ce moment-là que la période asymptomatique commence si on n’instaure pas de traitement. La syphilis devient alors latente et se répand.

Au fur et à mesure que les années passent, des dommages se produisent dans tous les organes. Elle peut déboucher sur une cécité, une paralysie, un engourdissement et même la mort. C’est pour cela qu’il est important de la diagnostiquer de façon précoce. Le traitement est très simple et efficace mais il doit être établi le plus tôt possible.

Des spirochètes.

La bactérie responsable de la syphilis est une spirochète, qui doit son nom à sa forme.

Ceci pourrait vous intéresser : Les meilleurs remèdes naturels pour lutter contre la syphilis

En quoi consiste le test rapide de la réagine plasmatique ?

Le test rapide de la réagine plasmatique détecte des anticorps spécifiques dans le sang. Ce sont des anticorps que l’organisme synthétise contre des substances d’autres cellules, endommagées par la bactérie Treponema pallidum. 

En d’autres termes, la bactérie attaque d’abord les cellules du corps. Ces cellules, étant affectées, sécrètent des substances pour lesquelles le système immunitaire synthétise des anticorps spécifiques. Par conséquent, ces anticorps n’apparaissent que quand on lutte déjà contre l’infection.

Le test rapide de la réagine plasmatique aide à identifier des cadres de syphilis active. Néanmoins, il n’est pas définitif : il sert à orienter le diagnostic. Si on détecte des anticorps, on demande généralement d’autres tests plus spécifiques.

Cet examen s’utilise également pour étudier la progression de la maladie après avoir instauré une approche thérapeutique. Quand le traitement fonctionne, les anticorps dans le sang diminuent. Par ailleurs, le test rapide de la réagine plasmatique s’emploie chez des personnes sexuellement actives, comme moyen de contrôle.

Test rapide de la réagine plasmatique et grossesse

La syphilis peut se transmettre pendant la grossesse, de la mère à l’enfant. Cette infection suppose de grands risques pour le bébé. Elle augmente aussi la probabilité d’avortements.

C’est pour cela que, dans certains pays, le test rapide de la réagine plasmatique est exigé pour détecter l’infection au cours de la grossesse. Dans les endroits où cet examen ne fait pas partie du protocole, on ne le réalise que si on détecte des facteurs de risque chez la mère.

Comment se réalise le test rapide de la réagine plasmatique ?

Le test rapide de la réagine plasmatique ressemble à une prise de sang conventionnelle. Dans un premier temps, on extrait le sang de la veine du patient. Pour cela, on attache une petite bande en plastique autour du bras qui permet de trouver plus facilement le vaisseau.

Ensuite, on nettoie la peau avec un antiseptique et on introduit une petite aiguille dans la zone choisie pour la ponction. Il n’est pas nécessaire de prélever beaucoup de sang : un petit tube suffit, en général.

Le sang est ensuite envoyé à un laboratoire qui procède au test. Tout ce processus ne requiert aucune préparation préalable.

Interprétation des résultats

Le test rapide de la réagine plasmatique peut offrir différents résultats. On détermine qu’il est normal ou non réactif quand on ne trouve aucun anticorps pour la syphilis dans le sang.

Néanmoins, cela requiert de prendre en compte certaines considérations. Le fait que le résultat soit négatif n’écarte pas complètement une infection à la syphilis. Lors des premières étapes de la pathologie, il est possible que le corps n’ait pas encore produit d’anticorps.

Il peut même y avoir un faible nombre d’anticorps, ce qui les rendra indétectables. Cette situation peut entraîner un faux négatif au test, et des mois pourront s’écouler derrière.

Il est aussi possible, juste après le traitement, que le test rapide de la réagine plasmatique ne détecte pas non plus les anticorps. C’est pour cela qu’il est recommandé de refaire le test quelques semaines après.

Par ailleurs, le meilleur moment pour le réaliser est lors des étapes intermédiaires de la syphilis, c’est-à-dire une fois que suffisamment de temps s’est écoulé pour que le corps génère des anticorps, même avant le traitement.

Les résultats du test rapide de la réagine plasmatique sont influencés par d’autres infectons. Certaines pathologies synthétisent en effet des anticorps semblables à ceux de la syphilis. Par exemple, la malaria, le VIH, la maladie de Lyme et le lupus.

Des anticorps.

Mesurer des anticorps a une marge d’erreur. Certaines pathologies produisent des réponses similaires dans l’organisme, que les examens de laboratoire ne parviennent pas à distinguer.

Poursuivez votre lecture : Quelles sont les 5 maladies sexuellement transmissibles les plus courantes ?

Le test comporte-t-il des risques ?

Le test rapide de la réagine plasmatique est simple et sûr. Néanmoins, le fait de prélever un petit échantillon de sang suppose quelques petits risques. Par exemple, un saignement dans la zone de ponction, des hématomes ou une sensation de vertige.

Même si ce scénario est très improbable, il peut aussi y avoir des infections. Nous devons bien garder à l’esprit que ce test n’est pas exclusif pour la syphilis et qu’il peut présenter des faux négatifs ou des faux positifs. C’est pour cela que des analyses supplémentaires sont requises pour confirmer le diagnostic.

L’un des tests que l’on réalise souvent pour cette confirmation est celui de l’absorption d’anticorps tréponémiques fluorescents (FTA-ABS). C’est un test qui recherche de façon plus spécifique les anticorps contre la syphilis.

La syphilis doit être détectée à temps

En ce qui concerne le test rapide de la réagine plasmatique, nous devons retenir qu’il s’agit d’un test initial pour la détection de la syphilis. C’est un examen qui identifie des anticorps contre l’infection mais qui n’a pas une grande spécificité.

Ainsi, quand un résultat positif apparaît, on demande généralement des tests additionnels pour confirmer le diagnostic. En outre, si le résultat est négatif mais que les soupçons cliniques sont élevés, il peut être nécessaire de refaire le test ou d’en inclure un autre.

Néanmoins, le test rapide de la réagine plasmatique est utile. La syphilis est une infection contagieuse, mais traitable. La détecter de façon précoce et instaurer un traitement peut donc aider à prévenir de graves complications.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le jeûne avant une prise de sang
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Le jeûne avant une prise de sang

Une prise de sang est souvent précédée d'un jeûne obligatoire, mais ce n'est pas toujours le cas. Découvrez tout cela avec nous.