Quels tests de dépistage de MST devriez-vous effectuer et pourquoi ?

· 9 juin 2019
Les maladies sexuellement transmissibles ne présentent pas toujours des symptômes. Dans certains cas, les patients ne savent pas qu'ils ont été infectés. Ils ne peuvent donc pas informer leurs partenaires ni mettre en place des mesures de protection adéquates.

Si vous êtes sexuellement actif, surtout si vous avez de multiples partenaires, il est recommandé de faire le suivi des symptômes typiques de ces infections et de passer régulièrement des tests de dépistage des MST. Et d’autant plus si vous avez eu des rapports sexuels à risque, c’est-à-dire, non protégés.

Le dépistage des maladies sexuellement transmissibles est généralement rapide, efficace, indolore et gratuit. Mais les tests de dépistage ne sont généralement pas inclus dans les examens médicaux. Donc si vous pensez avoir été infecté, vous devriez en faire la demande.

dépistage de MST

Les tests appropriés pour les MST dépendent des symptômes décrits par le patient. Votre professionnel de santé vous fera passer une brève entrevue pour déterminer quel test diagnostique est le plus approprié pour vous.

Si votre médecin n’est pas sûr de savoir quelle MST vous avez, il vous soumettra à un test de dépistage de celles qu’il juge les plus liées à vos symptômes ou à vos relations à risque. Les résultats des tests peuvent prendre des jours ou des semaines. D’autres, en revanche, sont instantanés.

Bien que chaque MST ait son propre test de diagnostic, en général, tous se composent de :

  • Tests sanguins : sérologie
  • Analyse d’urine
  • Prélèvement : grattage de l’intérieur de la joue
  • Évaluation physique : examen de la région génitale
  • Prélèvement de sécrétions, plaies ou ampoules pour culture ultérieure

Lisez aussi : 11 maladies sexuellement transmissibles (MST) à connaître

Quand devrais-je faire des tests de dépistage de MST ?

test de dépistage des MST

Pour certains symptômes, le médecin choisira les tests les plus appropriés pour le diagnostic des MST. Les tests de diagnostic dépendent du type de MST que vous voulez détecter. Par conséquent, nous allons vous préciser dans quels cas vous devriez envisager de faire les tests des maladies les plus courantes.

VIH et hépatite B

Le VIH, ou virus de l’immuno-déficience humaine, attaque et affaiblit les cellules du système immunitaire du patient. Le test de diagnostic analyse la présence d’anticorps dirigés contre le virus dans l’organisme du patient.

L’hépatite B, elle, est une infection virale qui attaque le foie du patient. Les tests diagnostiques visent à détecter l’antigène HBsAg dans le sang du patient.

Demandez à votre centre de santé de faire un test de dépistage du VIH ou de l’hépatite B dans les cas suivants :

  • Votre partenaire sexuel ou vous-même avez eu plusieurs partenaires sexuels au cours de la dernière année
  • Diagnostic ou symptômes d’une autre infection sexuellement transmissible
  • Vous avez partagé des seringues ou avez été exposé à une situation où elles n’ont pas été stérilisées correctement
  • Grossesse, ou désir de tomber enceinte
  • Vous avez été forcé d’avoir des rapports sexuels contre votre consentement

Lisez aussi : Agression sexuelle et prévention d’une grossesse non désirée

Chlamydia et gonorrhée

La chlamydia et la gonorrhée se détectent par analyse d’urine ou culture d’échantillons de sécrétions de la région génitale. Ces infections peuvent être asymptomatiques. Par conséquent, des tests diagnostiques sont recommandés dans les cas suivants :

  • Diagnostic de VIH
  • Vous avez moins de 25 ans et avez eu des rapports sexuels à risque : nouveau partenaire sexuel ou partenaires multiples
  • Vous avez été victime d’abus ou d’agressions sexuelles

Herpès génital

L’herpès génital est une infection virale qui peut ne pas présenter de symptômes. Par conséquent, il est très important que, si vous avez eu un contact sexuel avec une personne infectée, vous passiez les tests diagnostiques appropriés.

Généralement, le médecin procédera à un prélèvement des sécrétions génitales et des plaies caractéristiques de cette infection. Une prise de sang peut également être nécessaire. Les résultats ne sont pas nécessairement être concluants, car ils dépendent du stade de l’infection.

Que faire si le résultat des tests de MST est positif ?

Bien que certaines MST soient incurables, on peut contrôler les symptômes et éviter la transmission aux partenaires sexuels. En cas de résultat positif, vous devriez suivre les recommandations suivantes :

  • Effectuer des tests supplémentaires
  • Informer vos partenaires sexuels et mettre en place des mesures de prévention appropriées
  • Votre (vos) partenaire(s) sexuel(s) devrait (devraient) être testé(s)
  • Suivre le traitement prescrit par le médecin

Dans tous les cas, avoir des rapports sexuels protégés avec les bonnes méthodes contraceptives sera la forme la plus importante de prévention. Demandez à votre médecin quelles sont les mesures à prendre et les méthodes de protection les plus sûres. Ne vous inquiétez pas et prenez des précautions pour profiter pleinement de vos relations.