Tofu ou fromage de soja : 7 grands bienfaits

Si l'on veut profiter de tous les bienfaits du tofu sans le rendre indigeste, il faut éviter de le manger cru.
Tofu ou fromage de soja : 7 grands bienfaits

Dernière mise à jour : 21 décembre, 2021

Le tofu est un aliment à base de soja, très riche en protéines végétales et pauvre en graisses. Il ne contient ni gluten ni lactose.

De plus, c’est un ingrédient qui apporte de nombreux bienfaits pour la santé, notamment pendant la ménopause. Découvrez ici toutes ses propriétés, ainsi que les manières les plus appropriées de le consommer au quotidien.

Les bienfaits du tofu pour la santé

Le tofu est un aliment à base de plantes fabriqué : le soja est transformé en tofu de la même manière que le fromage de vache. Cet aliment au nom japonais ne contient pas de lait et fait partie des aliments de base des régimes végétariens de la cuisine asiatique.

Grâce à sa teneur élevée en protéines, le tofu est un bon substitut à la viande. De plus, il peut être cuit de la même manière. Cependant, il faut le cuire de la bonne façon afin de pouvoir bien le digérer.

1. Le tofu est une excellente source d’énergie

Le tofu est un aliment végétal très riche en protéines. En effet, il contient les 8 acides aminés essentiels pour le corps.

Ainsi, il nous donne de l’énergie et de la vitalité et nous aide à tonifier et sculpter la silhouette. Il est d’ailleurs idéal pour lutter contre la fatigue.

2. Un aliment riche en calcium

Le tofu est une source incroyable de calcium. La quantité de calcium présente dans le tofu est supérieure à celle du lait de vache (100 grammes de tofu contiennent 159 mg de calcium). En effet, il est fabriqué avec des sels de calcium, la plupart du temps avec du chlorure de sodium.

Grâce à cette vertu, le tofu est un remède idéal pour lutter contre les problèmes osseux, l’ostéoporose et les caries. De plus, il facilite la régénération des fractures osseuses.

Lisez aussi : Fer et calcium : leur importance dans la vie d’une femme

3. Il réduit le cholestérol et les triglycérides

Le tofu est idéal pour prévenir et améliorer les troubles cardiovasculaires. Cela est dû à sa teneur en vitamine E, en lécithines et en acides gras essentiels. Ce fromage végétalien aide donc à réduire les taux élevés de cholestérol, de triglycérides et de pression artérielle.

Une étude publiée dans la revue Nutrients a montré que les éléments protéiques et non protéiques du soja ont des effets cardioprotecteurs. Les produits dérivés de cette céréale sont non seulement utiles pour réduire le cholestérol, mais aussi pour abaisser la tension artérielle, la glycémie, l’inflammation et l’obésité.

Le soja peut également être très bénéfique pour ceux qui souffrent d’artériosclérose ou d’angine de poitrine. Enfin, il est efficace pour les problèmes de circulation générale.

Le tofu abaisse le cholestérol et les triglycérides.

4. Le tofu ne fait pas grossir

Cet aliment végétal ne contient que 4 % de matières grasses et 70 calories pour 100 grammes. Grâce à ces valeurs nutritionnelles, le tofu est idéal dans tout régime amincissant ou pour maintenir un poids adéquat. Cependant, il faut éviter de le manger frit, car cela multiplierait son apport calorique.

Le tofu grillé est une portion de protéines végétales que vous pouvez ajouter à n’importe quel plat de salade, de légumes ou de grains entiers. Vous obtiendrez ainsi un menu équilibré et sain.

5. Il augmente les défenses

Les composés phytochimiques présents dans le tofu, ainsi que ses vitamines et minéraux, favorisent la création d’anticorps. Ce sont ces derniers qui augmentent les défenses de l’organisme et renforcent le système immunitaire.

Par conséquent, manger du tofu renforce l’organisme contre toutes sortes d’infections. C’est un aliment qui ne peut être absent de l’alimentation.

Le tofu élève vos défenses

6. Il équilibre les œstrogènes

Le tofu est un aliment très adapté aux femmes ménopausées. Et ce, car il fournit des protéines et du calcium, deux nutriments très bénéfiques à ce stade. De plus, il régule le taux hormonal grâce à sa teneur en isoflavones. Il peut donc atténuer les symptômes de la ménopause.

Par ailleurs, les œstrogènes sont essentiels au maintien des os et à la prévention de l’ostéoporose. Une étude publiée dans la revue Nutrients montre que les dérivés du soja aident à prévenir une diminution de la densité osseuse chez les femmes ménopausées.

7. C’est un antioxydant

Enfin, le tofu contient des nutriments qui en font un aliment hautement antioxydant. Les antioxydants offrent une meilleure qualité de vie et permettent de retarder les dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers accélèrent le processus de vieillissement.

D’autre part, les antioxydants contenus dans le soja et les produits qui en dérivent comme le tofu sont bénéfiques chez les femmes suivant un traitement contre l’infertilité. Ce fait a été démontré par une étude publiée sur American Journal of Obstetrics and Gynecology.

Le tofu est un aliment antioxydant.

Comment consommer du tofu ?

Son apparence est similaire à celle du fromage frais et, dans de nombreux endroits, il est connu sous le nom de fromage de soja. Cependant, il ne faut en aucun cas consommer cet aliment cru.

Manger du tofu cru serait comme manger des légumineuses crues. Par conséquent, il serait très indigeste et même nocif pour la santé. Le problème est que l’étiquetage n’indique généralement pas comment il faut le consommer.

  • Faites-le bouillir pendant 10 minutes pour éliminer les antinutriments, puis faites-le cuire.
  • Une fois bouilli, vous pouvez l’écraser avec d’autres ingrédients pour faire une sauce, une crème ou un smothie.

Enfin, il est important de noter que la plupart du soja cultivé aujourd’hui dans le monde est transgénique. Pour cette raison, il est préférable de toujours opter pour du tofu biologique de bonne qualité.

Cela pourrait vous intéresser ...
2 recettes à base de tofu que vous devez goûter
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
2 recettes à base de tofu que vous devez goûter

Nous sommes certains que les recettes à base de tofu que nous vous proposons ici vont vous plaire. Qu'attendez-vous pour vous lancer ?



  • Pilsková, L., Riecanský, I., & Jagla, F. (2010). The physiological actions of isoflavone phytoestrogens. Physiological Research. https://doi.org/931902 [pii]
  • Sacks, F. M., Lichtenstein, A., Van Horn, L., Harris, W., Kris-Etherton, P., & Winston, M. (2006). Soy protein, isoflavones, and cardiovascular health: An American Heart Association Science Advisory for professionals from the Nutrition Committee. Circulation. https://doi.org/10.1161/CIRCULATIONAHA.106.171052
  • Messina, M. (2014). Soy foods, isoflavones, and the health of postmenopausal women. In American Journal of Clinical Nutrition. https://doi.org/10.3945/ajcn.113.071464