Traitement de l’hyperinsulinisme

26 octobre 2020
L'hyperinsulinisme est un stade métabolique fortement associé à diverses pathologies chroniques, et peut donc être dangereuse. Cependant, ne vous inquiétez pas, nous vous parlerons de son traitement ci-dessous.

De nombreux signes et symptômes ont été décrits, qui sont liés à certaines maladies métaboliques. C’est le cas de l’augmentation des valeurs de l’insuline, qui est associée au diabète sucré de type 2. Bien que cela semble très alarmant, le traitement de l’hyperinsulinisme est assez simple et nous allons vous en parler.

Il est important de se remémorer les fonctions de l’insuline. Il s’agit de l’hormone chargée de réguler le taux de glucose dans le sang. Ce sera donc lui qui provoquera l’entrée du sucre dans les muscles et autres tissus périphériques.

Qu’est-ce que l’hyperinsulinisme ?

Bien qu’il soit très connu, il est très difficile de donner une définition précise de ce qu’est l’hyperinsulinisme. Il est parfois décrit comme un excès d’insuline dans le sang. Cependant, il est difficile de déterminer quand il est présent, car il n’y a pas de valeurs de référence.

Dans la plupart des cas, cette pathologie est diagnostiquée lorsque des tests sont effectués à la recherche d’autres maladies. Le diagnostic est établi en comparant les taux de glucose et d’insuline dans le sang pendant le jeûne.

D’autre part, les symptômes de ce trouble hormonal ne sont pas très précis. En cas de taux d’insuline élevé, l’hypoglycémie, c’est-à-dire des valeurs faibles de glucose dans le sang, est fréquente. Cependant, l’hypoglycémie n’est pas spécifique, car elle se retrouve dans de nombreuses pathologies.

Les autres symptômes que peuvent présenter les personnes atteintes d’hyperinsulinisme sont notamment les suivants :

  • Des envies de sucre et de glucides.
  • Prise de poids et difficulté à perdre du poids par la suite.
  • Fatigue et manque de motivation.
  • Manque de concentration.
  • Augmentation de l’appétit.
Une femme en surpoids qui court.
L’exercice est un élément important pour contenir l’hyperinsulinisme.

Traitement de l’hyperinsulinisme

Le traitement de l’hyperinsulinisme est très similaire à celui du diabète sucré de type 2. Dans les deux pathologies, l’approche est axée sur la recherche d’un changement dans le mode de vie du patient. En général, l’objectif est que les gens adoptent des formes quotidiennes plus actives et plus saines.

Changements dans le régime alimentaire

La première chose qu’on dira à toute personne atteinte d’hyperinsulinisme est de suivre un régime alimentaire sain et peu calorique. L’objectif est de perdre du poids. De fait, il a été démontré qu’une réduction de 5 à 10 % du poids corporel suffit pour améliorer diverses conditions métaboliques.

Dans le même ordre d’idées, une diminution marquée de l’apport en glucides est recommandée pour réduire la glycémie. Dans le même temps, la consommation de graisses saturées et de graisses trans devrait être limitée. Idéalement, il faudrait maintenir un apport quotidien de moins de 7 % de graisses saturées et de moins de 1 % de graisses trans.

D’autre part, la consommation d’aliments riches en fibres tels que les céréales, les fruits, les légumes et les graines devrait être augmentée. En outre, il est important d’augmenter la consommation de graisses monosaturées et d’oméga-3. La ration quotidienne de protéines devrait être d’environ 20 %.

Vous pouvez également lire : L’alimentation en cas de diabète de type 2

Exercice et perte de poids

Cet aspect complétera l’alimentation saine et augmentera la perte de poids. Il a été démontré qu’une modification du régime alimentaire et une légère perte de poids réduisent de 58 % les risques de développer un diabète sucré de type 2 après de l’hyperinsulinisme.

En ce sens, faire des exercices d’aérobic pendant 30 ou 40 minutes, 4 fois par semaine, présente de grands avantages pour la santé. En outre, il est important de ne pas prendre plus de 2 jours de congé entre les routines. Ceci afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Il est important de se rappeler que si vous êtes une personne très sédentaire, l’exercice doit être commencé légèrement et augmenté à mesure que les conditions physiques de la personne s’améliorent.

Découvrez : Comment commencer à faire de l’exercice lorsque vous êtes en surpoids ?

Réduction du stress

Le stress psychologique affecte le corps. Il peut entraîner une libération excessive de glucose dans le sang et, par conséquent, une sécrétion supplémentaire d’insuline. Lorsque le trouble devient constant, il conduit à l’hyperinsulinisme.

C’est pourquoi, dans le cadre du traitement de l’hyperinsulinisme, il est recommandé de réduire le stress. On dira toujours aux gens d’essayer de mener une vie moins mouvementée et de trouver diverses techniques de relaxation.

Traitement pharmacologique et chirurgical de l’hyperinsulinisme

Parfois, les changements de mode de vie ne suffisent pas à inverser le processus d’hyperinsulinisme. Dans ces cas, il sera nécessaire d’entamer un traitement pharmacologique, qui sera adapté au cas de chaque patient.

Parmi les médicaments qui peuvent être administrés figurent :

  • Inhibiteurs de la sécrétion d’insuline
  • Stimulants de la libération de glucose ou de dextrose
  • Inhibiteurs de l’effet de l’insuline

Parfois, l’hyperinsulinisme peut être causé par une tumeur du pancréas productrice d’insuline. Dans ces cas, une approche légèrement plus agressive devrait être adoptée, même avec la réalisation d’une pancréatectomie.

Illustration du pancréas chez une femme.
Les tumeurs du pancréas sont une cause moins fréquente d’hyperinsulinisme nécessitant une intervention chirurgicale.

Traitement de l’hyperinsulinisme et mode de vie

Comme vous pouvez le constater, le diagnostic de l’hyperinsulinisme est très complexe et passe donc souvent inaperçu. Toutefois, le protocole de traitement est facile à appliquer. Dans la plupart des cas, un changement radical vers un mode de vie plus sain améliorera considérablement la situation.

Ainsi, toute personne souffrant d’hyperinsulinisme devrait essayer d’améliorer son alimentation, d’augmenter l’exercice physique et de diminuer le stress. Tout cela entraînera une baisse de la glycémie et, par conséquent, une diminution de la sécrétion d’insuline.

  • Madonna R, De Caterina R. Aterogénesis y diabetes: resistencia a la insulina e hiperinsulinemia. Revista Española de Cardiología. 2012;65(4):309-313.
  • Fung J, Berger A. Hyperinsulinemia and Insulin Resistance: Scope of the Problem. Journal of Insulin Resistance. 2016;1(1).
  • Perez de Inestrosa B, Vallecillos Perez M, Torres A, Molina Perez M. Obesidad e hiperinsulinismo. Medicina General y de la Familia. 2014;3(1):5-7.
  • Tovar, Alejandro Pinzón, and Samuel Yucumá Gutiérrez. “Hiperinsulinismo endógeno diagnosticado como epilepsia.” Revista Colombiana de Endocrinología, Diabetes & Metabolismo 3.1 (2017): 51-55.
  • Turcios Tristá, Silvia Elena, et al. “Hipoglucemia por hiperinsulinismo endógeno.” Revista Cubana de Endocrinología 30.2 (2019).
  • Cabezas-Zábala, Claudia Constanza, Blanca Cecilia Hernández-Torres, and Melier Vargas-Zárate. “Aceites y grasas: efectos en la salud y regulación mundial.” Revista de la Facultad de Medicina 64.4 (2016): 761-768.
  • Tárraga López, Bárbara María. “Revisión de los efectos de la dieta cetogénica sobre enfermedades derivadas de la hiperinsulinemia y de la inflamación crónica de bajo grado.” (2019).
  • Rojas, Joselyn, et al. “Insulinorresistencia e hiperinsulinemia como factores de riesgo para enfermedad cardiovascular.” Archivos Venezolanos de Farmacología y Terapéutica 27.1 (2008): 30-40.
  • Burgos SJ, Luis. “Tumores neuroendocrinos del páncreas.” Revista médica de Chile 132.5 (2004): 627-634.
  • DEL SÍNDROME, G. D. E. “Consenso Mexicano sobre el tratamiento integral del síndrome metabólico.” Rev Mex Cardiol 13.1 (2002): 4-30.