Triphala : qu'est-ce que c'est et quels sont ses possibles bienfaits ?

Le triphala, également connu sous le nom de « triphala churna » ou « triphala himalayen », est une concoction à base de plantes issue de la médecine ayurvédique traditionnelle. Son nom en sanskrit se traduit par "trois fruits" car il se compose de groseille de Ceylan (Emblica officinalis) , de myrobalan noir (Terminalia chebula) et de myrobalan bellerique (Terminalia belerica).
Triphala : qu'est-ce que c'est et quels sont ses possibles bienfaits ?

Dernière mise à jour : 14 septembre, 2021

La composition pharmacologique du triphala fait qu’il s’utilise comme adjuvant pour améliorer la santé, notamment dans les affections digestives, inflammatoires ou buccales. On dit même qu’il peut aider à contrôler le poids. Existe-t-il des preuves à cet égard ? Sa consommation est-elle sûre ? Nous vous donnerons tous les détails ci-dessous.

Qu’est-ce que le triphala et de quoi se compose-t-il ?

Le triphala est une formule à base de plantes qu’utilise fréquemment la médecine ayurvédique. Selon les informations divulguées dans le  Journal of Alternative and Complementary Medicine, il s’obtient à partir des fruits secs des espèces végétales Emblica officinalis (famille des Euphorbiaceae), Terminalia bellerica ( famille des Combretaceae) et Terminalia chebula (famille des Combretaceae), originaires du sous-continent indien.

Les données historiques indiquent qu’il est utilisé depuis plus de 1000 ans, puisqu’il apparaît dans les textes du docteur Charak, qui suggérait que sa consommation quotidienne était utile pour vivre « cent ans sans maladies ». Il est utilisé depuis comme un allié pour favoriser le bien-être et améliorer la santé.

triphala
Le triphala peut se préparer sous forme de thé. Il s’agit d’un mélange d’herbes et non pas une seule plante médicinale.

Composition du triphala

Les principaux constituants du triphala sont les tanins, l’acide gallique, l’acide ellagique et l’acide quebulinique. Nombre de ses effets médicinaux s’explique parle le fait qu’ils entrent dans la catégorie des antioxydants.

Voyons maintenant en détail les propriétés des plantes qui participent à sa préparation. Il s’agit des suivantes :

  • Groseille de Ceylan ou Emblica officinalis. Ce fruit et ses extraits sont utilisés pour améliorer la santé digestive et prévenir l’apparition de maladies chroniques. Elles concentrent des nutriments tels que des vitamines A et C, des minéraux et des acides aminés. De plus, selon les données de Phytotherapy Research, elles sont une source de phénols, de tanins, de curcuminoïdes.
  • Myrobalan noir ou Terminalia bellirica. La médecine ayurvédique le connaît sous le nom de bibhitak. Il se distingue par sa teneur en tanins, acide ellagique, acide gallique, lignanes et flavones. On lui attribue par ailleurs des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antidiabétiques.
  • Mirobalán bellerique ou Terminalia belerica. Un autre de ses noms est haritaki. On dit en Ayurveda qu’il est “le roi des médicaments”. Selon un article publié dans l’Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine, il se compose de phytochimiques tels que des terpènes, des polyphénols, des anthocyanes et des flavonoïdes. Il est également utilisé comme anti-inflammatoire, antioxydant et digestif.

Quels sont les bienfaits que l’on attribue au triphala ?

La médecine ayurvédique attribue une grande variété de bienfaits au triphala. Beaucoup de ses effets s’expliquent par sa capacité laxative car on considère qu’il aide à “nettoyer le corps”.

De même, son potentiel en tant qu’antioxydant, anti-inflammatoire et antibactérien est reconnu. Que disent les preuves ?

Laxatif naturel

Le triphala fut pendant des années un complément pour lutter contre la constipation et d’autres troubles digestifs. De fait, il est prescrit comme une alternative aux laxatifs en vente libre.

À cet égard, une étude publiée dans l’ Iranian Journal of Pharmacology and Therapeutics démontra qu’un laxatif à base de triphala et d’autres plantes était utile pour réduire l’effort et réaliser des évacuations plus complètes.

En outre, des recherches publiées dans le Journal of Ayurveda and Integrative Medicine rapportèrent que cette préparation à base de plantes réduisait la constipation, les douleurs abdominales et les flatulences chez les patients souffrant de troubles gastro-intestinaux.

Perte de poids

Il est important de considérer que la perte de poids dépend de nombreux facteurs, parmi lesquels l’alimentation. Des suppléments tels que le triphala peuvent toutefois aider à perdre du poids, mais pas miraculeusement.

Dans une étude sur les animaux publiée par Alternative Therapies in Health and Medicine, des rats reçurent des suppléments de triphala et subirent une réduction de poids significative. De plus, leur apport énergétique et leur taux de graisse étaient inférieurs à ceux qui n’avaient pas reçu la préparation.

D’autres recherches sur des adultes obèses mirent également en évidence des résultats prometteurs. Ceux qui reçurent une dose quotidienne de 10 grammes de triphala expérimentèrent une diminution du tour de taille et des hanches. Il présentèrent par ailleurs une réduction de poids.

Santé dentaire

La médecine ayurvédique a recours au triphala en tant que remède contre les maladies bucco-dentaires. Ses propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires s’utilisent en effet pour réduire l’inflammation des gencives (gingivite), les caries et la plaque dentaire.

Bien qu’il n’existe que peu de preuves, une étude publiée dans l’ International Journal of Ayurveda Research rapporta qu’un bain de bouche avec un l’extrait de triphala était utile pour réduire l’accumulation de plaque et la croissance bactérienne dans la bouche.

Une enquête ultérieure du Journal of Periodontal & Implant Science le confirma, démontrant qu’un bain de bouche avec du triphala aidait à réduire la plaque et à contrôler la gingivite.

Activité anti-inflammatoire

De nombreuses propriétés médicinales du triphala ont un lien avec son potentiel anti-inflammatoire. Une publication dans Phytotherapy Research détaille en effet que la combinaison des plantes de cette préparation contient de la vitamine C, des flavonoïdes, des polyphénols, des tanins et des saponines, entre autres composés végétaux.

Ces composés interviennent non seulement sur les processus inflammatoires de l’organisme, mais agissent également comme antioxydants. Les effets du stress oxydatif, associés à une grande variété de maladies, telles que les maladies cardiovasculaires, l’arthrite et le diabète, diminuent alors.

Risques et contre-indications du triphala

Triphala est considéré comme sûr pour la plupart des adultes en bonne santé. Il peut néanmoins provoquer certains effets secondaires, tels que diarrhée et une gêne abdominale, notamment lorsqu’il s’utilise à très fortes doses. Il convient d’éviter son utilisation chez la femme enceinte, qui allaite ou l’enfant car nous ignorons s’il est sûr pour ces populations.

De même, son utilisation est déconseillée chez les personnes atteintes de maladies déjà diagnostiquées ou qui sont sous traitement médical. L’idéal dans ces cas est de consulter un professionnel de santé avant de prendre ce type de complément.

Il convient de garder à l’esprit qu’il peut interagir ou réduire l’efficacité de médicaments tels que :

  • Anticoagulants
  • Antiarythmiques.
  • Anti-convulsivants
  • Antidépresseurs atypiques tels que la néfazodone.
  • Médicaments immunosuppresseurs.
  • Analgésiques opioïdes.
triphala
Cette préparation ayurvédique a, parmi ses effets indésirables, l’inconfort gastro-intestinal.

Comment le triphala se consomme-t-il ?

À l’heure actuelle, le triphala est disponible sous forme de gélules, en poudre ou liquide. Il peut se trouver dans les magasins d’aliments naturels ou en ligne.

Il est important de respecter la dose recommandée sur l’étiquette, car un excès peut provoquer des réactions indésirables. Prendre 500 milligrammes à 1 gramme par jour est souvent conseillé en cas de constipation.

La version liquide peut se diluer dans un verre d’eau pour réaliser un bain de bouche. Elle peut également se mélanger avec de l’eau tiède et du miel pour profiter de ses autres propriétés médicinales. Si vous choisissez cette dernière option, prenez-la avant les repas principaux. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre herboriste.

Que retenir de ce remède ayurvédique ?

Le Triphala est une combinaison de trois plantes largement utilisées en médecine ayurvédique. Une grande variété de propriétés médicinales lui sont attribuées depuis des temps anciens, ce qui popularisa son utilisation en tant que supplément. Bien que les études soient encore limitées, les preuves suggèrent qu’il possède un potentiel antioxydant, anti-inflammatoire et antimicrobien.

Il doit toujours s’utiliser avec modération, sans dépasser les doses recommandées par le fabricant. De plus, il ne doit pas se substituer aux traitements médicaux ni s’utiliser en même temps que des médicaments. Pour éviter les désagréments, achetez des suppléments sur des sites de confiance.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 6 meilleures plantes médicinales approuvées par la science
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les 6 meilleures plantes médicinales approuvées par la science

Plusieurs enquêtes scientifiques ont confirmé les propriétés médicinales de certaines plantes. Savez-vous quelles sont les meilleures ?



  • Tarasiuk A, Mosińska P, Fichna J. Triphala: current applications and new perspectives on the treatment of functional gastrointestinal disorders. Chin Med. 2018;13:39. Published 2018 Jul 18. doi:10.1186/s13020-018-0197-6
  • Peterson CT, Denniston K, Chopra D. Therapeutic Uses of Triphala in Ayurvedic Medicine. J Altern Complement Med. 2017;23(8):607-614. doi:10.1089/acm.2017.0083
  • Cháraka. (s.f.). En Wikipedia. Recuperado el 06 de mayo de 2021 de https://es.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A1raka
  • Gooseberries, raw. (n.d.). In SELF Nutrition Data. Retrieved on May 6, 2021 from https://nutritiondata.self.com/facts/fruits-and-fruit-juices/1902/2
  • Poltanov EA, Shikov AN, Dorman HJ, Pozharitskaya ON, Makarov VG, Tikhonov VP, Hiltunen R. Chemical and antioxidant evaluation of Indian gooseberry (Emblica officinalis Gaertn., syn. Phyllanthus emblica L.) supplements. Phytother Res. 2009 Sep;23(9):1309-15. doi: 10.1002/ptr.2775. PMID: 19172666.
  • Mukherjee, P., Rai, S., Bhattacharyya, S., Debnath, P., Biswas, T., Jana, U., Pandit, S., Saha, B.P., & Paul, P. (2006). Clinical Study of ‘Triphala’ – A Well Known Phytomedicine from India. Iranian Journal of Pharmacology and Therapeutics, 5, 51-54.
  • Munshi R, Bhalerao S, Rathi P, Kuber VV, Nipanikar SU, Kadbhane KP. An open-label, prospective clinical study to evaluate the efficacy and safety of TLPL/AY/01/2008 in the management of functional constipation. J Ayurveda Integr Med. 2011;2(3):144-152. doi:10.4103/0975-9476.85554
  • Kamali SH, Khalaj AR, Hasani-Ranjbar S, et al. Efficacy of ‘Itrifal Saghir’, a combination of three medicinal plants in the treatment of obesity; A randomized controlled trial. Daru. 2012;20(1):33. Published 2012 Sep 10. doi:10.1186/2008-2231-20-33
  • Bajaj N, Tandon S. The effect of Triphala and Chlorhexidine mouthwash on dental plaque, gingival inflammation, and microbial growth. Int J Ayurveda Res. 2011;2(1):29-36. doi:10.4103/0974-7788.83188
  • Naiktari RS, Gaonkar P, Gurav AN, Khiste SV. A randomized clinical trial to evaluate and compare the efficacy of triphala mouthwash with 0.2% chlorhexidine in hospitalized patients with periodontal diseases. J Periodontal Implant Sci. 2014;44(3):134-140. doi:10.5051/jpis.2014.44.3.134
  • Naik GH, Priyadarsini KI, Bhagirathi RG, Mishra B, Mishra KP, Banavalikar MM, Mohan H. In vitro antioxidant studies and free radical reactions of triphala, an ayurvedic formulation and its constituents. Phytother Res. 2005 Jul;19(7):582-6. doi: 10.1002/ptr.1515. PMID: 16161061.
  • Mehra R, Makhija R, Vyas N. A clinical study on the role of Ksara Vasti and Triphala Guggulu in Raktarsha (Bleeding piles). Ayu. 2011;32(2):192-195. doi:10.4103/0974-8520.92572