Types de cellulite et traitement : aqueuse, fibreuse ou adipeuse

La cellulite peut être adipeuse, fibreuse ou aqueuse. Déterminer le type est clé pour un traitement réussi. Apprenez-en davantage ci-dessous.
Types de cellulite et traitement : aqueuse, fibreuse ou adipeuse

Dernière mise à jour : 16 janvier, 2023

La cellulite, aussi appelée “peau d’orange” est une maladie de peau qui touche des millions de femmes dans le monde. Cette pathologie provoque généralement un grand inconfort et affecte l’estime de soi des personnes. Poursuivez donc votre lecture pour découvrir quels sont les types de cellulite et leur traitement.

L’Académie espagnole de dermatologie et de vénéréologie (AEDV) estime qu’entre 85 et 98 % des femmes souffrent de cellulite à un moment donné de leur vie. Cela est plus fréquent chez les blancs et son incidence chez les hommes ne dépasse pas 10 %.

Dans la plupart des cas, les différents types de cellulite sont la manifestation précoce d’un problème sous-jacent. Par exemple : dérèglements hormonaux, régime alimentaire inadéquat ou encore intolérance à certains aliments. Un traitement rapide est essentiel pour améliorer l’apparence de la peau et prévenir la progression de la cellulite.

Qu’est-ce que la cellulite ?

La cellulite ou peau d’orange est connue en médecine esthétique sous le nom de « panniculopathie oedémateuse-fibro-sclérotique (PEFE) ». C’est une maladie de la peau qui apparaît à la suite de perturbations métaboliques et endocriniennes.

Elle se manifeste généralement par de petites bosses irrégulières à la surface de la peau. Elle affecte généralement au niveau des cuisses, dans la région fessière, dans la partie supérieure des bras et dans la partie inférieure de l’abdomen, selon les études.

Elle apparaît généralement au cours des phases de changements hormonaux chez la femme, comme la grossesse ou la puberté. En soi, elle est causée par une augmentation du nombre et de la taille des cellules graisseuses ou adipocytes, avec pour conséquence une altération du drainage vasculaire.

Autrement dit, il y a une plus grande rétention de graisses et de liquides, accompagnée d’un durcissement des fibres cutanées. Ce problème esthétique ne doit pas être confondu avec la cellulite infectieuse.

Cette dernière est un trouble inflammatoire qui apparaît lorsque la peau est envahie par des germes pathogènes. Contrairement à la peau d’orange, dans la cellulite infectieuse, la surface de la peau est enflée, rouge, chaude et douloureuse au toucher.

Qu'est-ce que la cellulite ?
La cellulite se manifeste par de petites fossettes à la surface de la peau.



[/atomik -lu-aussi ]

Les symptômes de la cellulite

Il est fréquent que les symptômes des différents types de cellulite apparaissent à l’adolescence. Dans les formes précoces, il y a généralement une augmentation de l’épaisseur de la peau sans autres manifestations. Les principaux symptômes sont les suivantes :

  • Masses irrégulières
  • Nodules profonds
  • Diminution de l’élasticité
  • Sensation de lourdeur ou d’engourdissement dans la région
  • Douleur à la palpation dans les cas avancés

Les raisons principales

Cette condition a une base principalement hormonale et génétique. Les variations de poids sont l’un des facteurs qui contribuent le plus à l’apparition de la cellulite. Cependant, le principal coupable est la surproduction hormonale.

L’excès d’hormones dans le corps favorise le fonctionnement anormal des adipocytes. Ces derniers s’enflamment et augmentent en taille et en nombre, jusqu’à devenir des nodules graisseux. De plus, les fibres de la peau se tendent, formant un réseau rigide qui tire vers le bas et donne l’aspect d’une peau d’orange.

En général, les causes les plus fréquentes de cellulite sont les suivantes :

  • Puberté
  • Grossesse
  • Utilisation d’œstrogènes exogènes
  • Mode de vie sédentaire
  • Alimentation riche en graisses, sodium et sucres
  • Utilisation de vêtements serrés

Quels sont les types de cellulite ?

Aujourd’hui, les experts reconnaissent trois types de cellulite : adipeuse, fibreuse et aqueuse. Chacun d’eux présente des caractéristiques uniques et ils peuvent tous apparaître chez la même personne.

Cellulite adipeuse

C’est la forme la plus courante de tous les types de cellulite. Elle se caractérise par le fait que la zone touchée perd de sa consistance, s’enfonce facilement au toucher et se déplace clairement avec des mouvements ou des changements de posture. Pour cette raison, on l’appelle aussi « cellulite flasque » ou « molle ».

Aussi, on observe généralement des grumeaux Elle n’est généralement pas accompagnée de douleur, mais elle peut produire un certain niveau de lourdeur.

En général, elle est due à l’accumulation de graisse sous la peau due à une mauvaise alimentation, au manque d’exercice physique ou à des régimes alimentaires drastiques. Et elle est généralement située sur les fesses, les hanches, les cuisses, la taille, l’abdomen et la face interne des genoux.

De manière générale, pour favoriser sa diminution, il est recommandé de :

  • Réduire la consommation de graisses saturées et d’aliments transformés
  • Incorporer des aliments riches en fibres et en bonnes graisses, comme l’avocat et l’huile d’olive.
  • Augmenter la consommation d’eau.

Par ailleurs, les massages anti-cellulite localisés sont très utiles. Certaines procédures telles que la pressothérapie, la mésothérapie et la carboxythérapie fonctionnent également.



[/atomik -lu-aussi ]

Cellulite fibreuse

C’est le type de cellulite le plus difficile à éliminer. Elle touche aussi bien les jeunes femmes obèses, que les femmes minces. En général, la peau atteinte a tendance à se durcir, comme un bloc compact, conséquence de l’épaississement des septa qui emprisonnent les nodules graisseux. Elle est souvent appelée cellulite “dure” ou “compacte”.

Elle est douloureuse au toucher, en raison de la compression des nerfs dans la région. De plus, la peau est souvent soumise à de fortes tensions et l’apparition de vergetures est favorisée. Parfois, la zone touchée peut devenir froide.

Ce type de cellulite se forme généralement sur les fesses, les genoux, l’intérieur des cuisses et les bras. Les recommandations de traitement incluent une alimentation équilibrée, riche en protéines et pauvre en graisses. L’exercice physique a également un avantage thérapeutique.

Les traitements esthétiques les plus utiles sont l’endermologie LPG et les ultrasons. La radiofréquence corporelle a également donné de bons résultats chez un grand nombre de personnes atteintes de ce type de cellulite.

Cellulite aqueuse

La cellulite aqueuse est également connue sous le nom de “cellulite oedémateuse”. Dans ce document, les caractéristiques des deux types de cellulite décrits ci-dessus sont généralement observées en même temps. Dans la plupart des cas, la peau affectée est douce et souple au toucher. Elle peut ou non être douleureuse.

Sa présence est liée à une rétention hydrique, due à des problèmes de circulation lymphatique ou veineuse. Elle se forme généralement sur les cuisses, les fesses, l’abdomen et les bras. Les personnes touchées signalent souvent une lourdeur et un gonflement des jambes.

Le traitement esthétique le plus efficace est le drainage lymphatique par pressothérapie. Le recours à l’électrosculpture ou à l’endermologie est conseillé pour retrouver fermeté et élasticité. Enfin, les sports à impact moyen sont idéaux pour récupérer le tonus musculaire et réduire l’excès de graisse.

Les traitements esthétiques disponibles

Actuellement, il existe un grand nombre de médicaments qui aident à détruire les tissus adipeux et à améliorer la cellulite. C’est le cas des médicaments à effet lipolytique, des activateurs de la microcirculation, de la phosphatidylcholine et du rétinol.

Les dermatologues sont des professionnels formés pour diagnostiquer et classer les types de cellulite. Sur cette base, ils vous orienteront également vers un traitement adéquat. Les méthodes esthétiques les plus courantes pour traiter cette condition sont les suivantes :

  • Ondes sonores à haute énergie
  • Radiofréquence et ultrasons
  • Endermologie LPG
  • Pressothérapie
  • Mésothérapie corporelle
  • Carboxythérapie
Traitements esthétiques disponibles
La combinaison d’habitudes saines et de certaines thérapies esthétiques permet d’atténuer considérablement la cellulite.

Quelques recommandations pour prévenir les types de cellulite

La cellulite est une condition qui peut être prévenue par de petits changements au niveau des habitudes et du mode de vie. Parmi les recommandations les plus utiles pour réduire le risque de souffrir de ce problème esthétique sont les suivantes :

  • Augmenter l’apport en vitamine C, en vitamine E et en potassium
  • Réduire la consommation d’aliments contenant du sodium, des graisses et des sucres
  • Éviter de boire de l’alcool et du café
  • Cesser de fumer
  • Boire beaucoup d’eau
  • Faire de l’exercice régulièrement, au moins 2 à 3 fois par semaine

Un problème esthétique fréquent chez les femmes

En somme, il existe différents types de cellulite et le traitement varie en fonction des caractéristiques et de la gravité de la condition. Un dermatologue peut proposer diverses stratégies pour minimiser son apparence et améliorer la santé de la peau. N’hésitez pas à consulter un spécialiste !

Cela pourrait vous intéresser ...
11 habitudes pour raffermir la peau et réduire la cellulite
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
11 habitudes pour raffermir la peau et réduire la cellulite

Lorsque le beau temps et les fortes températures arrivent, les effets de la cellulite sont plus visibles. Comment peut-on raffermir la peau ?



  • Benaiges A. Concepto, clasificación y tratamiento de la celulitis. Offarm. 2003; 22 (5): 78-88.
  • Alcalde T. Celulitis. Asesoramiento integral desde la oficina de farmacia. Offarm. 2009: 28(5): 107-114.
  • González M, Galimberti D, Valdivia D, Seiref S. Celulitis: tratamiento combinado con mesoterapia, láser y radiofrecuencia. Dermatología Cosmética, Médica y Quirúrgica. 2015; 13(1): 13-19.
  • Arellano A. Carboxiterapia. Dermatología Cosmética, Médica y Quirúrgica. 2006; 4(4): 288.
  • Velilla M, Ávila J. La piel: un enfoque integral más allá de la función de barrera. Dermatología Cosmética, Médica y Quirúrgica. 2016; 14(4): 50-65.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.