L’oignon pour combattre la toux naturellement

8 juillet 2019
Les propriétés de l'oignon soient idéales pour combattre les infections respiratoires, mais nous pouvons encore augmenter ses effets expectorants en le combinant avec d'autres ingrédients naturels.

L’oignon est l’un des ingrédients naturels qui, en raison de ses propriétés nutritionnelles, peut nous aider à accélérer la guérison et combattre la toux, mais aussi d’autres problèmes respiratoires.

En effet, il est riche en antioxydants, en composés naturels anti-inflammatoires et antibiotiques. C’est un légume qui aide aussi à lutter efficacement contre les virus et les bactéries qui attaquent les voies respiratoires.

Mais son effet le plus intéressant est que, contrairement à certains produits conventionnels, il ne provoque pas de réactions indésirables. Et, associé à d’autres ingrédients, il améliore la santé immunitaire.

De plus, grâce à son action expectorante, il réduit rapidement la congestion, contrôle les maux de gorge et diminue la production excessive de mucosités.

Vous ne savez pas comment en profiter ? Alors, ne ratez pas les remèdes naturels suivants.

Sirop d’oignon et miel pour combattre la toux

sirop à l'oignon et au miel contre la toux

En combinant les éléments nutritifs de l’oignon avec les propriétés antibiotiques du miel, nous obtenons un sirop naturel pour réduire la toux et éliminer les mucosités.

Ces deux ingrédients apaisent l’irritation des voies respiratoires et aident à éliminer les toxines et les bactéries qui sont retenues à l’intérieur.

Ingrédients

  • 1 oignon
  • ½ tasse de miel (167 g)

Préparation

  • Tranchez l’oignon en petites lamelles et mettez-le dans un bocal en verre.
  • Ensuite, versez le miel par-dessus et assurez-vous de recouvrir complètement l’oignon.
  • Puis, couvrez le bocal laissez reposer pendant 12 heures dans un endroit frais et sombre.

Mode de consommation

  • Prenez une cuillère à soupe de sirop à jeun et répétez 2 ou 3 fois par jour.
  • Prenez-le régulièrement pendant plusieurs jours jusqu’à ce que votre toux soit passée.

A lire aussi : 

5 remèdes naturels maison contre la toux sèche

Infusion d’oignon et ail pour combattre la toux

Le mélange d’oignon et d‘ail dans une boisson chaude aide à réduire l’irritation de la gorge et la production excessive de mucus qui accompagne la toux.

Ses vitamines et minéraux renforcent les défenses et aident à améliorer la réponse immunitaire contre les micro-organismes pathogènes qui attaquent le système respiratoire.

Ingrédients

  • ½ oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 tasses d’eau (500 ml)

Préparation

  • Coupez l’oignon et l’ail, puis faites-les bouillir dans une casserole avec les tasses d’eau.
  • Quand ils arrivent à ébullition, baissez le feu et laissez encore cuire 2 ou 3 minutes de plus.
  • Retirez la boisson et la laissez-la reposer à température ambiante jusqu’à ce qu’elle soit prête à être consommée.
  • Filtrez et servez.

Mode de consommation

  • Buvez une tasse d’infusion à jeun et répétez avant le coucher.
  • Prenez le remède tous les jours jusqu’à ce que la toux soit maîtrisée.

Smoothie à l’oignon, ail et carotte pour combattre la toux 

smoothie la carotte et à l'oignon pour combattre la toux

Ce smoothie à l’oignon est une boisson riche en vitamines, minéraux et autres nutriments importants qui aident à renforcer le système immunitaire pour lutter efficacement contre la toux et les infections respiratoires.

Il possède des propriétés expectorantes et anti-inflammatoires qui facilitent l’élimination des mucosités et des résidus qui causent la congestion.

Ingrédients

  • 1 oignon moyen
  • 1 gousse d’ail
  • 2 branches de céleri
  • 1 carotte moyenne
  • 3 tasses d’eau (750 ml)

Préparation

  • Lavez tous les ingrédients, épluchez-les, puis coupez-les en petits morceaux.
  • Mettez-les dans le verre du mixeur ajoutez les tasses d’eau.
  • Mixez le tout pendant quelques minutes, jusqu’à obtention d’une boisson homogène.

Mode de consommation

  • Prenez tout d’abord une tasse de ce smoothie à jeun et recommencez au milieu de l’après-midi et avant le coucher.
  • Répétez ensuite l’opération quotidiennement jusqu’à ce que la toux soit soulagée.
  • Vous pouvez le prendre en prévention 2 ou 3 fois par semaine.

Lisez aussi :

 Comment préparer et utiliser du jus d’oignon pour prévenir la chute des cheveux et favoriser leur pousse

Jus d’oignon et de citron pour combattre la toux

Le jus naturel d’oignon est un antibiotique et un expectorant naturel qui aide à traiter les infections respiratoires qui causent la toux.

Nous vous proposons donc de l’associer à un peu de jus de citron pour augmenter ses bienfaits nutritionnels et ses capacités à renforcer les défenses immunitaires.

Ingrédients

  • ½ oignon
  • Le jus de ½ citron

Préparation

  • Coupez la moitié d’un oignon et faites-le passer dans un extracteur de jus.
  • Mélangez ce jus au jus du demi-citron

Mode de consommation

  • Buvez tout d’abord 3 cuillères à soupe de jus d’oignon avec du jus de citron à jeun, puis répétez ensuite la même dose au milieu de l’après-midi, si vous le désirez.
  • Prenez-en tous les jours jusqu’à l’arrêt de la toux.

Vous toussez souvent ? Vous avez régulièrement des infections respiratoires ? Comme vous avez pu le voir, il y a plusieurs façons d’exploiter le pouvoir curatif de l’oignon contre ces maladies.

Si vous êtes souvent sujet à ces symptômes, n’hésitez pas à préparer le remède qui vous tente le plus.

  • Zhou, X., Yu, G., & Wu, F. (2011). Effects of intercropping cucumber with onion or garlic on soil enzyme activities, microbial communities and cucumber yield. European Journal of Soil Biology. https://doi.org/10.1016/j.ejsobi.2011.07.001
  • Nithya, A., & Babu, S. (2017). Prevalence of plant beneficial and human pathogenic bacteria isolated from salad vegetables in India. BMC Microbiology. https://doi.org/10.1186/s12866-017-0974-x
  • Roldán, E., Sánchez-Moreno, C., de Ancos, B., & Cano, M. P. (2008). Characterisation of onion (Allium cepa L.) by-products as food ingredients with antioxidant and antibrowning properties. Food Chemistry. https://doi.org/10.1016/j.foodchem.2007.11.058